L'UNICEF : 6 ENFANTS TUES OU BLESSES CHAQUE JOUR PAR LES RAIDS SAOUDIENS

 

Les violences depuis un an au Yémen ont tué ou blessé six enfants chaque jour. De nombreux enfants, au moins 850, ont aussi été recrutés. Certains avaient 10 ans, déplore l'UNICEF dans un rapport publié mardi.

Yémen: Six enfants tués ou blessés chaque jour par les raids saoudiens, selon l’UNICEF.

L’Arabie saoudite, à la tête d’une Coalition arabe, mène depuis un an une offensive contre la population au Yémen.

Plus de 1560 violations graves contre des enfants ont été constatées au Yémen. «Les enfants ne sont pas visés délibérément», a souligné devant la presse à Genève depuis Sanaa le chef du Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) au Yémen, Julien Harneis. Mais ils sont victimes des bombardements indiscriminés et pas proportionnés de la part de la Coalition arabe.

Plus de 900 enfants ont été tués et plus de 1300 blessés en 2015, soit près de sept fois plus qu'en 2014. Deux tiers sont liés à des raids aériens. La région de Taëz est la plus touchée. L'UNICEF mène un dialogue régulier avec les parties. «Nous avons vu une certaine réduction de la violence» mais il faut poursuivre cette discussion, a indiqué M. Harneis.

Mais le conflit a également des conséquences indirectes sur les enfants. Des indications, sans preuves toutefois, laissent penser à une augmentation des mariages de mineurs.

Besoin d'une assistance humanitaire

Près de 10 000 décès supplémentaires parmi les 50 000 d'enfants de moins de cinq ans ont été observés en 2015 en raison de maladies qui auraient pu être traitées. Près de 400 000 d'entre eux ne sont pas scolarisés, plus de 50 écoles et 63 centres de santé ont été visés par l’aviation saoudienne.

Au total, 80% des enfants, soit près de 10 millions, ont besoin d'une assistance humanitaire. Parmi eux, 320 000 sont menacés par une malnutrition sévère, dont quelque 200 000 ont pu être aidés en 2015 par l'UNICEF.

L'ONU a contribué à vacciner quelque 4 millions d'enfants. «Nous devons accélérer la distribution d'assistance humanitaire», estime M. Harneis.

Les parties se sont mises d'accord la semaine dernière pour un cessez-le-feu avant le début des pourparlers de paix le 18 avril.

Source: sites web et rédaction

29-03-2016 | 13:40
 
http://www.french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=17865&cid=304#.VvrufXpi6So

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau