LE CHEF TERRORISTE OBAMA AUTORISE DES BOMBARDEMENTS DE RADARS

Yémen: les Etats-Unis bombardent des radars, l’armée menace

 13 Oct, 2016 11:38  13 octobre 2016

frappeus

 Monde arabe - Yémen

L’armée yéménite et le mouvement Ansarullah ont nié jeudi avoir pris pour cible un navire de guerre américain en mer Rouge.

Les allégations américaines « sont sans fondement », a déclaré un responsable militaire, cité par l’agence rebelle Saba.

« L’armée et les Comités populaires n’ont rien à voir avec cette action », a ajouté ce responsable militaire.

massacresanaa3Et de poursuivre : « De telles allégations visent à créer de fausses justifications pour accroître les attaques et se couvrir pour les crimes continus perpétrés par l’agression (coalition) contre le peuple yéménite ».

Samedi, des frappes saoudiennes ont largué des bombes américaines sur une grande cérémonie funéraire dans la capitale Sanaa, faisant plus de 140 morts et un demi-millier de blessés.

Le responsable militaire yéménite a en outre mis en garde les forces de l’agression (coalition saoudo-US) : l’armée et les comités populaires sont totalement prêts à contrer toute tentative d’agression sous n’importe quel prétexte.

Les bombardements autorisés par Obama

Autorisés par le président Barack Obama, les bombardements américains ont été menés avec des missiles de croisière Tomahawk tirés par le destroyer USS Nitze, et ont visé trois stations radars sur la côte de la mer Rouge, a précisé un responsable américain.

Les Etats-Unis s’étaient bornés depuis le début de la guerre de la coalition saoudo-US contre le Yémen à apporter un soutien logistique à cette coalition, lui fournissant du renseignement et ravitaillant en vol les avions allant bombarder le Yémen.

Nous ne plierons pas devant les Américains et al-Saoud

achourayemenDes milliers de partisans d’Ansarullah ont célébré mercredi à Sanaa le deuil d’Achoura (martyre du petit fils du prophète Mohammad ‘S’) par des slogans hostiles à l’Arabie saoudite et aux Etats-Unis.

Rassemblée sur la grande place Al-Sittine, la foule a arboré des banderoles dénonçant « l’agression saoudo-américaine », et défilé aux cris: « Mort aux Al-Saoud », la famille régnante en Arabie saoudite, et « Nous ne plierons pas devant les Américains ».

Des participants ont brandi le portrait du chef d’Ansarullah, Abdel Malak al-Houthi, et de celui de Sayed Hassan Nasrallah, le chef du Hezbollah libanais, dont la bannière est apparue aussi au côté du drapeau yéménite.

Dans un discours télévisé à l’occasion du deuil d’Achoura, Abdel Malak Al-Houthi a vivement dénoncé l’Arabie saoudite, alliée des Etats-Unis, intervenue depuis plus de 18 mois dans une guerre destructrice contre le Yémen.

« Notre peuple est confronté à une tyrannie saoudienne, supervisée par l’administration américaine », a-t-il lancé, en appelant les Yéménites à « ne pas céder aux sultans de l’injustice ».

Il a stigmatisé les frappes menées samedi « par des avions de l’agression » saoudienne contre une cérémonie funéraire à Sanaa et qui ont fait plus de 140 morts et des centaines de blessés.

« Ce carnage a touché (…) plusieurs personnalités de tous bords, ce qui a embarrassé les Américains », a-t-il dit, en exhortant les Yéménites à « venger » les victimes.

sayed-yemen« Il y a une vengeance qui incombe à tous, qui relève de la responsabilité de tous et qui est une obligation pour tous », a martelé le numéro un d’Ansarullah dans son discours, dont des extraits ont été diffusés par Al-Masirah, la chaîne de télévision d’Ansarullah.

A la fin de son discours, M.al-Houthi a salué les positions de Sayed Nasrallah en faveur des Yéménites.

Par ailleurs, l’ancien président yéménite, Ali Abdallah Saleh, a remercié dans un communiqué les positions nationales de Sayed Nasrallah contre l’agression saoudo-US visant le Yémen.

Pour Sayed Nasrallah, les combattants yéménites entraineront l’effondrement de la famille al-Saoud qui mène une guerre rancunière contre le Yémen.

Source: Divers

http://french.almanar.com.lb/46682


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau