LE NOUVEAU MISSILE YEMENITE BOURKANE-1 : UN AVERTISSEMENT DISSUASIF

Le nouveau missile yéménite Bourkane-1 : un message de dissuasion
L’équipe du site

Vendredi, l’armée yéménite fidèle à l’ancien président Ali Abdallah Saleh a utilisé pour la première fois sa force balistique.

Elle a tiré un missile baptisé Bourkane-1 tiré en direction du cœur du royaume saoudien wahhabite. 

Celui-ci est un projectile balistique de type Scud, qui a été modifié et perfectionné par l’Unité de force balistique de l’armée yéménite pour que sa portée atteigne les 800 km. 

D’une longueur de 12 mètres, et d’un diamètre de 88 cm, sa tête explosive peut porter environ une demi-tonne d’explosifs, alors que son poids total est de 8 tonnes. 

Contre les crimes horribles  

Dans un communiqué du ministère de la Défense yéménite, publié après les tirs dont la destination n’a pas été précisée, il est indiqué qu’il a été tiré en riposte aux « crimes horribles commis et au blocus injuste imposé dans un mutisme international et une complicité onusienne au détriment de la dignité des Yéménites ».

« Il est destiné à bombarder les bases militaires énormes », ajoute-t-il.

« C’est une expérience opérationnelle qui porte un avertissement aux forces de l’offensive, contre les conséquences de leur criminalité et de leur férocité », a conclu le texte.

Une grande surprise

Selon un expert militaire libanais, le général à la retraite Hicham Jaber, interrogé par la chaine iranienne arabophone al-Alam, le tir de ce missile constitue en soi une grande surprise, sachant que trois mois après le déclenchement de cette guerre, le porte-parole saoudien avait annoncé avoir détruit la totalité de la force balistique yéménite. 

Selon lui, ce tir a des visées dissuasives, après 18 mois d’attaques sans répit au cours desquelles 9.000 raids ont été perpétrés, tuant des milliers de civils, dont 800 enfants, sans pour autant changer l’équilibre des forces en vigueur.

«Nous avons vu comment l’armée et le comités populaires défendent le Yémen et tirant parfois des missiles, des roquettes légères et des Katiouchas sur des cibles militaires à Najrane, Assir, et dans les régions frontalières yéménites, avec une progression des opérations des commandos dans un mouvement de va et viens . Mais aujourd’hui, nous sommes face à une évolution stratégique nouvelle… Nous avons entendu le général Louqmane dire qu’il s’agit là d’une nouvelle stratégie qui a pour but d’envoyer des messages selon lesquels la dissuasion est a la tête de nos priorités et pour faire comprendre aux forces conquérantes et à leur alliés que l’armée yéménite détient encore des quantités d’armements suffisantes qui peuvent frapper au cœur de l’Arabie », a ajouté l’expert militaire libanais.  

Le général Jaber a constaté que la coalition arabe dirigée par l’Arabie saoudite recourt constamment aux représailles contre les cibles civiles et les infrastructures, chaque fois qu’elle essuie un échec militaire. 
    
 

 

Source: Divers

03-09-2016 - 14:01 Dernière mise à jour 03-09-2016 - 14:01 | 270 vus

http://french.almanar.com.lb/adetails.php?eid=324047&cid=76&fromval=1&frid=76&seccatid=30&s1=1


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau