LE YEMEN SUR LA BONNE VOIE !

Le Yémen, débarrassé de l'ingérence américaine et sur le point se de lever

Sun Aug 21, 2016 5:27PM

Une jeune femme yéménite participant à la manifestation du 19 août 2016 à Sanaa. ©AFP

Une jeune femme yéménite participant à la manifestation du 19 août 2016 à Sanaa. ©AFP

Le Yémen, débarrassé de l'ingérence américaine est sur le point de se relever avec un nouveau conseil présidentiel et un nouveau gouvernement qui sera désigné d'ici peu! 

Hier samedi, le porte-parole de la Marine américaine à Bahreïn a déclaré que les Etats-Unis avaient décidé de restreindre le nombre des conseillers militaires américains en Arabie saoudite.

Cette décision est intervenue au lendemain d’une manifestation à laquelle ont participé des centaines de milliers de yéménites pour protester contre la Coalition saoudienne et soutenir les récentes décisions prises par les deux mouvements Ansarallah et le parti du Congrès.

Le porte-parole de la marine américaine à Bahreïn a ainsi déclaré selon RT : « Alors que 45 militaires avaient, à l’origine, été chargés d’organiser le soutien américain à la coalition, ils ne sont désormais plus que cinq ».

Par ailleurs, le porte-parole du Pentagone, Adam Stump, a expliqué samedi dans un communiqué de presse, que le soutien de Washington à la coalition dirigée par Riyad n’était pas «un chèque en blanc» en avançant la thèse suivante: «Dans nos discussions avec la coalition menée par l’Arabie saoudite, nous avons insisté sur la nécessité de minimiser les victimes civiles. […] A aucun moment, le personnel militaire américain n’a fourni d’approbation directe ou indirecte de la sélection des cibles» choisies par la coalition !

 Cependant, un autre porte-parole du Pentagone a lui affirmé que le retrait du personnel américain ne signifiait pas que les Etats-Unis n’étaient plus impliqués dans les opérations anti-yéménites.

Vendredi, des centaines de milliers de yéménites sont descendus dans les rues de Sanaa.

Ils ont apporté leur soutien au Conseil présidentiel, le Conseil politique suprême, formé depuis deux semaines, au lendemain de l’échec des pourparlers.

Cette instance à laquelle participent le mouvement Ansarallah et le parti du Congrès populaire général de l’ex-président Ali Abdallah Saleh devra diriger le pays.

Le chef du Conseil politique suprême du Yémen, Saleh al-Sammad a annoncé lors d’un discours prononcé devant les manifestants qu’un nouveau gouvernement devrait être formé dans les prochains jours en appelant par ailleurs les membres du Parlement yéménite à reprendre leurs séances.

En effet, le lendemain, une première sessions parlementaire a été organisée, pour la première fois depuis deux ans.

http://presstv.com/DetailFr/2016/08/21/481066/Les-conseillers-amricains-rapatris


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau