LES CIVILS MENACES PAR DES CHAMPS DE MINES LAISSES PAR LA COALITION

 

 

Yémen: Les civils menacés par des "champs de mines" provenant de la coalition

 

L’équipe du site

Les bombes à sous-munitions non explosées provenant des armes utilisées par la coalition saoudo-US contre le nord du Yémen ont transformé des régions entières en "champs de mines", a averti lundi Amnesty International.

L'organisation de défense des droits de l'Homme a affirmé que des enfants figurent parmi les personnes "tuées et mutilées" par ces engins, appelant à une assistance internationale pour déminer ces régions et exhortant la coalition conduite par l'Arabie saoudite à cessez d'utiliser des armes à sous-munitions.

"Les pays influents doivent demander à la coalition de cesser d'utiliser les bombes à sous-munitions, interdites internationalement, et par nature sans discrimination", écrit Amnesty dans un communiqué, cité par l'AFP.

La coalition saoudo-US avait lancé fin mars 2015 une agression militaire contre le Yémen, sous prétexte de stopper l’avancée de l’armée et des forces populaires d’Ansarullah.

L'aviation de la coalition a été à plusieurs reprises accusée de provoquer des pertes dans les rangs des civils et d'utiliser des bombes interdites.

Amnesty affirme que les familles retournant dans leur village à la faveur d'une trêve décidée en avril courent de "gros risques".

"Même avec la baisse en intensité des hostilités, les vies et les moyens d'existence des civils, y compris des enfants, sont en jeu alors qu'ils retournent sur des champs de mines", met en garde Lama Fakih, conseillère d'Amnesty pour les situations de crise.

"Ils ne pourront vivre en toute sécurité qu'à partir du moment où les zones contaminées autour de leur maison et dans leurs champs seront débarrassées de sous-munitions et d'autres engins non explosés", soutient-t-elle.

Amnesty a indiqué qu'au cours de sa dernière mission dans le nord du Yémen, elle avait relevé des preuves sur l'utilisation par la coalition de bombes à sous-munitions de fabrication américaine, britannique et brésilienne.

La mission a recensé dix nouveaux cas dans lesquels 16 civils ont été tués ou blessés entre juillet 2015 et avril dernier.

La guerre saoudo-US contre le Yémen a fait depuis mars 2016 plus de 6.400 morts et déplacé 2,8 millions de personnes, selon l'ONU. En outre, 82% de la population yéménite a besoin d'assistance humanitaire, selon l'organisation internationale.

 

Source: Agences

23-05-2016 - 10:09 Dernière mise à jour 23-05-2016 - 10:09 | 86 vus

http://french.almanar.com.lb/adetails.php?eid=304511&cid=76&fromval=1&frid=76&seccatid=30&s1=1


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau