LES SAOUD VIOLENT LA TREVE. LES REVOLUTIONNAIRES ATTAQUENT A JIZAN

Nouvelle violation saoudienne de la trêve,contre-attaques des Houthis à Jizan
L’équipe du site

Encore une fois, l’Arabie-saoudite a violé la trêve  annoncée par le Yémen.  En effet, l’aviation saoudienne a visé le siège des médias opérant dans la province de Saada, au nord du pays, provoquant la  mort d'un certain nombre de journalistes et de correspondants  et blessant plusieurs autres, selon la chaine satellitaire iranienne alAlam.

Ces frappes interviennent au premier jour d'une trêve humanitaire de cinq jours décrétée par la coalition à la demande du président Abd Rabo Mansour Hadi.

De plus, les régions de Taachar, alMaamil, Jabal alAhmar et Wadi alJarah, situéees dans les deux provinces de Saada et de  Hajjah Saada ont été visés par l’artillerie saoudienne .



Quand la coalition s’auto-bombarde !!!

Cela dit, les médias occidentaux et arabes ont confirmé que la coalition arabe a tué par erreur 12 militaires fidèles au président Abd Rabo Mansour Hadi et ce lors d'un raid visant les positions des Houthis dans le sud du Yémen.

Selon la chaine alMayadeen,  les frappes ont fait 12 morts, a annoncé l'armée yéménite.

Selon l'AFP, le raid visait les positions des Houthis dans la province de Lahj (sud du pays) où les troupes proHadi tentent d'encercler les Houthis.

Des avions du ministère russe des Situations d'urgence ont évacué près de 100 Russes et étrangers de Sanaa à Moscou, selon l’agence russe Sputnik.

Toujours selon alMayadeen,  l'Armée et les comités populaires ont bombardé cette nuit la base alMammout  située dans la région saoudienne de Jizan , aussitôt  des flammes sont apparues  selon le ministère yéménite de la Défense.

Le ministère a souligné que l’Armée et les Comités populaires ont pris d’assaut la base saoudienne de JIzan et ont détruit des chars et des véhicules militaires.

Des sources locales ont rapporté que les combattants d'Ansarallah et les forces de l'armée nationale ont pris d'assaut la région de Jizan, dans le Sud-Ouest de l'Arabie, infligeant un lourd bilan de 9 morts aux forces saoudiennes.

Sept militaires saoudiens et deux militaires émiratis figurent au nombre des tués.

Le correspondant d’al Mayadeenn a  confirmé  la progression de  l'armée et des comités à Taiz, Maarib ainsi que la poursuite des affrontements dans les environs d'Aden et de Lahj.

Par contre, il a précisé que la coalation saoudienne a bombardé des quartiers résidentiels à alMatma dans le Jouf, au nord du Yémen.

Tôt dans la journée, la coalition saoudienne a effectué  une série de raids  massifs contre différentes régions  à Taiz et dans le centre du  Yémen et de ses environs.


   
16 partis yéménites octroient au chef des Ansarullah  le droit de déterminer les options stratégiques



Politiquement, 16 partis yéménites ont octroyé au chef des Ansarullah , Sayyed Abdel Malek alHouthi, le droit et le pouvoir de déterminer les options stratégiques pour répondre aux raids saoudiens, selon alAlam.

Dans leur communiqué , les partis ont réitéré leur  soutien aux comités populaires et à l'armée dans la défense du Yémen face aux  groupes armés.

Selon le texte de la déclaration, publié sur le site Yemeni Press: "Nous soussignons, les représentants officiels des  partis et des organisations politiques , notre total  soutien et notre bénédiction envers toutes les mesures annoncées par M. Abdul-Malik al-Houthi, chef de la révolution,  face à l’agression extérieure et contre ses outils à l’interieur. Tout comme nous soutenons notre armée héroïque et les comités populaires. Ceci est  une autorisation de notre part pour tout ce qu’il entreprendra comme meusures ou actions contre  l'agression américano-saoudienne .. Vive le Yémen unie et forte".


Le coordinateur humanitaire de l'ONU pour le Yémen, en visite à Aden

Selon l'agence Saba, contrôlée par le gouvernement, les autorités locales se sont entretenues dimanche avec le coordinateur humanitaire de l'ONU pour le Yémen, Johannes Van Der Klauw, en visite à Aden pour s'enquérir des besoins du pays où les civils constituent plus de la moitié des 3.700 morts en quatre mois de conflit.
 
Environ 80% de la population -soit 21 millions de personnes- ont besoin d'aide ou de protection, et plus de 10 millions ont du mal à se nourrir ou à trouver de l'eau, selon l'ONU.
   
Un porte-parole du Comité international de la Croix-rouge (CICR) à Sanaa, Adnan Hizam, a affirmé qu'"une pause de cinq jours n'était pas suffisante pour répondre aux besoins humanitaires", et a espéré "une trêve plus longue, stable et respectée par tous les protagonistes".
   
Une précédente trêve de cinq jours mi-mai n'avait pas empêché la reprise des combats, et une pause initiée par l'ONU à partir du 10 juillet ne s'était jamais matérialisée.

 

Source: Divers

27-07-2015 - 23:12 Dernière mise à jour 27-07-2015 - 23:12 | 1009 vus
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau