MAARIB : LES USA PANIQUENT

tourtaux-jacques Par Le 30/10/2021 0

Dans YEMEN

Pourquoi les troupes US s'impliquent-elles directement à Maarib?

Saturday, 30 October 2021 6:05 PM  [ Last Update: Saturday, 30 October 2021 6:05 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Agissements US pour retarder la chute de Maarib. (Illustration)

L'opération de libération de Maarib est devenue un tournant dans la guerre yéménite, et selon des sources médiatiques, militaires et politiques, amies et ennemies, si la ville est libérée, on peut dire que la guerre est terminée.

Pendant ce temps, les forces de la Résistance yéménite ont intensifié leurs attaques et ont fait des progrès considérables ces dernières semaines. Les Saoudiens, quant à eux, tentent de ramener les États-Unis dans une confrontation directe avec l’armée et les Comités populaires (Ansarallah).

Mitrailleuse

Mitrailleuse

Jizan a été frappée par cinq missiles balistiques tirés par Ansarallah yéménite.

Selon le site Web d’Ansarallah, les Etats-Unis se préparent une nouvelle fois à entrer sur le champ de bataille à Maarib, et ce à l'instigation du gouvernement saoudien et au lendemain des défaites successives des forces alliées à Riyad, afin de ralentir l'avancée des forces d'Ansarallah en déversant toutes sortes d'armes, de logistique et de renseignement et de retarder la date de la chute de Maarib.

Selon ce rapport, avec la domination des forces du gouvernement de Sanaa sur les six villes du sud de Maarib, le gouvernement saoudien, et par conséquent les gouvernements américain et britannique, s’inquiètent de plus en plus de la libération du chef-lieu de la province. Car avec la chute de Maarib, la première ligne de défense de leurs intérêts dans cette province et les provinces du sud tombera également. Par conséquent, il y a des signes que les États-Unis sont prêts à entrer directement sur la ligne de conflit pour empêcher la chute du soi-disant « gouvernement légitime ».

Dans ce contexte, le journal Al-Akhbar, publié à Beyrouth, a écrit dans un rapport que « des officiers américains et saoudiens ont récemment rencontré un certain nombre de commandants de terrain alliés dans la zone d'opération et des dirigeants des Frères musulmans à Hadramaout, et ont convenu d'envoyer des terroristes d'Al-Qaïda combattre dans la ville méridionale de Maarib ».

Selon des sources du renseignement, les forces américaines déployées à l'aéroport d'al-Riyan, dans la ville d'al-Mukalla, au sud-est du Yémen, ont construit une nouvelle piste de 350 mètres, qui a été inaugurée la semaine dernière et qui couvre les vols militaires quotidiens dont les avions de transport militaire C-130 utilisés pour transporter du matériel lourd.

Maarib : Riyad au pied du mur!

Maarib : Riyad au pied du mur!

À cet égard, des sources locales dans la ville d'al-Mukalla ont signalé le départ d'un convoi militaire de l'aéroport d’al-Riyan ces derniers jours et le vol d'avions de transport lundi dernier, qui appartiendraient à l'armée américaine.

L'aéroport d'al-Mukalla est une base pour les forces émiraties et américaines depuis le premier semestre de 2016 et a été l’hôte de 100 soldats américains en juin dernier. Des sources bien informées ont également déclaré qu'un important convoi d'armes avancées est arrivé à l'aéroport samedi dernier, accompagné de troupes américaines.

L'équipement aurait été transféré au quartier général de la brigade des garde-côtes. Mais le principal problème, ce sont les agissements des Américains aux frontières de la province de Maarib, qui ont été effectués à la demande et avec l'aide du gouvernement saoudien pour renforcer les positions des forces alliées dans cette province.

Le général de brigade Khalid Gharab, un expert militaire yéménite à Sanaa, a déclaré à Al-Akhbar que « les États-Unis s'efforcent de changer le cours de la bataille à Maarib dans la conjoncture où la bataille a atteint une étape décisive et les Américains y ont déjà envoyé des experts militaires, parce que la libération de cette ville est un coup dur pour les États-Unis non seulement au Yémen mais dans toute la région ».

A 29 kilomètres de Maarib!

A 29 kilomètres de Maarib!

La Résistance yéménite a porté un coup dur à la coalition saoudienne au sud et au centre de la province méridionale de Maarib.

« La guerre contre le Yémen a été déclarée par Washington, et il s'agit principalement de la guerre des États-Unis contre le Yémen, et ces dernières années, ils ont fourni toutes sortes de soutien à la coalition d’agression, et cette position est claire pour tout le monde. Toutes les frappes aériennes des chasseurs ennemis sont menées sous le commandement des officiers américains », a-t-il ajouté.

L'expert militaire américain Mujib Shamsan a également déclaré que l'implication des États-Unis dans la bataille de Maarib était claire. Il a rappelé que les défenses aériennes de l'armée yéménite ont abattu à plusieurs reprises des drones de reconnaissance américains très avancés au-dessus des villes de Medghal et Sirwah. Il a souligné que l'entrée des États-Unis dans la zone de conflit, que ce soit par la marine ou la fourniture de services logistiques dans les opérations aériennes, reflète les craintes de Washington de la libération de Maarib.

Les restrictions sur la vente d’armes à l'Arabie saoudite, adoptées sous la pression des médias internationaux au moment de l’arrivée au pouvoir de Biden, ont mis beaucoup de pression sur la puissance militaire saoudienne.

Selon les experts, si l’Arabie saoudite continue à utiliser ses équipements dans les frappes aériennes contre le Yémen, en l’espace de moins d’un an , elle ne pourra plus utiliser d'armes militaires de précision dans ses frappes aériennes, et compte tenu du fait que les équipements de l’armée de l’air saoudienne sont de fabrication occidentale, leur remplacement par ceux de l’Est sera très compliqué.

USA : « Ansarallah aura Maarib »

USA : « Ansarallah aura Maarib »

Selon des sources occidentales, l'une des raisons de l'avancée rapide d'Ansarallah sur les fronts d'al-Bayda, de Shabwa et du sud de Maarib était la forte baisse du soutien aérien saoudien aux forces pro-Hadi sur ces fronts. De même, le soutien saoudien aux tribus a également diminué à mesure que les forces tribales se sont tournées vers le marché noir des armes pour fournir l'équipement dont elles ont besoin.

Si l'armée yéménite et Ansarallah prennent le contrôle total de la province de Maarib, les forces yéménites seront déployées pour contrer les lignes militaires américaines le long des rives ouest près du détroit de Bab al-Mandeb et des rives sud et est de la mer Makran, les zones où les États-Unis ont été stationnés sous prétexte de lutter contre le terrorisme et dans le but de dominer les voies navigables et les détroits stratégiques du monde.

Il n'est donc pas surprenant que Washington veuille tout faire pour empêcher ou du moins retarder la libération de Maarib. Une province pleine de richesses pétrolières et gazières, et sa libération pourrait mettre fin au siège du gouvernement de Sanaa.

Mais la question qui se pose maintenant est de savoir comment sera l’implication des USA dans la bataille de Maarib. Bien sûr, l'Arabie saoudite souhaite que les Américains y entrent de toutes leurs forces et directement, mais Washington pèse également ses propres calculs et limites. D'autant plus que les milieux nationaux et les législateurs américains cherchent à limiter l'autorité du président à s'engager dans un conflit militaire. Ainsi, l'hypothèse selon laquelle l'entrée de l'armée américaine sera limitée au soutien militaire, logistique et de renseignement est renforcée.

Maarib se vide de Riyad!

Maarib se vide de Riyad!

À Maarib, un remake de la débandade de Kaboul...

http://french.presstv.ir/Detail/2021/10/30/669576/Y%C3%A9men-Maarib-Ansarallah-USA-Arabie-saoudite

 

 

 

 

 

 

 

 

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire