MASSACRE A SARAFI PAR DES CENTAINES DE TUEURS DE LA COALITION SAOUDO-US

Yémen: le coalition saoudienne commet des massacres anti soufis à Sarari.
L’équipe du site

Des centaines de miliciens de la coalition saoudo-US ont pris d’assaut  mardi à l’aube la localité de Sarari, à Taez (sud-ouest), assiégée depuis plus d’un an.

Ils ont détruit et incendié les domiciles, enlevés les habitants dont des enfants et des personnes âgées.

Pis encore, ils ont fait sauter les mosquées et exhumé les cadavres des personnalités soufies à Sarari. Même la librairie soufie de ce village n’a pas échappé à leur barbarie, et a été incendiée.

Réagissant à ce crime, le mouvement yéménite Ansarullah a assuré que ce crime ne passera pas sans riposte. Ces pratiques barbares prouvent une nouvelle fois les objectifs de la coalition, dirigée par l’Arabie, qui cherche à semer la division confessionnelle entre Yéménites.

Pour sa part, la délégation nationale (armée + Ansarullah) qui participe aux pourparlers de paix à Koweït a sommé les Nations Unies d'intervenir pour sauver la vie des civils kidnappés par les miliciens de la coalition, à Sarari.

La délégation nationale a également menacé de se retirer des pourparlers si les Nations Unies ne prennent pas les mesures nécessaires pour mettre fin à cette barbarie, rapport l’agence yéménite Khabar.

Le wahhabisme, religion d'Etat en Arabie saoudite, lequel prône une lecture rigoriste de l'Islam, apostasie les écoles soufies et (chiites aussi) et oeuvre pour leur extermination et l'élimination de leur patrimoine religieux et culturel.

Exhumation du corps des personnalités soufies

Selon la chaîne iranienne arabophone al-Alam, les mercenaires pro-saoudiens ont incendié la mosquée de cheikh Jamaledine dans le village al-Sarari et exhumé le corps d’une personnalité soufie. Ils ont ensuite brûlé les os de cheikh Jamaledine.

Des dizaines de membres des familles de Al-e Junaid et Al-e al Sarvari ont également été enlevés de cette mosquée.

La commission de supervision du cessez-le-feu au Yémen a publié un communiqué dans lequel elle a qualifié ces mercenaires de responsables de tous ces crimes commis à l’encontre des habitants de ce village. Elle a fait état de l’enlèvement de 49 personnes dont des femmes et des enfants transférés vers un lieu inconnu.

Ledit communiqué, cité par PressTV, a critiqué les Nations unis pour ne pas avoir rempli leur obligation en ce qui concerne le soutien aux civils et l’application des accords conclus.

 

Source: Divers

27-07-2016 - 11:45 Dernière mise à jour 27-07-2016 - 14:59 | 674 vus

http://french.almanar.com.lb/adetails.php?eid=317007&cid=76&fromval=1&frid=76&seccatid=30&s1=1


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau