ONU : BAN KI-MOON DEMANDE LA FIN DU MILITARISME AU YEMEN

 

Sep 28, 2015 06:18 UTC   

IRIB- Les crimes contre l’humanité commis par l’Arabie au Yémen ont finalement fait réagir la Communauté mondiale.

Les instances défenseurs des droits de l’Homme et l’ONU ont mis en garde contre le massacre des Yéménites, qui se poursuit sans répit. Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki Moon a demandé la fin du militarisme saoudien au Yémen tandis qu'Amnesty international et les organisations et instances juridiques ont exprimé leur inquiétude quant à la montée en flèche du bilan des victimes de l’intervention saoudienne au Yémen. Lors d’une rencontre avec le ministre saoudien des Affaires étrangères, Ban Ki Moon a exigé de l’Arabie qu’il mette un terme à ses attaques contre le Yémen et qu’elle aplanisse le terrain à l’acheminement d’aides aux sinistrés yéménites. L’ONU s'emploie pour trouver une issue politique à la crise yéménite via le dialogue. L’objectif est de réunir les groupes, les partis et les personnalités politiques du Yémen pour faire rapprocher leurs visions les unes des autres et dissiper les différends pour ainsi faire retourner le calme au Yémen. Ban Ki Moon avait déjà rappelé la solution politique, la meilleure option permettant de mettre fin aux conflits, avertissant contre les impacts négatifs du bellicisme saoudien contre le Yémen. L’ambassadeur de l’Arabie au Etats-Unis avait affirmé que le secrétaire général de l’ONU exige la fin immédiate de la guerre au Yémen mais que l’Arabie ne l’accepte pas. Il est vrai que tout dialogue censé stopper les attaques saoudiennes contre le Yémen, s’appuie sur la mise à exécution de la résolution 2216 du Conseil de sécurité qui demande à toutes les parties en lice de procéder, aussi rapidement possible, à des négociations qui pourraient aboutir à « une trêve immédiate ». Un millier de mercenaires du président démissionnaire Mansour Hadi, qui ont été entraînés en Arabie, viennent de pénétrer une des bases de la province de Maarib au Yémen, pour participer aux opérations de la coalition dirigée par l’Arabie, opérations qui ont laissé jusqu’à présent des milliers de morts et de blessés parmi les citoyens innocents yéménites dont les douleurs et souffrances ont atteint le paroxysme et pour lesquels le monde exige de l’ONU qu’elle ouvre une enquête sur la violation des règles internationales par l’Arabie au Yémen.
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau