REVELATIONS IRREFUTABLES SUR LES MASSACRES : ISRAEL AVEC LES AL SAOUD

Révélations irréfutables sur l’implication d’«Israël» aux côtés des Al-Saoud dans les massacres au Yémen

Le site d’information américain Veteran Today (VT) publie des images inédites montrant l’explosion nucléaire et meurtrière provoquée par une bombe larguée en mai 2015 par l’aviation israélienne – aux couleurs saoudiennes – venue à la rescousse d’une armée saoudienne empêtrée dans le bourbier yéménite depuis deux ans.

Révélations irréfutables sur l’implication d’«Israël» aux côtés des Al-Saoud dans les massacres au Yémen.

A l’époque des faits, cette information a suscité quelques remous, mais la propagande offensive des médias pro-saoudiens a vite fait d’escamoter l’événement, aidée en cela par le mur de silence dressé par «la communauté internationale» dès lors qu’il s’agit de dépassement ou de crime de guerre commis par «Tel-Aviv».

Ces mêmes médias ont tout fait pour nier des fuites évoquant la reprise des relations entre Riyad et «Tel-Aviv» à un niveau très élevé, avec la visite effectuée en juin dernier par un haut officier des renseignements saoudiens.

Des révélations qui viennent accréditer la thèse selon laquelle les Al-Saoud, et leurs alliés qataris et turcs notamment, ont toujours coordonné avec les Israéliens et les Occidentaux dans la mise en œuvre du plan de déstabilisation du monde arabe.

Plus récemment, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, dans son discours à l’Assemblée générale de l’ONU, a avoué qu’Arabes et Israéliens «avaient finalement compris qu’ils avaient un ennemi commun: l’Iran», selon lui.         

Grâce à des techniques de détection sophistiquées, utilisées sur des captures d’image, les enquêteurs du journal américain VT sont parvenus à la certitude qu’il s’agissait d’une bombe à neutrons, interdite d’usage.

Il apparaît, selon l’analyse, qu’il s’agit d’une petite bombe à neutrons. La taille, la couleur, les effets lumineux, la durée de la boule de feu suspendue dans les airs et le très grand champignon atomique sont les principaux signes qui ne laissent aucun doute.

L’appareil CCD qui a filmé les images s’est mis à «scintiller» (détection des neutrons) avec des flashes de pixels blancs dans la vidéo. Quand une photo contient des flashes de pixels blancs, c’est parce qu’elle est frappée par des neutrons. Ils surchargent le circuit électronique du CCD, produisant des éclairs blancs. Si les radiations sont trop élevées, elles brûlent la puce. Le même phénomène a été relevé au Japon avec les caméras des robots de Fukushima à cause du niveau très élevé de radiations.

En résumé, la monarchie wahhabite est ici doublement coupable: d’abord d’avoir comme allié l’entité sioniste, et d’avoir permis à cette dernière d’employer des armes non conventionnelles.   

Les enquêteurs reviennent, à l’occasion, sur l’aide militaire américaine offerte par le président Barack Obama à «toute menace extérieure à laquelle les riches pays arabes du Golfe peuvent faire face», et croient que les Etats-Unis ne peuvent être que complices avec «Israël» et l’Arabie Saoudite dans cette attaque passée sous silence par les Nations-Unies.

Preuve en est que le Conseil de sécurité n’a jamais condamné les exactions commises cycliquement par l’armée israélienne contre les populations libanaises ou palestiniennes, où des armes non conventionnelles, comme les bombes à fragmentation, ont été utilisées, notamment au Sud-Liban en 2006.

Source: sites web et rédaction

28-09-2016 | 12:05

http://www.french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=20234&cid=304#.V-ywJfCLQ2w


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau