YEMEN : DEPUIS LE 26 MARS 2015, 1358 ENFANTS TUES PAR LES RAIDS SAOUDO-US

 

Yémen: en chiffres, le cout cher de la guerre payé par les enfants
L’équipe du site

Près de 11 mois après le début de la guerre saoudo-américaine contre le Yémen, les enfants yéménites ont payé le plus lourd tribut.

1358 enfants tués

Les raids de la coalition saoudienne ont fauché la vie de 1358 enfants depuis le 26 mars 2015. Viennent s’ajouter à cela les épidémies, la malnutrition, le décrochage scolaire et leur recrutement dans les conflits militaires, rapporte le quotidien libanais AlAkhbar.

Le ministère yéménite de la santé a fait état dans son dernier rapport de la mort de 1358 enfants et 2234 autres blessés suite aux frappes aériennes saoudo-US.

Hausse des cas de leucémie

Le rapport a évoqué la hausse des cas de leucémie parmi les enfants en raison de l’usage par la coalition des armes prohibées lors des bombardements des zones résidentielles dans les différentes provinces du pays.

Sur un autre plan, le porte-parole du ministère de la Santé, Tamim Chami, a fait savoir que les hôpitaux et centres médicaux sont incapables à affronter ces cas sévères faute de médicaments et équipements médicaux, en raison du blocus saoudien aérien, maritime et terrestre imposé contre le Yémen.

Recrutement des enfants

De son côté, le porte-parole du Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef), Mohammad Asaadi, a évoqué une hausse dans les opérations de recrutement des enfants et leur exploitations pour des fins militaires. Il a avancé le chiffre de 724 enfants impliqués dans les conflits armés en 2015, c'est-à-dire 4 fois de plus qu’en 2014 (156 enfants).

9.9 millions d’enfants ont besoin d’aides humanitaire urgentes

Le porte-parole de l’Unicef parle d’une catastrophe humanitaire réelle, vu que 21.2 millions yéménites, dont 9.9 millions d’enfants ont besoin d’aides humanitaire urgentes.

 Asaadi a dans ce contexte réitéré la position de l’Unicef rejetant toute profanation des droits de l’enfant, citant comme exemple le bombardement des écoles et des hôpitaux par les forces de la coalition.

Les avions saoudiens bombardent la ville historique de Kawkaban

Sur un autre plan, les villes historiques du Yémen n’échappent pas non plus aux bombardements saoudo-US  qui ont mené lundi 4 frappes militaires contre la ville historique de Kawkaban, à l’ouest de Sanaa. La ville de Kawkaban, qui remonte au 7ème siècle avant Jésus Christ, a été fortement endommagée.

 

Une des écoles de cette ville et 10 maisons historiques ont été détruites, précise l'agence yéménite Khabar.

Et d'ajouter: 6 civils ont été tués et 17 autres blessés suite à ces frappes qui ont débuté dimanche soir.

Rappelons que ce n’est pas la première fois que les forces de la coalition s’en prennent aux monuments historiques du Yémen. Les sites du vieux Sanaa, le barrage Maareb, le site de Barakech et autres ont été endommagés par les avions de chasse saoudo-US.

 

 

 

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=286306&cid=76&fromval=1&frid=76&seccatid=30&s1=1


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau