YEMEN : EMBUSCADE D'ANSARULLAH CONTRE LA COALITION 100 A 200 SAOUD TUES

Yémen: Plus de 100 miliciens tués dans une embuscade d’Ansarullah près de Taez
L’équipe du site

Les forces populaires d’Ansarullah ont asséné une frappe douloureuse aux forces de la coalition saoudo-arabe et à leurs miliciens mobilisés pour « libérer » Taez (troisième ville yéménite, du sud-ouest du Yémen).

Des sources sécuritaires ont rapporté à l’agence yéménite Khabar, qu’entre 100 et 200 miliciens ont été tués lundi soir dans une embuscade tendue par Ansarullah, près de la base Al-Omari, dans la région de Dhoubab-Mokha, aux environs de Taez.

Ils avançaient via quatre fronts vers la région stratégique de Bab al-Mandeb quand ils sont tombés dans le piège.

Des sources proches de la coalition saoudienne ont pour leur part reconnu la mort de plus de 20 miliciens des leurs. Une centaine d’autres ont été blessés et transférés vers les hôpitaux de Taez, Lahej et Aden.

Le sort du chef d’Al-Qaïda, Hachem Sayed, reste inconnu. Certains ont évoqué sa mort dans l’embuscade, alors que d’autres sources yéménites ont indiqué qu’il est grièvement atteint. Son fils et son neveu ont été tués dans l’attaque.

Destruction des domiciles, plusieurs familles décimées

Parallèlement, les avions de chasse saoudienne ont intensivement bombardé des domiciles à Taez.

Une famille, de huit membres, a été enseveli sous les décombres de leur maison détruit par une frappe saoudienne dans la région de Sala à Taez.

Dans la région d’AlJawf, une famille, de 7 membres, a également trouvé la mort, suite à des raids saoudiens visant leur domicile.

Hadi atterrit à Aden à bord d’un hélicoptère saoudien

Et puis, dans ce qui semble être une démonstration de force de la part des Saoudiens, le président démissionnaire, réfugié en Arabie, a atterri mardi à Aden, à bord d’un hélicoptère saoudien.

Abd Rabbo Mansour Hadi s'est rendu au palais présidentiel pour "superviser" l'opération lancée lundi pour la reprise de la province de Taëz (sud-ouest) à l’armée et Ansarullah qui contrôlent toujours des provinces du nord du pays et la capitale Sanaa, a ajouté une source pro-Hadi, cité par l’AFP.

Le président démissionnaire a été emmené à bord d'un hélicoptère militaire jusqu'au palais Al-Maachiq, situé à Crater, un quartier d'Aden (sud), la deuxième ville du Yémen.

Ce palais a été récemment remis en état par les Emirats arabes unis, l'un des piliers de la coalition saoudo-US impliquée depuis la fin mars dans une guerre meurtrière contre le Yémen, sous prétexte de rétablir l'autorité de Hadi.

Selon l'ONU, la guerre contre le Yémen a fait quelque 5.000 morts depuis mars.

 

Source: Divers

17-11-2015 - 10:50 Dernière mise à jour 17-11-2015 - 17:31 | 1130 vus
 
 
 
 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau