YEMEN : L'ARABIE ENTRAINE DES TRIBUS POUR COMBATTRE ANSARALLAH

Yémen: Ryad entraine les tribus pour combattre Ansarullah
L’équipe du site

Afin d’éviter le coût d’une invasion risquée au Yémen, l’Arabie saoudite a opté actuellement pour l’entrainement des centaines d’hommes issus de plusieurs tribus pour combattre Ansarullah (Houthis).

Selon une source militaire présente à Qatar « il sera impossible de vaincre les Houthis par les frappes militaires…D’où la nécessité de profiter des forces terrestres, raison pour laquelle on a eu recours à la formation militaire des combattants issus des tribus », c’est ce qu’a rapporté le quotidien libanais As-Safir, citant l’agence Reuters.

Une autre source saoudienne a fait état d’un « plan de soutien à des combattants yéménites dans différentes régions du pays, vu que les miliciens locaux connaissent plus que les soldats saoudiens la nature géographique du pays ».

« 300 combattants issus des tribus ont déjà été entrainés en Arabie saoudite et sont rentrés au Yémen via la région de Sarwah », dans la province de Maareb, a révélé une source yéménite, citée par AsSafir. Et d’ajouter : « Mais le nombre des éléments tribaux reste insuffisant, bien qu’ils ont été équipés par des armes légères et on leur a fourni des conseils tactiques ».

Rappelons que l’armée régulière et Ansarullah ont réussi à chasser les éléments takfiristes d’Al-Qaïda et les miliciens du président démissionnaire réfugié en Arabie (Abd Rabbo Mansour Hadi) de plusieurs provinces du pays.

Des missiles de longue portée

Entre-temps, un des dirigeants d'Ansarallah, Hadi al-Aliji a mis en garde l’Arabie saoudite. Il a révélé que « les forces de défense yéménites disposent des missiles de longue portée et d'une haute précision de fabrication russe, capables de nuire à la sécurité saoudienne ».

« Les missiles d'Ansarallah sont dignes de changer les rapports de force militaire des Al-Saoud et de modifier la donne au profit du Yémen. Les services secrets arabes sont incapables de dresser un bilan viable du nombre et du type de nos missiles ni des lieux où nous les préservons. Mais c'est à eux de prendre très au sérieux les capacités d'Ansarallah qui sont capables de prendre pour cible les puits de pétrole saoudiens », a menacé M.AlAliji, cité par l’agence iranienne Irib.

Ce cadre d'Ansarallah s'est adressé ensuite aux responsables du Caire: « les missiles yéménites sont également susceptibles de viser l'Egypte, au cas où Le Caire décide de bombarder le Yémen via la mer ».

L’Iran veut des pourparlers sous l'égide de l'ONU  

Au niveau politique, le ministre iranien des Affaires étrangères s'est prononcé mercredi pour la mise en place de pourparlers de paix entre Yéménites sous l'égide des Nations unies pour mettre fin à l’agression saoudo-américaine qui a fait plusieurs centaines de victimes depuis fin mars.

"Toutes les parties au Yémen devraient s'impliquer dans un dialogue sans conditions préalables", a déclaré Mohammad Javad Zarif, lors d'une intervention à l'université de New York, jugeant toutefois que ce dialogue ne saurait avoir lieu aux Emirats arabes unis, "car malheureusement les Emirats sont impliqués dans le conflit".

Ces pourparlers "doivent avoir lieu dans un endroit qui n'est pas impliqué dans ce conflit", a-t-il souligné, rapporte l’AFP.

Une coalition arabe menée par l'Arabie saoudite bombarde depuis le 26 mars le Yémen, faisant plus de 1.000 martyrs en majorité des civils et des enfants.

M. Zarif a également jugé que les négociations devraient se dérouler sous l'égide des Nations unies, à l'image de la conférence de Bonn qui avait en son temps permis de former un gouvernement en Afghanistan après la chute du régime des talibans en 2001.

"Je pense que cela devrait être la même chose au Yémen et je pense que les Nations unies ont assez d'expérience pour organiser (une telle conférence). Nous leur avons parlé et j'espère qu'elles le feront", a ajouté M. Zarif.

 

AsSafir + Irib + AFP

 

Source: Divers

30-04-2015 - 10:47 Dernière mise à jour 30-04-2015 - 10:47 | 613 vus

http://www.almanar.com.lb/


Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau