YEMEN : L'ARMEE REPREND LE CONTROLE DE SITES STRATEGIQUES A MAAREB

Yémen: l’armée reprend le contrôle de sites stratégiques à Maareb
L’équipe du site

L’armée yéménite et les forces populaires d’Ansarullah ont repoussé des tentatives désespérées des forces de la coalition appuyées par des avions de chasse pour reprendre le contrôle des bases stratégiques  de Hamra et Mashjah, à Maareb (Est). Ces deux sites militaires sont désormais dominés par les forces yéménites.

Les affrontements se sont poursuivis dimanche entre les forces yéménites et celles de la coalition saoudo-US sur différents fronts à Maareb. La coalition a mené plusieurs raids militaires, dont 3 ont visé le barrage historique de Wadi Sakam, qui a été fortement endommagé, précise une source tribale yéménite citée par l’agence Khabar.

Ce n’est pas la première fois que les forces de la coalition bombardent des monuments historiques. Le fameux barrage de Maareb a été endommagé suite à deux frappes saoudiennes le 30 mai et le 7 juin 2015.

L’armée reprend le controle de Bab al-Mandeb

Entre-temps, l’armée et les forces populaires d’Ansarullah ont enrregistré une nouvelle percé sur le front sud-ouest du pays. Les forces yéménites ont progressé vers la région de Dhoubab à Bab al-Mandeb, dans la province de Taez et coupé les approvisionnements vers cette région.

Une source militaire yéménite, citée par Khabar précise que les forces yéménites ont sécurisé de vastes régions à Taez, dont les chaines montagneuses dans la région d’Omari. Les combattants des forces yéménites, qui sont désormais à Dhoubab chef lieu de Bab al-Mandeb, ont imposé un blocus sur les mercenaires de la coalition, dont les membres de la société américaine Black Water.

Et d’ajouter : Un bon nombre de mercenaires ont été tués dans une embuscade tendue par les forces yéménites au sud de Dhoubab. Des Colombiens, des Australiens et des Vénézuéliens figurent parmi les morts de Black Water.

Des affrontements ont également opposé les forces yéménites aux forces de la coalition et à leurs mercenaires lors de la sécurisation des régions libérées.

Plusieurs d’entre eux ont même été contraints de fuir à bord de pirogues de pêche appartenant à des civils yéménites, et ce après le blocus imposé par les forces yéménites sur la région de Dhoubab.

 

Source: Sites web

08-02-2016 - 10:28 Dernière mise à jour 08-02-2016 - 10:28 | 214 vus
 
 
 

 

 
 
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau