YEMEN : L'US ARMY FUIT ANSARALLAH

tourtaux-jacques Par Le 13/09/2021 0

Dans YEMEN

 

Le Patriot retiré d'Arabie ; Austin évite MBS

Sunday, 12 September 2021 6:20 PM  [ Last Update: Sunday, 12 September 2021 6:20 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Menacée par les frappes de missiles et de drones, l'Arabie saoudite voit le retrait des systèmes de défense aérienne américaine. (Illustration)

Alors que les combattants de la Résistance yéménite ne cessent de progresser dans la province stratégique de Maarib, les États-Unis retirent leurs batteries de défense aérienne d’Arabie saoudite. Les USA ne veulent pas risquer une catastrophe encore plus grande que celle qui a marqué les six ans de guerre US/OTAN/Riyad contre le Yémen, l'incapacité des Patriot à protéger le secteur énergétique saoudien. De quoi a peur l'Amérique? De voir les radars des Patriot être pulvérisé sous le coup de Qassef K2 ou Samad-3.

Le porte-parole des forces armées yéménites, le général de brigade Yahya Saree, a donné une explication complète des résultats et des réalisations de la récente opération des forces armées yéménite à Maarib dont la moitié sud est désormais sous contrôle. 

Le porte-parole des forces armées yéménites a noté que lors de la troisième phase de la récente opération al-Nasr al-Mobin dans la province de Maarib, une zone vaste de 1 200 kilomètres carrés, a été libérée.

“Nos forces militaires, en coopération avec les habitants, ont libéré et nettoyé les districts de Rahbah et de Mahliyah dans la province de Maarib en seulement quelques heures”, s’est-il félicité en remerciant les tribus pour leur bravoure.

Il a ajouté : “À la suite de la troisième phase de cette opération, 151 mercenaires des forces d'invasion de la coalition d'agression saoudienne ont été tués ou blessés, et un certain nombre d'entre eux ont été arrêtés par les forces armées et les Comités populaires yéménites.”

“Au cours de l'opération, les avions de combat de la coalition d'invasion ont effectué 37 frappes aériennes pour empêcher la poursuite de l'opération, mais nos forces ont pu libérer la zone de Rahba en peu de temps”, a-t-il souligné.

Le porte-parole des forces armées yéménites a également déclaré qu’avec la coopération des autorités locales, les forces yéménites avaient rétabli les conditions de vie dans les zones mentionnées après l'opération al-Nasr al-Mobin.

Plus loin dans son discours, il a évoqué que la promesse de l’armée yéménite de concrétiser la récente déclaration du leader du mouvement d’Ansarallah, Sayyed Abdul Malik Badreddin al-Houthi sur la reconquête de toutes les régions du Yémen.

La bataille pour la libération de la province stratégique de Maarib a commencé l'année dernière et s'est intensifiée en février 2021. Depuis, la plupart des zones et villes sont passées sous le contrôle des forces de Sanaa. Maarib fait partie des provinces yéménites riches en ressources naturelles telles que le pétrole et le gaz.

Or ce pétrole est désormais à deux pas d'être restitué aux Yémen au grand dam de l'Aramco des Américains et des Britanniques qui le détournent à  leur profit. Au Yémen la Résistance a mis les bouchées doubles. L’armée yéménite et les combattants d’Ansarallah ont annoncé, vendredi 10 septembre, la lourde défaite infligée aux forces saoudiennes suite à de lourdes attaques surprises contre leurs positions et bases dans la province de Hajjah. Puis Mocha, port stratégique du sud qu'occupent les pro-Émiratis depuis 2016 a été ce jeudi pris pour cible des missiles yéménites, un port qui se situe sur la côte de la mer Rouge avec des roquettes et des drones. À cet égard, Yahya Saree a tweeté qu'il révélerait les détails de l'opération militaire d’envergure plus tard dans la journée.

Ansarallah: base Israël/Emirats frappée

Ansarallah: base Israël/Emirats frappée

Le port occupé de Mocha criblé de missiles...Trois missiles balistiques et un drone lancés sur les positions des mercenaires à la solde du régime émirati à Mocha.

Sur fond de l’avancée fulgurante de la Résistance yéménite sur tous les fronts  les États-Unis envisagent de retirer leurs systèmes de défense aérienne Patriot déployés en Arabie saoudite alors que conjointement, le secrétaire américain à la Défense a sauté l'étape saoudienne de sa tournée dans le golfe Persique en reportant sine die sa visite au royaume wahhabite. Riyad regrettera-t-il ce retrait,? l’Associated Press a en effet affiché des images satellites montrant que la batterie n’a été en mesure d’intercepter aucun des missiles ou drones yéménite au cours des attaques lancées ces dernières semaines.

Les images satellites montrent que certains systèmes de missiles américains mis en place sur la base aérienne de Prince Sultan, située à 115 km au sud-est de Riyad, ont été retirés, AP indiquant que les photos prises par Planet Labs vendredi soir 10 septembre, montrent précisément que les quais sont vides et qu’aucun agissement n’y est constaté.

Et la réaction saoudienne? 

MBS dévalise ses officiers!

MBS dévalise ses officiers!

L'ex-chef du Renseignement saoudien Turki al-fayçal a regretté que la batterie américaine n'avait tiré aucun missile à un moment où l'Arabie saoudite était la cible de frappes de missiles et de drones yéménites. Il convient de rappeler que les frappes yéménites sont une riposte aux attaques brutales de la coalition d'agression saoudienne et ont pour objectif de mettre fin à l'agression et le siège contre le Yémen qui durent depuis mars 2015.

Gardant l’espoir, Fayçal a cependant affirmé que le retrait des systèmes Patriot d'Arabie saoudite ne signifierait pas la suspension de tous les engagements des États-Unis envers l’Arabie saoudite et a souhaité que Washington tienne ses promesses d'établir tout ce qui est nécessaire.

Est-ce la fin de la partie pour Ben Salmane? 

Après les attaques de missiles et de drones sur le géant saoudien Aramco en 2019, plusieurs milliers de soldats américains ont été stationnés sur la base aérienne de Prince Sultan. 

En juin dernier, le Wall Street Journal rapportait que l'administration Biden avait décidé de retirer un grand nombre de systèmes anti-missiles Patriot du Moyen-Orient.

Plus tôt cette semaine, le secrétaire américain à la Défense a effectué une visite périodique dans la région, une semaine après le retrait complet des troupes américaines d'Afghanistan. Il s’est rendu au Qatar, au Koweït et à Bahreïn mais a annulé sa visite en Arabie saoudite et attribué la décision à un “problème d’horaire”, selon l’annonce faite par le Pentagone mercredi dernier. Pour beaucoup Riyad a déjà été remplacé par Aman et le méga perdant des guerres sans fin US au Moyen-Orient est le prince Salmane... Qui pourrait lui sauver la peau? 

Pourquoi Ben Salmane a peur?

Pourquoi Ben Salmane a peur?

Le prince héritier saoudien aura le même sort que l’ex-président afghan Achraf Ghani ?

http://french.presstv.ir/Detail/2021/09/12/666362/Yemen-Arabie-saoudite-Patriot-Ansarallah

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire