YEMEN : LA FRAPPE DU TOCHKA A BAB EL-MENDAB FONDEE SUR DES RENSEIGNEMENTS

 
 

Le porte-parole de l’armée yéménite, le général Ghaleb Lokman, a affirmé que la prise pour cible des forces de l’agression dimanche dernier par un missile balistique du type Tochka, près de Bab el-Mandab, a eu lieu selon des renseignements sûrs sur la présence d’un grand rassemblement des forces agressantes et des mercenaires, y compris les membres de Blackwater, dans une Le porte-parole de l'armée yéménite, le général Ghaleb Lokmanvallée nommée Choaab al-Jan dans la région, et ce en prélude au lancement de plusieurs offensives contre Chreija et Taëz, dans le contexte des propos sur un accord et des pourparlers  politiques à Genève.

Interviewé par Al-Ahednews, le général Lokman a confirmé la mort de centaines de combattants des forces agressantes, qualifiant le timing de l’opération de bien choisi et de réussi.

Dimanche soir, les combattants des forces yéménites ont visé le centre de commandement de la coalition à Bab al-Mandeb, sur la mer rouge. Environ 152 mercenaires étrangers, dont des miliciens de la société américaine Blackwater à mauvaise réputation, ont été tués.

Le général a précisé que les tentatives des agresseurs se poursuivent pour prendre le contrôle de certaines îles yéménites. Il a toutefois affirmé que ces îles seront libérées par la force puisque les forces yéménites sont capables de les récupérer.

Rappelant que le cessez-le-feu est entré en vigueur depuis l’aube du lundi, il a ajouté que l’armée yéménite est engagée dans le respect des accords et respecte les résolutions internationales, mais était aussi prête à la riposte lors de toute violation.

«Nous sommes capables de réserver davantage de surprises en cas de poursuite de l’offensive», a-t-il martelé.

Selon ses propos, les forces de l’agression refusent d’inscrire la question de la lutte antiterroriste à l’ordre du jour des pourparlers de Genève, puisque ce terrorisme était un de leurs produits. Il a souhaité de parvenir à un cessez-le-feu constant en cas de la non- violation de la trêve par les attaquants.

«La source des groupes terroristes au Yémen est l’Arabie saoudite. Si le royaume avait voulu interdire leur action, il aurait pu. Pour notre part, nous sommes prêts à affronter toutes les possibilités», a conclu le général Lokman.

Source : Al-Ahednews, traduit par l’équipe du site

 

15-12-2015 | 12:15
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau