YEMEN : LA SITUATION SANITAIRE AU BORD DE L'EXPLOSION

 

La situation sanitaire est au «bord de l'explosion» au Yémen, où les combats rendent difficile l'acheminement de l'aide humanitaire et privent la population civile d'accès aux soins et aux produits de première nécessité, ont déclaré mardi 4 juillet des responsables de Médecins sans frontières.

«Le pays fait face à des pénuries en termes de nourriture, de carburant et (...) de médicaments», a indiqué Xavier Guinotte, Yémen: le système de santé au bord de l'effondrementdirecteur adjoint des opérations MSF à la presse à Paris. «La situation du système sanitaire est clairement au bord de l'explosion : il est très difficile pour la population d'avoir accès aux structures de santé ou nous d'avoir accès à la population en raison des bombardements et des combats».

Selon l'Onu, 80% de la population yéménite a besoin d'aide humanitaire et des millions de personnes sont exposées à la famine. En quatre mois de conflit, aucune des trêves humanitaires ne s'est concrétisée.

«Aden est complètement détruite, il n'y a plus aucun service public, c'est un dépotoir à ciel ouvert ce qui entraîne des risques au niveau sanitaire», dit Thierry Goffeau, coordinateur de projet à Aden, de retour d'une mission sur place.

Conséquences de la pénurie de fioul, les générateurs dans les hôpitaux ne sont plus alimentés et l'alimentation en eau, basée sur un système de forage, se raréfie. Faute de soins, plusieurs femmes enceintes qui n'étaient pas en mesure de se déplacer jusqu'à l'hôpital sont décédées ces derniers mois.

Aide pas à la hauteur

«Aujourd'hui il y a un besoin d'un déploiement massif de l'aide humanitaire», indique Xavier Guinotte. Or «ce déploiement n'est pas à la hauteur parce qu'il se heurte à des problèmes techniques d'ordre juridique».

MSF compte neuf structures de soin au Yémen. Au plus fort du conflit, les deux antennes de MSF à Aden recevaient quelque 350 nouveaux patients par semaine. Au total, 20.000 blessés ont été recensés depuis le début des affrontements, dont 9.000 ont été pris en charge par MSF.

Sur Twitter, l’équipe de MSF au Yémen écrit avoir effectué 4 303 opérations chirurgicales et reçu 9 095 blessés de guerre depuis le 19 mars, dans un climat très tendu. «Sur les 20 centres médicaux les plus importants de Taiz [ville de 600 000 habitants au nord-ouest d’Aden], 15 sont fermés et les autres sont surchargés».

Source : AFP 
 

05-08-2015 | 12:05
 
 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau