YEMEN : OFFENSIVE SAOUDIENNE BRISEE. PLUSIEURS TUES DONT UN OFFICIER

Yémen: Offensive saoudienne brisée à Rabou’a, plusieurs tués dont un capitaine
L’équipe du site

En dépit d’un appui aérien saoudien intensif, l’armée yéménite et les forces populaires d’Ansarullah ont brisé dimanche une offensive saoudienne pour restituer la ville saoudienne de Rabou’a à Assir (Est).

Une source militaire citée par l’agence Khabar a précisé que les affrontements se sont étendus de samedi soir jusqu'à dimanche matin. Des dizaines de militaires saoudiens ont été tués ou blessés, dont un capitaine, suite à ces combats. L’aviation saoudienne a également mené plus de 25 raids contre la ville.

Peu auparavant, les forces yéménites ont bombardé avec des missiles Katioucha un siège gouvernemental à Rabou’a. Ils ont aussi tiré plus de 43 roquettes contre des attroupements saoudiens à l’ouest de la base de Ghawiya, précise Khabar.

Les forces yéménites avaient pris le contrôle de Rabou’a, il y a quelques mois.

8 autres soldats saoudiens ont été tués par des snipers yéménites. 5 à l’ouest du poste frontalier de Twal et 3 près de Midi.

La lutte contre Al-Qaïda  pas à l’ordre du jour de l’Arabie

Le groupe terroriste d’Al-Qaïda a en outre pris le contrôle de la ville d'al-Houtha, chef-lieu de la province de Lahej au sud du Yémen.

Selon la chaîne de télévision al-Mayadeen, citée par le site iranien SaharTV, les miliciens takfiristes se sont emparés de la ville d'al-Houtha qui était sous contrôle des militaires de la coalition menée par l'Arabie saoudite.

La lutte contre Al-Qaïda au Yémen n’est pas à l’ordre du jour de l’Arabie et de ses alliés.

La ville de Moukalla, chef-lieu de Hadramout (fief d’Al-Qaïda) est sous le contrôle des miliciens takfiristes, dès la première semaine de l’agression saoudo-US contre le Yémen qui a débuté le 26 mars 2015.

Les forces de la coalition ne se sont jamais mobilisées pour déloger les miliciens takfiristes des sièges gouvernementaux, dont le palais présidentiel abritant « le chef d’Al-Qaïda dans la péninsule arabe », Khaled Baterfi.

Les villes dominées par les miliciens takfiristes sont désormais livrées aux chaos, aux assassinats et aux pillages.

Un juge "chargé des affaires takfiristes" et 7 membres de sa famille tués dans un raid saoudien

Par ailleurs, un haut magistrat yéménite et sept membres de sa famille ont péri dans un raid aérien de la coalition saoudo-US qui a détruit leur maison dans la capitale Sanaa, a affirmé lundi l'un de ses proches.

"Le juge Yahia Mohammed Rubid, son fils, trois femmes et trois enfants ont trouvé la mort lorsqu'un missile a touché leur maison", a indiqué à des journalistes le neveu du magistrat, cité par l’AFP.

Ce neveu, Ahmed Mohammed Mohammed, a fait sa déclaration devant les débris de la maison, située dans le centre de Sanaa, en affirmant qu'elle avait été touchée dans la nuit de dimanche à lundi par l'aviation de la coalition.

Il a indiqué que son oncle présidait le tribunal chargé des "affaires terroristes" et devant lequel ont été jugés de nombreux Yéménites, accusés d'appartenance à Al-Qaïda.

Des organisations des droits de l'Homme et des ONG travaillant sur le terrain ont déploré de nombreuses personnes tuées et blessées parmi les civils lors de raids aériens de la coalition saoudo-US.

Selon l'ONU, la guerre contre le Yémen a fait quelque 6.000 morts depuis mars.

 

Source: Divers

25-01-2016 - 13:55 Dernière mise à jour 25-01-2016 - 14:19 | 308 vus
 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau