YEMEN : UN COLONEL ISRAELIEN TUE A TAEZ

Yémen: Un responsable militaire israélien tué à Taez
L’équipe du site

Un haut militaire israélien aurait été tué au Yémen dans le tir de missile Tochka réalisé par l’armée yéménite et les forces populaires d’Ansarullah contre la base de la coalition saoudienne Al-Hajaf, au sud de Taez (sud-ouest), a révélé dimanche soir une source au sein de l’armée yéménite à l’agence Khabar.

Selon cette source requérant l’anonymat, l’officier israélien est le colonel « Avigdor Igor Novski », qui occupe le poste de vice directeur au sein de la division d’analyse de renseignements appartenant à l’armée israélienne.

 Et d’ajouter : « Novski est arrivé depuis quelques semaines au Yémen, en compagnie d’autres officiers, pour mettre en action un petit hélicoptère d’espionnage israélien utilisé par les Marines US au dessus des régions de Dhoubab, Kahboub et Wazi’iya ».

Les combattants de l’armée et des forces populaires d’Ansarullah lancent de temps à autre des missiles balistiques contre les bases de la coalition saoudo-US.

Une progression vers Taez avortée

Entre-temps, l’armée et Ansarullah ont avorté dimanche une nouvelle tentative de progression des mercenaires de la coalition saoudienne vers la région de Hifane à Taez.

Une source militaire citée par Khabar a précisé que les combattants de l’armée et d’Ansarullah se sont fermement opposés aux miliciens de la coalition, faisant plusieurs tués et blessés dans les rangs des assaillants.

Les forces pro-Hadi visées par deux attentats suicide à Moukalla

Sur un autre plan, deux attentats à la voiture piégée ont visé lundi des points de contrôle des forces partisanes au président démissionnaire Abed Rabbo Mansour Hadi à Moukalla, chef-lieu du Hadramout, dans le sud-est du Yémen, faisant 11 morts dont 4 civils, selon un responsable de la santé et des sources de sécurité.

Un kamikaze au volant d'une voiture piégée a foncé sur un barrage militaire dans la banlieue ouest de Moukalla alors que quasi-simultanément un deuxième faisait exploser sa voiture contre un autre point de contrôle militaire dans le centre de la ville, a indiqué le commandant de la 2e région militaire, le général pro-Hadi Faraj Salemine, cité par l'AFP.

Cinq militaires ont été tués dans les deux attentats, a-t-il dit en citant un bilan provisoire des attaques qu'il a attribuées à "des terroristes", en allusion aux takfiristes de Daesh et d’Al-Qaïda.

Moukalla, ville de 200.000 habitants, avait été reprise le 24 avril par les forces pro-Hadi à Al-Qaïda qui l'avait administrée pendant un an.

Mais les takfiristes, qui jouissaient du soutien de la coalition face à l'armée et à Ansarullah, conservent une forte présence et contrôlent toujours plusieurs localités dans la province du Hadramout.

Depuis sa reconquête en avril, Moukalla a été frappée par une série d'attentats meurtriers.

 

Source: Divers

18-07-2016 - 12:15 Dernière mise à jour 18-07-2016 - 12:35 | 934 vus


http://french.almanar.com.lb/adetails.php?eid=315225&cid=76&fromval=1&frid=76&seccatid=30&s1=1


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau