YEMEN : UNE DELEGATION DU MOUVEMENT ANSARULLAH A MOSCOU

 

 
La coalition arabe sous commandement saoudien a intensifié ses raids dimanche au Yémen, visant un QG militaire dans la capitale Sanaa en faisant au moins 45 martyrs, malgré l’approche de pourparlers de paix le 14 juin.

Parmi les martyrs figurent 20 civils, victimes d’explosions collatérales.

Au moins quatre raids aériens ont visé le siège du Commandement général de l’armée, au cœur de la capitale, provoquant des explosions qui ont endommagé des maisonsYémen: l’Arabie intensifie ses raids sur Sanaa, une délégation d’Ansarullah à Moscou. voisines et poussé des familles à fuir le quartier, a rapporté un photographe de l’AFP.

«Au moins 20 civils et 25 soldats et officiers ont été tués» dans ces raids, a déclaré à l’AFP une source médicale, un bilan proche des 44 martyrs annoncé par les Houthis.

En outre, quatre civils ont été tués et 20 blessés par des bombardements nocturnes de quartiers résidentiels de Taëz (sud-ouest), selon des sources médicale et locale.

Des accrochages ont par ailleurs eu lieu dimanche à la frontière saoudo-yéménite où quatre soldats saoudiens ont été tués dans une attaque menée par les comités populaires yéménites sur plusieurs sites dans les secteurs de Jazan et de Najran.

La veille, les combattants des comités populaires avaient tiré un missile Scud contre la base aérienne «le prince Khaled ben Abdel-Aziz», au sud du royaume saoudien, le premier annoncé publiquement depuis le déclenchement le 26 mars de l’offensive saoudienne contre le Yémen.

«Ce tir est un message d'avertissement pour les auteurs de l'agression arabo-américaine qui ont commis des crimes successifs contre le peuple yéménite, avec une brutalité sans précédent», ont révélé des responsables politiques à Sanaa.

Une délégation d’Ansarullah à Moscou

Sur le plan diplomatique, le mouvement d’Ansarullah et ses alliés ont accepté vendredi de participer, avec le gouvernement yéménite en exil à Ryad, à des pourparlers initiés par les Nations unies, pour tenter de mettre fin à un conflit qui a fait «plus de 2000Yémen: l’Arabie intensifie ses raids sur Sanaa, une délégation d’Ansarullah à Moscou. morts» selon l’ONU.

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a confirmé samedi que ces pourparlers auraient lieu à partir du 14 juin à Genève. Il a réitéré son «appel urgent à toutes les parties au Yémen à engager des consultations de bonne foi et sans conditions préalables».

Le porte-parole d’Ansarullah, Mohammed Abdessalam, a réaffirmé dimanche que son groupe irait à Genève «sans conditions préalables», ajoutant que cette position avait été notifiée à l’émissaire de l’ONU pour le Yémen, Ismaïl Ould Cheikh Ahmed, lors d’une rencontre samedi dans le sultanat d’Oman.

Une délégation d’Ansarullah, qui se trouvait depuis plusieurs jours à Mascate où elle a eu des contacts diplomatiques avec les Etats-Unis, s’est rendue samedi soir à Moscou à l’invitation du ministère russe des Affaires étrangères, selon l’agence yéménite Saba.

Source: agences et rédaction
08-06-2015 | 12:51
 
 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau