LETTRE POUR P. HAMMOND, NULLISSIME MINISTRE BRITANNIQUE DES AE

lundi 23 mars 2015

Manuel XXXXXXX

 

à

 

 

Monsieur l’Ambassadeur du Royaume Uni

 en France,

PARIS.

 

 

  Monsieur,

  J’ai l’honneur et le plaisir de vous prier humblement de bien vouloir transmettte à Monsieur Philip Hammond, Ministre des Affaires Étrangères de votre gouvernement, mon admiration sincère et mes plus chaleureux remerciements pour la brillante preuve d’intelligence et de profonde vision politique qu’il vient de nous administrer.

  En effet, je lis sa récente déclaration officielle : « Notre appel à la Russie est clair : l'annexion de la Crimée réalisée en 2014 était illégale et illégitime, et elle le reste toujours en mars 2015. La Russie doit restituer la Crimée à l'Ukraine ».

  Selon ce même raisonnement et avec les mêmes arguments irréfutables, je conclus que nous aurons de sa part une autre déclaration officielle pour :

  • Ø   Condamner l’indépendance du Kosovo et réclamer son retour à la Serbie...
  • Ø   Mettre fin à l’occupation et annexion, par la Grande-Bretagne, de Gibraltar... bien qu’un référendum ait entériné l’état de fait actuel, tout comme en Crimée, je crois...
  • Ø   Exiger la restitution, par la Grande-Bretagne, des îles Malouines — ou Falkland Islands ou Malvinas — sous domination du Royaume-Uni depuis 1833...
  • Ø   Exiger le retour des États-Unis d’Amérique et du Canada à la couronne d’Angleterre puisque ceux-ci s’en sont séparés sans autorisation de la « communauté internationale », je crois...
  • Ø   Réclamer tout pareillement le retour de l’Inde à l’Angleterre...
  • Ø   Idem en ce qui concerne Hong Kong...
  • Ø   Justifier le vote du représentant de l’Angleterre à l’ONU en faveur d’une résolution présentée par le Mexique demandant la restitution de la Californie et du Nouveau-Mexique...
  • Ø   Condamner sans ambiguïté le statut actuel de Porto Rico pratiquement annexé par les États-Unis...
  • Ø   Condamner la séparation (ou l’indépendance) de Taïwan (ou Formose) de la mère patrie, c.-à-d. la Chine...

   Et lorsque le peuple d’Écosse votera, probablement par référendum, son autonomie ou son indépendance, votre gouvernement devra, avec cette même logique et fermeté implacables, lui faire la guerre... Et il s’opposera tout aussi logiquement à l’autonomie ou indépendance de la Catalogne, de la Corse, du Pays Basque, etc. si leur population la demande un jour...


   Chacune de ces décisions sera prise, bien entendu, au nom de la « démocratie » et du « droit inaliénable des peuples à disposer d’eux-mêmes » qui restent le socle sur lequel est bâtie notre brillante et exemplaire « démocratie occidentale », morale sans laquelle il n’y a plus de droit international...

   Tout comme mon gouvernement français a refusé de prendre en compte la victoire du NON au référendum sur la nouvelle constitution européenne, Monsieur Philip Hammond, en parfait démocrate, applique la même règle que Monsieur Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, et lui aussi brillant défenseur de la « démocratie », qui a déclaré : « Il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités européens. »

   Cependant je me demande avec inquiétude ce que va décider votre brillant ministre entre :

a) — retirer l’adhésion de l’Angleterre à la nouvelle Asian Infrastructure Investment Bank, ou AIIB, renoncer par conséquent à collaborer au probable financement du futur pont sur le détroit de Kertch, entre la Crimée et la péninsule de Taman, chantier mis en œuvre très prochainement, et renoncer du même coup à faire des affaires juteuses et donc ruiner un peu plus la City... ?

b) — ou bien continuer de condamner le droit de la Crimée de choisir son destin et de retrouver ses liens ancestraux avec la Russie tout en fermant les yeux sur ce grandiose chantier et empocher les bénéfices avec le plus grand cynisme et une totale inconséquence ?

   Cruel dilemme dont l’étalement au grand jour rehaussera assurément le prestige du gouvernement de Sa Majesté...

   Je constate que l’Angleterre a brillé dans la culture mondiale grâce à d’illustres esprits, des Berkeley, Locke, Hobbes, Newton, Shakespeare, Darwin, Boyle, Bessemer, Cavendish, Dirac, Faraday, Fleming, Joule, Maxwell, Rutherford, Turing, Russell, etc., etc. et que votre insigne ministre des Affaires Étrangères semble vouloir nous signifier que cette époque est désormais révolue. À côté de lui, Sir Josiah Stamp, directeur de la Banque d’Angleterre, fait figure de génie parce qu’il est l’auteur honnête de cet aveu lucide :« Le système bancaire moderne fabrique de l’argent à partir de rien. Ce processus est peut-être le tour de dextérité le plus étonnant qui fut jamais inventé. La banque fut conçue dans l’iniquité et est née dans le péché. Les banquiers possèdent la Terre. Prenez la leur, mais laissez-leur le pouvoir de créer l’argent et, en un tour de main, ils créeront assez d’argent pour la racheter. Ôtez-leur ce pouvoir, et toutes les grandes fortunes comme la mienne disparaîtront et ce serait bénéfique, car nous aurions alors un monde meilleur et plus heureux. Mais, si vous voulez continuer à être les esclaves des banques et à payer le prix de votre propre esclavage, laissez donc les banquiers continuer à créer l’argent et à contrôler les crédits. » Je pense donc queMonsieur Philip Hammond, avec sa démonstration exemplaire, illustre parfaitement la décadence et l’effondrement de notre civilisation qui se vautre dans l’exploitation, l’injustice, la guerre et le mensonge. Demandez-lui, je vous prie, de persévérer.

Avec mes civilités empressées.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau