UN AIRBUS A320 SE CRASHE DANS LES ALPES-DE-HAUTE PROVENCE : 148 MORTS

[DIRECT] Un Airbus A320 se crashe dans les Alpes-de-Haute-Provence

[DIRECT] Un Airbus A320 se crashe dans les Alpes-de-Haute-Provence
Un Airbus A320 de la compagnie Germanwings s'est écrasé dans les Alpes-de-Haute-Provence ce mardi 24 mars.
ILLUSTRATION / FLICKR / GERARD VAN DER SCHAAF
 

U n Airbus A320, à bord duquel se trouvaient 148 personnes, s'est écrasé ce mardi 24 mars dans la région de Barcelonnette, dans les Alpes-de-Haute-Provence. L'appareil a disparu des écrans radars aux alentours de 11 heures.

12 h 10 : "Il n'y aurait aucun survivant" (François Hollande)

François Hollande a déclaré que les conditions du crash d'un Airbus dans les Alpes "laissent penser qu'il n'y aurait aucun survivant" parmi les 148 personnes à bord. Lors d'une brève déclaration à l'Elysée, le chef de l'Etat a déclaré: "Les conditions de l'accident, qui ne sont pas encore élucidées, laissent penser qu'il n'y aurait aucun survivant", lors "de ce drame qui s'est produit en France", près de Barcelonnette (Alpes-de-Haute-Provence).

 

 

11 h 45 : l'appareil transportait 148 personnes

Un Airbus A320, à bord duquel se trouvaient 148 personnes, s'est écrasé ce mardi 24 mars dans la région de Barcelonnette, dans les Alpes-de-Haute-Provence. Selon le ministère de l'Intérieur, des débris ont été retrouvés. Il s'agit d'un avion de la compagnie Germanwings qui devait assurer la liaison Barcelone -Düsseldorf. L'appareil de la compagnie low cost de la Lufthansa avait décollé de Barcelone, à 10 h 01, et devait donc rejoindre Dusseldorf, dans le nord de l'Allemagne.

Selon des informations de presse, l'appareil s'est écrasé à la hauteur du massif "des Trois Evêchés". Selon la direction de l'aviation civile, l'appareil transportait 148 personnes dont six membres d'équipage (deux pilotes et quatre hôtesses de l'air). Le vol s'est déclaré en état de détresse à 10 h 47 locales, à proximité de Barcelonnette. Un hélicoptère de la gendarmerie a ensuite confirmé le crash, selon la DGAC.

"Nous ne savons pas bien sûr les raisons de ce crash, nous craignons évidemment que les 142 à 150 passagers et personnels de navigation soient aujourd'hui décédés vu les conditions de ce crash", a déclaré le Premier ministre Manuel Valls ce mardi midi. "Le ministre de l'Intérieur se rend immédiatement sur place et je viens de demander l'activation de la cellule interministérielle de crise", a précisé le chef du gouvernement peu après l'annonce de l'accident.

 
 
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau