AUX SOCIALISTES ET AUTRES DONNEURS DE LECONS...

Michel Etievent

 

AUX SOCIALISTES ET AUTRES DONNEURS DE LECONS...

C'est incroyable et pathétique quand même cette propension soudaine des socialistes à découvrir tout a coup angeliquement le danger du facisme et en prime de donner des leçons , de culpabiliser et de faire du chantage à ceux qui se posent la question de s'abstenir ou pas. Vont-ils enfin comprendre leur responsabilité dans la montée de l’extrême droite, dans le fait qu'ils ont sans cesse nourri son terreau a travers la désespérance sociale à coup de rapprochements; de complicité ouverte et libérale avec les patrons, de décrets misère, de casse des acquis, de programmes de destructuration sociale. La loi macron n'en est qu'un dernier avatar mais c'est toute l'histoire ainsi. Ils sont chaque fois historiquement à l'origine de la montée ou du passage du fascisme au pouvoir.En Allemagne dans les années vingt leur préoccupation est d'abord de réprimer violemment l’extrême gauche ( Karl Liebnetch, rosa Luxembourg) et les reves du progressisme préparant ensuite le lit d'hitler en s'étonnant ensuite qu'il accède au pouvoir! ( et c'est l’extrême gauche qui va aux camps de la mort!!!!) En France c'est de leur part une longue et permanente répression contre les communistes, seul vrai rempart contre le facisme, contre la politique d'abandon de Munich. C'est leur préoccupation première à l'exemple du socialiste Barthélemy qui demandait la peine de mort pour les communistes ou décret socialiste SEROL qui l'appliquait en avril 40. C'est encore les socialistes de 1947 plus préoccupés aux cotés de la droite dure de se débarrasser des communistes qui viennent de faire une des plus belles politique sociale que la France ait connu avec la secu, les nationalisations, le droit a la retraite et a la santé...., Et puis c'est le socialiste Jules Moch qui écrase les grèves de 1947, 1948, menées par la CGT et le PCFcontre la casse du programme du CNR, , et c'est sous ses ordres que la police fusille les camarades ( les mineurs Barbier et Goio) à Firminy ( en octobre 1948) ou dans le nord et à Marseille... Oublient-ils par la suite Mitterrand dont l'obsession sera de réduire sans cesse les communistes. Et puis par la suite, toute cette politique de désespérance, ces fausses promesses, ( mon ennemi la finance!!!!) toutes ces lois libérales qui favorisent sans cesse la casse sociale, cet oubli permanent du peuple, ces choix de l'entreprise contre l'humain! Comment veulent ils que les ouvriers ne se détachent pas d'eux, ne s’éloignent pas, ne colèrent pas...Je ne supporte pas ces leçons actuelles qu'ils donnent à ceux qu'ils ont désespéré! "Faites attention au facisme!" disent ils?Que n'y pensaient-ils quand ils engageaient cette politique anti sociale? Savent ils qu'ils en sont eux aussi les principaux responsables.?Savent ils ce qu'ils faisaient en instaurant la loi macron qui casse de l'ouvrier, facilite son licenciement, et puis ces reculs sur la santé, la secu, les hôpitaux, le code du travail, les conquis obtenus de haute lutte? Nous savons oui, ce qu'est le fascisme, nous n'avons pas de leçons à recevoir, nous en avons été les premières et permanentes victimes,des aubes du mouvement ouvrier en passant par la résistance, jusqu’à aujourd'hui nous portons encore le fer rouge du fascisme sur notre peau... Et il est fort a parier que si le fascisme arrivait au pouvoir... nous en serions de nouveaux comme toujours les premières victimes... bises a ceux qui luttent.. depuis toujours... Michel etievent

https://www.facebook.com/michel.etievent?fref=ts

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau