UNE EVIDENCE : LA PAIX ? PAS AU PROGRAMME DES PUISSANTS...

La paix ? Pas au programme des puissants…
 

Il y a quelques semaines Oxfam indiquait qu’une poignée d’individus possédaient à eux seuls autant que la moitié la plus pauvre de la planète…

Pendant ce temps donc, 3.650.000.000 de personnes se débattent et tentent de vivre, voire de survivre pour de nombreux d’entre eux…

 il y a quelques semaines, un rassemblement de quelques-uns des pires responsables de ‘crimes contre l’humanité’ défilaient à Paris, bras-dessus, bras-dessous comme des potes, à la suite de l’injonction de l’Etat français et de ses médias sous contrôle à descendre dans la rue pour clamer ‘Je suis Charlie’ sous le motif de « liberté d’expression »…

+ pendant ce temps, ceux qui n’ont pas cru bon de se joindre à cette convocation du pouvoir ont été considérés comme suspects et pour plusieurs, priés de s’expliquer, toujours au nom de la « liberté d’expression », bien sûr… L’un d’eux, à peine âgé de 8 ans et encadré de ‘personnel pédagogique’ – si, si, il paraît… – s’est même vu traîner au commissariat de police, pour avoir exprimé son désaccord…

Il y a quelques semaines l’Agence de l’ONU chargée de l’aide aux Palestiniens déclarait qu’il n’y avait plus d’argent pour la reconstruction des 100.000 habitations de Gaza détruites l’été dernier lors d’un 3è crime contre l’humanité à leur encontre en 7 ans, par l’armée de l’Etat colonial israélien…

+ Pendant ce temps, cette population assiégée, encagée sur son propre territoire tente de survivre aux sévères conditions hivernales, erre au milieu de gravats, des enfants sont morts de froid (!), pratiquement rien n’est arrivé des 5 milliards de dollars promis lors de la conférence des donateurs, et l’Etat colonial israélien annonce une fois encore un énième projet d’implantation de 450 logements supplémentaires pour les colons, dans un silence médiatique qu’il faut bien qualifier de ‘complice’…

Il y a quelques semaines le ministre de l’économie E. Macron encourageait les jeunes à devenir milliardaires pour rejoindre ainsi les quelques nantis du CAC 40 dont les salaires ont outrageusement explosé ces dernières années… Le MEDEF, un peu gêné par instants de telles dérives, promettait que les choses allaient se réguler de par soi-même… comme on a pu le voir dernièrement avec une prime de 4 millions d’euros proposée à l’arrivée du nouveau PDG chez Sanofi… les parachutes dorés de sortie n’étant plus suffisants sans doute…

+ Pendant ce temps le gouvernement concédait une hausse du SMIC de 0,80 % à partir du 1er janvier, soit 8 centimes d’euros bruts par heure pour environ 10% des salariés…

Il y a quelques semaines le monde politico-médiatique affichait son émoi dans la constatation d’une augmentation des actes antisémites, et l’attention générale se focalisait expressément et presque exclusivement sur la chose…

+ Pendant ce temps, les actes à l’encontre des arabo-musulmans ont littéralement explosé en augmentant de 100%, soit, en doublant ces derniers mois, dans un silence quasi unanime, si ce n’est les effets d’annonce habituels…

Il y a quelques semaines, mourait à près de 90 ans, le roi d’Arabie saoudite, pays où le mot « liberté » n’appartient pas au vocabulaire pour l’ensemble de la population féminine, et qui avait quelques jours avant le décès du roi Abdallah, procédé à la décapitation au sabre d’une femme, en pleine rue…

+ Pendant les moments qui ont suivi l’annonce du décès du monarque saoudien, Mme Ch. Lagarde, fonctionnaire la mieux payée au monde en tant que patronne du FMI, déclarait sans sourciller que ce roi « … avait beaucoup fait pour les femmes dans son pays, qu’il en était un grand défenseur et que les choses avançaient progressivement… »


Il y a quelques semaines, après la victoire de Syriza en Grèce, les huiles de la Troïka (UE, BCE, FMI) avertissaient de manière univoque l’obligation de rembourser les dettes du pays…

+ Pendant ce temps, une étude gréco-américaine signalait le corollaire entre mesures d’austérité et hausse de 36% des suicides en Grèce depuis leur mise en application… et l’Allemagne n’apprécie pas qu’on lui rappelle sa dette de guerre…
… et cette liste, non exhaustive, est infinie…

Après les évènements tragiques survenus à Paris en début d’année, quelques intervenants, politiques, journalistes, enseignants, philosophes habituels se sont posés la question du ‘pourquoi’… Livrant dans la foulée, une série de réponses peu convaincantes, assorties de souhaits voire pour certains de promesses de lois liberticides dont on voit les dérives pointer… Les gouvernements profitent toujours de tels évènements pour traiter les symptômes, jamais les causes qui leur demanderaient une remise en question fondamentale.

Dans la foulée de cette imposture, la ministre de l’enseignement Mme. N. Vallaud-Belkacem a trouvé normal qu’un enfant de 8 ans soit mené dans un commissariat de police pour avoir contesté LA minute de silence imposée par les tenants du pouvoir.

Une telle scène surviendrait à Cuba, en Chine, au Venezuela ou en Russie, nombreux seraient les journaleux qui hurleraient à la dictature empêchant « toute liberté d’expression »… Et si les faits n’étaient pas si tragiques, l’on pourrait en rire !
Comme déjà répété à moult reprises, les fabuleux outils d’information ont changé la manière dont les individus appréhendent le monde et ce qui s’y joue. De manière obscure et volontairement cachée, ce qui s’est toujours et abondamment pratiqué comme injustices dans le monde, sans que les citoyens n’en soient informés, devient quasi impossible aujourd’hui. Les responsables politiques, économiques et financiers en ont-ils vraiment conscience ? Au vu de certaines réactions, l’on peut en douter…

Dans un accord presque unanime, la majorité des intervenants se sont focalisés sur la religion : l’islam serait la cause de tous les maux de nos sociétés occidentales, certains n’arrêtant pas de marteler que ‘l’intégration’ est un échec, allant même par la voix de R. Cuckierman président du CRIF jusqu’à déclarer que : « …toutes les violences antisémites sont le fait de jeunes musulmans ». Ben voyons… Je connais un humoriste qui s’est fait alpagué pour moi que ça, et tout le monde comprendra maintenant que, comme la Justice, ‘la liberté d’expression’ est elle aussi, à géométrie variable…

Mais, … l’été passé, où étaient donc ces millions de gens descendus le 11 janvier dernier dans les rues pour dire « la barbarie » selon le slogan désormais à la mode dans ce genre de manifestation, pour dénoncer l’une des plus flagrantes injustices aujourd’hui, qui est ce lien privilégié que maintient l’Etat français avec un Etat colonial coupable de crimes de guerre contre une population assiégée, ne respectant aucune des Résolutions de l’ONU et pratiquant l’apartheid au vu et au su de tous depuis des décennies !? Inutile de chercher, ils n’étaient que quelques centaines, bravant ce même Etat français ayant par la voix de son 1er ministre interdit toute manifestation de soutien aux Palestiniens assiégés, écrasés sous la botte de l’occupant sioniste…

Ce même 1er ministre, en pleine dérive autoritaire, éructant les leçons de ‘liberté d’expression’ à tous vents, dès lors que cette « liberté » soit bien au service de la politique néolibérale menée par son gouvernement, dans l’axe parfaitement aligné des intérêts américano-sionistes…

En conclusion : ne soyons pas dupes, aucune paix, ni sociale, ni internationale n’est possible tant que l’injustice prévaudra à ce point. Autrement dit, la route est encore longue dans ce système qui sous des apparences trompeuses, fait tout pour maintenir les actuels déséquilibres en place, voire même, les alimente pour que cet état des choses perdure au bénéfice de quelques-uns sur l’écrasante majorité des autres… La paix serait pour ceux-là, le monde à l’envers et ne figure certainement pas dans leur programme !

Source: Info Palestine

 

Source: Sites web

24-03-2015 - 09:04 Dernière mise à jour 24-03-2015 - 09:04 | 695 vus

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?fromval=1&cid=24&frid=24&eid=227016

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau