Daesh,le Hezbollah et l’armée se préparent pour la bataille du printemps

Daesh,le Hezbollah et l’armée se préparent pour la bataille du printemps

Daesh,le Hezbollah et l’armée se préparent pour la bataille du printemps

 

L’équipe du site

Tous les protagonistes armés stationnés tout au long de la frontière orientale du Liban avec la Syrie, ou ce qu’on appelle l’Anti-Liban, se préparent pour une bataille décisive, à la fonte des neiges, dans les semaines prochaines.

Cette préparation a été détectée en premier par les agissements et les mouvements de la milice wahhabite takfiriste Daesh (Etat islamique), suspectée de vouloir transférer ses miliciens du Qalamoune orientale vers le Qalamoune occidental.

Selon le journal libanais al-Akhbar, citant des sources sécuritaires syrienne et libanaise,  Daesh a même lancé depuis deux semaines une offensive contre une position de l’armée syrienne dans la région Deir Atiyyeh (Qalamoune de l’est) dans le but de camoufler le transfert de 1.000 de ses combattants vers le Qalamoune occidental .

La bataille devrait avoir lieu dans la région des projets du Qaa, au nord, et aurait pour but d’assurer les voies d’approvisionnements de Daesh, pris en tenaille dans le jurd de Aarsale et Ras Baalbek, rapportent ces sources.
La surveillance des agissements des miliciens daeshistes et leurs réactions contre l’armée libanaise montrent aussi qu’ils s’efforcent d’économiser les munitions et les obus, ce qui montre qu’ils en manquent, d’où la nécessité qu’ils œuvrent en vue de sécuriser les voies d’approvisionnement entre les deux versants du Qalamoune.

Daesh a même réduit la circulation des ses véhicules équipés de mitrailleuses aussi bien pour économiser le carburant, que par crainte aussi qu’ils ne soient détectés par les avions de l’armée syrienne et les drones du Hezbollah.  

En réaction, l’armée libanaise et le Hezbollah se préparent aussi à cette bataille attendue. 5.000 soldats sont déployés tout au long de la région qui s’étend entre Aarsale (au sud), et le jurd du Qaa (au nord) en passant par les localités al-Fakha, Ras Baalbek, et al-Qaa. Et ce sous la protection de systèmes de surveillance et de soutien aériens et héliportés.

Depuis que l’armée libanaise s’est emparée des collines stratégiques Tal Hamra, puis  Tal Jarch à Ras Baalbek,  elle occupe une position bien avantageuse qui entrave aux miliciens leurs déplacements.

Mais elle n’est toutefois pas parvenue à couper les voies de passage des miliciens entre les jurds de Aarsale vers ceux du Qaa. 

Selon les attentes de l’armée libanaise, une autre bataille devrait être déclenchée en parallèle à celle du Qaa, dans le jurd de la localité de Brital.  Elle devrait opposer  les terroristes de la branche d'al-Qaïda en Syrie du front al-Nosra aux combattants du Hezbollah.

En attendant, des escarmouches ont lieu quotidiennement. Dans l’une d’entre elle, dans la nuit de dimanche à lundi, l’armée libanaise a repoussé une tentative d’infiltration d’un petit groupuscule de Wadi Hmayyed vers la localité de Aarsale, tuant et blessant ses éléments.

L’aviation syrienne a mené plusieurs raids contre des vehicules dans le jurd de Flita , Qarat et Jarajir, tuant et blessant les miliciens à leur bord.  

 

 

 

Source: Journaux

17-03-2015 - 19:57 Dernière mise à jour 17-03-2015 - 20:10 | 1039 vus

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=225729&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=23&s1=1

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau