ESPAGNE : LES SOCIALISTES REMPORTENT LES ELECTIONS ANDALOUSES

 
Espagne: les socialistes remportent les élections andalouses
 
Le parti antilibéral espagnol Podemos, allié du grec Syriza, est arrivé troisième lors d’élections régionales test dimanche en Andalousie, avant une année électorale clef en Espagne, les socialistes gardant le pouvoir dans la région la plus peuplée du pays, selon des résultats presque définitifs.

Le Parti socialiste garde son bastion andalou, avec 35,4% des voix et 47 députés sur 109 au Parlement de cette région de 8,4 millions d’habitants, selon des résultats quasi définitifs (99,95% dépouillés) diffusés par le gouvernement régional. Les socialistes au pouvoir depuis 33 ans en Andalousie sont parvenus à se maintenir en nombre de sièges par rapport aux dernières régionales mais ont perdu des voix (39,6% en 2012).

Très attendu pour ce scrutin, après son bon score aux européennes de mai 2014 (1,2 million de voix, cinq eurodéputés), Podemos arrive troisième avec 14,8% des voix et 15 sièges, sans parvenir à dépasser les deux partis alternant au pouvoir en Espagne depuis le début des années 1980, PP et PSOE. La chef de file en Andalousie de la formation de gauche radicale, la députée européenne Teresa Rodriguez, 33 ans, a toutefois affirmé dimanche que «la carte politique en Andalousie et en Espagne a déjà changé».

Le Parti populaire (PP, droite) au pouvoir à Madrid depuis 2011 a subi un dur revers même s’il se maintient à la deuxième place au Parlement régional: il remporte 26,8% des voix, soit 33 sièges, contre 40,7% et 50 sièges en 2012. Autre nouveau venu sur l’échiquier politique national, le parti de centre droit Ciudadanos, arrive quatrième avec 9,3% des voix et 9 sièges.

Né en Catalogne au milieu des années 2000 et dénonçant, comme Podemos, la corruption, Ciudadanos tente aussi de se lancer sur la scène nationale lors d’une année 2015 marquée par de nombreuses élections avec d’autres régionales et des municipales en mai, des élections en Catalogne en septembre et enfin des législatives à la fin de l’année.

Quelque 6,5 millions d’habitants de l’Andalousie, étaient appelés aux urnes pour ce scrutin anticipé après la rupture du pacte entre les socialistes et les écolo-communistes d’Izquierda Unida (IU), qui décrochent 5 sièges, 6,89%.

Source: agences
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau