UKRAINE : PLUS DE 150 ENFANTS ONT SAUTE SUR DES MINES DEPUIS MARS 2014

 
Situation à Lougansk

Ukraine: plus de 150 enfants ont sauté sur des mines depuis mars 2014

© Sputnik. Evgeny Biyatov
International
(mis à jour 20:28 31.03.2015) URL courte
761617
 
Au moins 150 enfants ont été tués ou blessés en Ukraine par des mines et des munitions abandonnées sur les champs de bataille, constate l'UNICEF dans un communiqué mis en ligne sur son site.

Au moins 42 enfants ont été tués et 109 autres blessés après avoir sauté sur des mines depuis mars 2014, a annoncé le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) dans un communiqué.
 
Le document souligne qu'il s'agit de chiffres provenant de sources gouvernementales ukrainiennes. 
 
Ils "pourraient être beaucoup plus élevés si l'on tient compte du nombre d'enfants tués par des mines et des munitions non explosées dans des régions non contrôlées par le gouvernement", lit-on dans le communiqué de l'UNICEF. 
 
Les enfants sont particulièrement exposés au danger, car "les munitions non explosées et les mines terrestres peuvent être peintes de couleurs vives et être assez petites pour qu'on puisse les ramasser et les jeter. Les enfants peuvent donc être attirés par ces objets, les prenant pour des jouets ou des objets de valeur, ce qui risque de provoquer une tragédie", lit-on dans le communiqué. 
 
"Les gens sont toujours mal informés du danger que constituent les mines et les explosifs utilisés lors d'un conflit armé", a déclaré Marie-Pierre Poirier, directrice régionale de l'UNICEF pour l'Europe centrale et orientale et la Communauté des Etats indépendants (CEI).
 
C'est la raison pour laquelle l'UNICEF cherche à mieux informer les familles des munitions abandonnées après les combats.
 
Lors de cette campagne d'information, l'UNICEF envisage d'expliquer à 500.000 enfants et leurs parents le danger que représentent les mines. Le Fonds utilisera à cet effet des documents édités sur des supports papier, vidéo et électroniques, et dispensera des formations à 100 professeurs et psychologues d'école.
 
Selon le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, "les victimes du conflit en Ukraine se comptent par milliers". 
 
"C'est affreux. C'est une tragédie", estime le chef de la diplomatie russe.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau