YEMEN :MANIFESTATIONS GEANTES CONTRE L'AGRESSION DE LA COALITION

Sanaa: Protestations géantes contre l’agression, appel à une invasion terrestre
L’équipe du site

Des dizaines de milliers de Yéménites ont investi ce mercredi la capitale Sanaa pour protester contre l’agression de la coalition arabe à l’encontre du Yémen.

Les manifestants ont assuré avoir défié les raids saoudiens et les attentats des takfiristes pour exprimer leur unité face à l’agression militaire visant leur pays depuis 10 jours.

Dans un communiqué lu au nom des manifestants, et cité par la chaine iranienne arabophone AlAlam, les Yéménites ont assuré que l’Arabie qui a abandonné la Palestine s’est trompée d’objectifs en visant le Yémen pour exécuter les ordres des Etats-Unis qui ont échoué  face à la volonté du peuple yéménite.   

Et d’ajouter: L’agression saoudienne contre le Yémen rend un grand service aux ennemis de la nation, « Israël » à leur tête.

« La destruction des infrastructures du Yémen révèle la barbarie de l’agression saoudienne. Mais le peuple yéménite se transformera en un volcan qui frappera les envahisseurs », ont assuré les manifestants qui ont condamné le mutisme international douteux face aux crimes visant le peuple yéménite.

Un ministre pro-Hadi appelle la coalition à envoyer des forces au sol                     

Par contre, un ministre partisan du président démissionnaire Abed Rabbo Mansour Hadi, a appelé mercredi la coalition dirigée par l'Arabie saoudite qui bombarde le Yémen à y envoyer des forces au sol.

Le ministre Ryad Yassine, réfugié à Ryad, a dit dans un entretien avec l’AFP que "les raids aériens seront inefficaces".

Selon Yassine, il y aurait certainement "moins de pertes civiles" si la coalition envoyait des troupes au sol.

"Je suggère de commencer le plus vite possible", a-t-il dit, ajoutant à propos des organisations humanitaires: "Nous n'avons pas un endroit sûr depuis lequel elles peuvent opérer".  

Selon une source diplomatique occidentale, une opération terrestre serait "très, très difficile et compliquée" à monter, en raison du terrain montagneux qui caractérise le nord du Yémen, où les Houthis (Ansarullah) sont très à l'aise.

Mais Ryad Yassine a estimé que des troupes pourraient arriver par le sud, vers la ville portuaire d'Aden, qui pourrait assez facilement être sécurisée et pourrait servir de base aux organisations humanitaires.

Mardi, des organisations humanitaires ont souligné qu'elles étaient dans l'incapacité d'acheminer de l'aide au Yémen.

Les aéroports internationaux sont fermés, l'espace aérien est très risqué et les ports sont bloqués par la marine de la coalition sous prétexte d’empêcher que des armes soient livrées aux Houthis.

AlAlam + AFP

 

Source: Divers

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau