YEMEN : UNE COALITION ARABE LANCE UNE OPERATION MILITAIRE

Transmis par Mohamed Bouhamidi
 
 

Yémen : Une coalition arabe lance une opération militaire

Sans aucun mandat onusien, une coalition arabe soutenue par les Etats-Unis a lancé, cette nuit, une opération militaire contre le Yémen. Des avions saoudiens ont bombardé la capitale yéménite Sanaa et des combats ont repris à Aden et autour de l’aéroport d’Aden. Les raids ont causé la mort d’une trentaine de civils, dont plusieurs enfants. Par Mohamed Bouhamidi

L'Arabie Saoudite a pris la tête d'une coalition de pays arabes pour lancer cette offensive contre le Yémen. photo: D.R

La veille toujours, les Saoudiens affirmaient que la concentration de leurs troupes aux frontières yéménites avaient des buts défensifs et plusieurs pays du Golfe ainsi que l’Egypte niaient toute intention d’intervention militaire au Yémen. La surprise est donc totale.

L’opération a été déclenchée dans la nuit après la conquête de l’aéroport d’Aden par les forces populaires. Jeudi matin, l’aéroport est tombé entre les mains des forces loyales à Mansour Hadi. La veille, un ministre avait averti qu’une chute de la grande ville du Sud marquerait le « début » d’une guerre civile.

L’ambassadeur saoudien aux USA, Abdel al Jubeir, a affirmé que l’opération « vise à défendre le gouvernement légitime du Yémen et à empêcher le mouvement radical houthi de prendre le contrôle du pays ». Selon lui, les opérations se limitent pour le moment à des frappes aériennes, mais d’autres forces militaires sont mobilisées et la coalition « fera tout ce qu’il faudra ».

Plusieurs sites sensibles à Sanaa, dont une base aérienne et le palais présidentiel, ont été visés jeudi. Un incendie s’est déclaré dans le palais présidentiel.  Les premières informations citent un bilan de trente morts dont des enfants dans un quartier résidentiel touché par ces raids aériens qui ont cessé ce matin.

L’agence de presse saoudienne Spa cite un bilan des responsables militaires saoudiens faisant état de destructions des  « systèmes de défenses aériennes des rebelles houthis, la base aérienne Al-Daïlami (à Sanaa), des batteries de missiles SAM et 4 avions de comba t» et rapporte l’affirmation d’un conseiller saoudien que la coalition « a pratiquement sécurisé l’espace aérien yéménite où elle s’emploie à mettre en place une large zone d’exclusion aérienne ».

Des sources émiraties ont ajouté que les raids ont visé dans le palais présidentiel « de hauts responsables  des comités populaires, à Sanaa ».

L’ensemble des alliés historiques des USA font partie de la coalition : l’Arabie Saoudite, le Qatar, le Koweït, Bahreïn et les Emirats arabes unis alors que le Maroc, la Jordanie, le Soudan, l’Egypte et le Pakistan sont volontaires pour y participer.

Un responsable des comités populaires s’est exprimé sur la chaîne Al Mayadeen et promit l’unité du peuple yéménite contre les agresseurs et leur défaite.

L’Iran a condamné l’agression saoudienne et appelé à une solution politique regroupant toutes les composantes yéménites. La Russie et la Chine ont exprimé leur extrême préoccupation. Elles ont appelé au dialogue inclusif des forces yéménites et au respect de l’intégrité et de la sécurité du Yémen.

M.B

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau