Veilleur en éveil

 

Dans FRANCE

FRANCE : LE PRESIDENT DE L’ASSEMBLEE NATIONALE, RICHARD FERRAND (LREM), S’OPPOSE AU PASS SANITAIRE POUR LES DEPUTES

Le 21/07/2021

 

Assemblée nationale : Richard Ferrand s’oppose au pass sanitaire pour les députés

Des députés de la majorité souhaitent voter un amendement pour élargir cette mesure au Palais Bourbon mais le président de l’Assemblée nationale s’est prononcé contre.

F.P. | Publié le21/07/2021

6k partages

  Partager  Twitter

Assemblée nationale : Richard Ferrand s’oppose au pass sanitaire pour les députés

LECTURE ZEN

    

Le pass sanitaire est obligatoire depuis ce mercredi pour accéder à de nombreux lieux recevant du public. Cette liste sera élargie début août pour s’appliquer aux restaurants, aux bars et à certains centres commerciaux. L’idée, que l’on y soit favorable ou non, est de considérer que pour accéder à ces endroits où se mélange beaucoup de monde, il faut être vacciné ou testé négatif récemment pour réduire les risques de contaminations.

Mais il y a un endroit qui échappe encore à cette mesure sanitaire contraignante : l’Assemblée nationale, avec ses 577 députés et ses quelque 1 300 fonctionnaires. Une cinquantaine de députés de la majorité ont donc décidé de porter un amendement au projet de loi sur la crise sanitaire actuellement débattu pour le rendre obligatoire pour accéder à l’Assemblée nationale.

« L’Assemblée nationale est un lieu de brassage de centaines de personnes venant de régions différentes, c’est un lieu particulièrement sensible à la contamination », écrivent-ils dans l’exposé des motifs que l’Opinion a pu consulter.

Une mesure anticonstitutionnelle ?

Mais nos confrères indiquent aussi que, mardi matin, à l’occasion d’une réunion de la majorité, Richard Ferrand, président de l’Assemblée nationale, s’est prononcé contre. La raison : cette mesure ne serait pas validée par le Conseil constitutionnel, qui pourrait y voir une entrave à l’exercice de la démocratie.

« 95 % des députés sont vaccinés, même Marine Le Pen l’est, réagit un cadre de La République en marche auprès de L’Opinion. Même si le Conseil constitutionnel le retoque, je préférerais qu’on adopte l’amendement pour ne pas donner le sentiment qu’on ne s’impose pas les mêmes règles que celles qu’on impose aux Français. »

L’exercice du mandat parlementaire « préservé »

Mais Richard Ferrand a réagi à ces affirmations mercredi à la mi-journée sur Twitter. « Contrairement à des informations erronées qui circulent, la présidence de l’Assemblée nationale rappelle que dès l’adoption de la loi relative à la crise sanitaire, celle-ci sera évidemment appliquée à l’Assemblée nationale, dans le cadre des missions des parlementaires, écrit-il. Le principe constitutionnel, déjà rappelé par le Conseil Constitutionnel à l’occasion de cette crise sanitaire, du libre exercice du mandat parlementaire sera naturellement préservé. »

Le pass sanitaire sera donc obligatoire pour se rendre à l’Assemblée mais les députés seront-ils concernés ? Présenter un pass sanitaire est-il compatible avec « le libre exercice du mandant parlementaire » ? La formulation du président de l’Assemblée nationale permet d’en douter.

Le projet de loi est étudié ce mercredi à l’Assemblée nationale.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :coronavirus|Parlement|Lois et règlements|Santé|Richard Ferrand

https://www.lavoixdunord.fr/1047530/article/2021-07-21/richard-ferrand-s-oppose-au-pass-sanitaire-l-assemblee-nationale?utm_source=mailing&mgo_eu=d00GTYF&utm_medium=email&utm_campaign=mediego-soir&mgo_r=ec4b9d16-772e-44ee-b080-c82c22156049_0&utm_content=article-1

Dans FRANCE

JEAN-YVES JEZEQUEL : DERNIER MESSAGE AVANT L’ACCEPTATION DU PACTE. NOUS SOMMES DANS LA PLUS GRANDE OPERATION CRIMINELLE DE L’HISTOIRE DE L’HUMANITE

Le 21/07/2021

Dernier message avant l’acceptation du Pacte

Par Jean-Yves Jézéquel

Mondialisation.ca, 20 juillet 2021

 25   1  1  30

Après le discours infantilisant, totalitaire et haineux de Mr Macron, le lundi 12 juillet dernier, il est clair que la France a basculé dans une forme de dictature déjà condamnée par l’OMS et que le sujet n’est décidément pas le « coronavirus ni ses variants » !

Macron nous a menacés de nous imposer prochainement le « vaccin » obligatoire étendu à tous, sans distinction. En attendant il va « rendre la vie impossible » à tous ceux qui ne veulent pas se faire injecter ce produit à ARNm ! 

En bonne logique, c’est le virus qui aurait dû être le cauchemar des non « vaccinés » en étant la cause naturelle de leur vie « rendue impossible », et non pas Macron avec ses mesures tyranniques ! Le procédé est odieux et nous avons là un comportement irresponsable qui ne peut qu’être contreproductif et qui va inévitablement déboucher sur de la violence. 

Déjà le personnel infirmier a annoncé 40% de démissions à l’Hôpital Lariboisière à Paris. Selon les sondages qui circulent, les soignants seraient 25% sur toute la France à présenter leur démission, étant donné qu’on leur impose de force la « vaccination », alors que rien ne justifie ce totalitarisme sanitaire étrange qui traite les Français comme des moutons qu’on mène à l’abattoir ! Puisque l’obscurantisme a été réactivé par Macron et sa bande, la « chasse aux sorcières » est ouverte et le massacre des ultimes résistants va pouvoir se poursuivre tambours battants !

Selon la revue de presse de Pierre Jovanovic sur les manifestations du 17 juillet 2021 contre le « pass sanitaire » et la « vaccination » obligatoire pour tous, la manipulation honteuse des chiffres de la participation est à elle seule la révélation d’une terreur irrationnelle des pouvoirs publics. Revue de Presse par Pierre Jovanovic www.quotidien.com 2008-2021

« Pour vous donner un autre marqueur, (le samedi 17 juillet 2021) j’ai posé la question (à 17h40) au marchand de journaux près de Sèvres-Babylone (proche du magasin le Bon Marché) à quelle heure il avait vu arriver la manifestation à son niveau, et il m’a répondu sans même réfléchir « à 3 heures« .

 Donc la tête du cortège à 15h et la fin à 17h40, soit 2h40 de file ininterrompue à travers les avenues parisiennes : ce qui ne colle pas au chiffre de la Préfecture de Police et du Ministère de l’Intérieur qui ont donné juste… 18.000 manifestants à Paris.

Sur cette base Beauvau (40′ = 17k), cela nous donne 425 personnes par minute (sachant que la distance parcourue était plus courte pour celle du 17 juillet !)
17 juillet 2021 : 425 x 160 minutes = 68.000 manifestants !!!! (sachant aussi que Beauvau divise toujours les chiffres par 2 ou 3…), selon la méthode de calcul du Ministère de l’Intérieur qu’on doit multiplier au moins par 2, il y a eu (+ ou -) 120.000 personnes ce samedi rien qu’à Paris! » 

On peut appliquer la même règle de calcul du ministère de l’Intérieur pour les 7 plus grandes villes de France où les manifestants se sont retrouvés massivement au rendez-vous, même là où les préfectures avaient interdit les rassemblements. En ne retenant que ces villes, on arrive déjà à 840.000 personnes. Si nous prenons en considération les 140 villes de France où l’on manifestait massivement, le million de manifestants est certainement largement dépassé !

Ces gens qui prétendent nous gouverner s’imaginaient sans doute que personne n’allait se rendre compte de cette nouvelle supercherie, en déclarant « 114.000 manifestants pour toute la France », déclaration reprise bêtement en chœur par L’AFP et tous les médias collabos. C’était une nouvelle fois prendre les Français pour des idiots ! En pratiquant ce genre de mépris à longueur de temps, comment s’étonner que Jupiter ait pris récemment une baffe destinée à le sortir de son hystérie et comment ne pas s’étonner que la macronie avec sa Nomenklatura finisse par attirer sur elle la dérision ainsi que la violence.

On apprenait le 19 juillet 2021, que de nombreux parlementaires LREM avaient reçu de sérieuses menaces de mort ; qu’un centre de vaccination a été incendié dans le pays Basque ; que des véhicules de l’administration sanitaire ont été sabotés ; que des permanences de députés LREM ont été mises à sac… que la guerre entre fanatiques covidistes délirants et citoyens respectueux de leur Constitution est commencée !

Le pouvoir en place va-t-il créer prochainement des camps d’internement, non seulement pour ceux qui seront déclarés « positifs » au Covid ou à ses « variants », mais aussi pour les récalcitrants qui ne voudront pas se faire tester par des tests dont chacun sait déjà qu’ils n’ont jamais été fiables ?

Le monde médical qui s’exprime dans les médias collabos s’est révélé particulièrement sectaire, dogmatique, et imbu de sa toute-puissance à décider ce qui est juste et ce qui ne l’est pas en matière de gestion de crise sanitaire, alors que ce rôle n’est pas le sien. Sa compétence est ailleurs à condition qu’il n’y ait pas de « conflits d’intérêts » !

Il semblerait que dès qu’on donne au monde médical compromis dans les sphères du pouvoir, un rôle de décideur, cette population devient aussitôt pire que les Inquisiteurs tortionnaires de l’époque obscurantiste et se montrent tout à fait disposés à interner de force les opposants à leur tyrannie sanitaire, pour les soumettre à un programme kafkaïen de rééducation ! Le comportement de tous ces délirants covidistes au pouvoir devient inquiétant et nous avons d’ores et déjà basculé dans le fanatisme criminel de la tyrannie sanitaire aveuglée par sa fascination hypnotique pour un contrôle acharné d’un virus qui produit des « variants » de plus en plus contagieux et de moins en moins contrôlables, grâce à la multiplication des « vaccinations » à ARNm, dixit le Dr Vanden Bossche et d’autres experts avec lui ! (Cf., Les articles précédents postés sur www.mondialisation.ca)

Devant l’évidence de ce qui vient et à cause de ce que nous allons devoir subir, je ne redoute qu’une seule chose : ne pas être digne de mes souffrances !

Personnellement, la mort ne me fait pas peur, elle est plutôt « désirable » lorsqu’on la choisit librement : j’ai eu l’occasion de la rencontrer lorsque j’étais enfant. Elle est restée pour moi, synonyme de silence, de paix, de tranquillité, de repos, de lumière et d’amour.

Ce qui arrive à grands pas va nous conduire à la souffrance et le moment est venu où nous allons devoir nous appuyer sur ce qui est à l’intérieur de nous-mêmes. L’intériorité est notre seul recours, car les conditions de la lutte armée inévitable contre la tyrannie exceptionnelle qui arrive, sont intrinsèquement liées à une force intérieure. Il est indispensable d’avoir trouvé le sens de sa vie, son lien individuel au Tout, son origine dans le Tout et son retour vers le Tout, l’objectif de la conscience et la liberté essentielle aux conditions d’expression de toutes les formes de l’amour, pour mener ce combat de la lumière contre les ténèbres s’imposant à nous sous la forme d’un esclavage par soumission à une perversion totalitaire, le chiffre de la Bête qui veut nous marquer comme un troupeau lui appartenant. La nouvelle « vérité » du père du mensonge, c’est notre adhésion permanente au mensonge devenue la seule vérité tolérée. 

C’est bien Macron qui avait annoncé : « la Bête est là, elle arrive ! », dans un discours énigmatique prononcé à l’Élysée le 11 mai 2020.

Tous ceux qui défendent le projet du Great Reset en cours, les agents du Ministère de la Vérité mensongère sont des serviteurs de la Bête, des serviteurs du Mal, des pervers et des salauds… La justice, la liberté et l’amour sont des valeurs désormais interdites et combattues par les ordures qui nous gouvernent au nom du « Satan » qui représente le Mal naissant dès qu’un choix volontaire est fait en faveur du projet égocentrique de la volonté de puissance, de la domination et de la soumission des plus pauvres et défavorisés, par des « élites » se prenant pour des dieux.

Rappelons-nous que le programme du « Great Reset » en marche est le suivant :

1 – Mise en place progressive des restrictions de circulation sur une base continue, en commençant par les grandes régions métropolitaines.  C’était prévu pour novembre 2020.

2 – Accélérer l’acquisition (ou la construction) d’installations de camps d’isolement (et de rééducation psychiatrique ou dressage) dans chaque région et département.  C’était prévu pour décembre 2020.

3 – De nouveaux cas quotidiens inventés de COVID-19 surviendront au-delà de la capacité de test, y compris des augmentations de COVID, décès « liés » suivant les mêmes courbes de croissance.  C’était attendu fin novembre 2020.

4 – Confinement complet et total (beaucoup plus strict que la première et la deuxième phase de restrictions).   Il était prévu fin décembre 2020 – début janvier 2021

5 – Réforme et extension du programme de chômage pour faire la transition vers le programme de base de revenu universel.   Prévu d’ici le premier trimestre 2021.

6 – Mutation projetée du COVID-19 et/ou co-infection avec un virus secondaire (appelé COVID-21 ou variant Delta etc…) conduisant à une troisième vague puis 4ème vague, avec un taux de mortalité et un taux d’infection beaucoup plus élevé.   Attendu pour février 2021 et la rentrée 2021.

7 – De nouveaux cas quotidiens d’hospitalisations au COVID-21 et de décès liés au COVID-19 et au Variant Delta sont déjà prévus pour dépasser la capacité des établissements de soins médicaux dans lesquels on a pris soin de supprimer un maximum de lits, même pendant la « pandémie », pour favoriser une rapide saturation inévitable.  Prévu pour le 1er et 2ème Trimestre 2021.

8 – De nouvelles restrictions (appelé « pass sanitaire » et vaccination obligatoire pour un certain nombre de professions, en premier lieu les soignants, avant d’être étendue à tous) seront mises en œuvre. Prévu au 2ème trimestre 2021.

9 – Transition des individus dans le programme de revenu de base universel qui nécessite également que la question de la réforme des retraites soit résolue. Prévu vers la rentrée à partir du 3ème Trimestre 2021.

10 – Les ruptures de la chaîne d’approvisionnement alimentaire et les pénuries de stocks de tous ordres, générant une grande instabilité économique a été projetée.
Prévues pour la fin de 2021.

11 – Un déploiement des militaires es prévu dans les principales métropoles ainsi que sur toutes les routes principales pour établir des points de contrôle de voyage. La limitation des déplacements est sévèrement contrôlée. Prévu pour le courant 2021-2022. Le comportement des militaires reste un inconnu, en France, pour le moment… Nous ne savons pas du quel côté l’armée va prêter main forte : aux Français ou au Nouvel Ordre Mondial ?

12 – Parallèlement à cette feuille de route fournie, le Commissariat au plan a été invité à concevoir un moyen de transition pour répondre à une mobilisation économique sans précédent. Cela changerait le visage de chaque nation et changera à jamais la vie des citoyens.

13 – Pour compenser l’effondrement économique à l’échelle internationale, les gouvernements vont offrir aux citoyens une annulation totale de la dette publique.

Comment ? Les gouvernements vont « offrir » aux citoyens d’éliminer toutes les dettes personnelles : hypothèques, prêts, cartes de crédit, etc. Le financement de cette remise de dette sera fourni à chaque nation par le FMI dans le cadre de ce qui deviendra le programme mondial de réinitialisation de la dette.

En échange de l’acceptation de cette remise totale de la dette, l’individu perdra la possession de tous ses biens, de toutes propriétés et actifs pour toujours et « il sera heureux » dit Mr Klaus Schwab dans son livre « The Great Reset ».

14 – Mais pour cela, il est indispensable que chaque personne accepte de participer au Calendrier de vaccination ANTI-COVID, qui offrira à chacun la possibilité de « voyager sans restriction et de vivre sans restriction », même sous un confinement complet grâce à l’utilisation d’une pièce d’identité avec photo : le Passeport Santé Biométrique.

Tout ceci n’a rien à voir avec un délire « complotiste », mais est une réalité objective écrite noir sur blanc par le Commissariat au Plan. Le sujet n’est pas le virus, mais une soumission garantie des personnes aux maîtres du monde !

Comment, en analysant l’acharnement des covidistes tyrans si farouchement désireux de nous voir tous « vaccinés », ne pas se souvenir du Faust de Goethe qui faisait un pacte avec le diable pour se voir gratifier de pouvoirs exceptionnels en cette vie, mais en échange de sa damnation éternelle !

Prochainement nous serons silencieux devant les gémissements de ceux qui ont raillé copieusement les « complotistes » qui étaient les seuls conscients et informés sur ce qui va advenir dans les temps qui viennent !

Le collectif d’avocats regroupant 60 pays du monde mené par Maître Reiner Fuellmich qui traine en justice les corporations impliquées dans ce plan machiavélique pour crimes contre l’humanité, constitue la preuve ultime que les journalistes indépendants disaient la vérité.

Nous sommes dans la plus grande opération criminelle de l’Histoire de l’humanité́.

J’ai été heureux de vous écrire si souvent à travers Mondialisation.ca et de partager avec vous, toutes ces années, mes interrogations et mes analyses. A partir de maintenant, je ne sais pas où ce délire collectif va nous mener tellement il est allé loin dans l’absurde. Nous allons être nombreux à disparaître dans la clandestinité afin de pouvoir assumer notre engagement de résistants à cette monstrueuse perversion qui s’empare de nos vies, de nos âmes, de nos corps, de tout ce qui fait notre humanité et notre liberté sacrée…

Vous savez à quel point le narratif officiel est convaincu de sa « vérité » indiscutable qu’il défend ; cela est une évidence, cela va de soi ; il n’est même pas question de discuter le bien-fondé de ce narratif ; face à cette évidence, tout ce qui ne cadre pas avec le narratif officiel est considéré comme aberrant, incompréhensible, inexplicable de la part de ceux qui osent contester la parole divine de l’autorité détenant un pouvoir théocratique incontestable de vie et de mort sur les humains : le contraire de ce que devrait être une société démocratique ! 

Jupiter, Emmanuel Macron, vient donc, ce lundi 12 juillet, d’inaugurer la « chasse aux sorcières » : « La Bête est là, elle est arrivée ». Les récalcitrants aux « vaccins » anti-Covid vont être harcelés, pourchassés, maltraités, anéantis par de multiples moyens ! Pendant ce temps, l’État mafieux va continuer hypocritement d’affirmer que les « vaccins » anti-Covid ne sont pas obligatoires en France ! Dans les deux ans qui viennent nous verrons l’hécatombe causée par des « variants » générés eux-mêmes par les vaccinations de masse. 

Nous avons déjà des confirmations venant d’Israël et de Grande-Bretagne. On peut lire les données objectives sur les sites officiels ! La propagande ne cesse pas de nous dire le contraire : « tous les malades actuels sont des non vaccinés » ! L’étude du Dr Vanden Bossche, prochainement achevée, démontre le contraire: ce sont les vaccinations de masse anti Covid qui génèrent de plus en plus de « variants », également de plus en plus difficiles à maîtriser et de plus en plus agressifs. Plus il y aura de vaccinations, plus il y aura de « variants » et moins nous pourrons les contrôler pour les raisons que le Dr Vanden Bossche a expliquées dans son rapport d’expert. (Cf., article précédent sur mondialisation.ca)

Dès qu’une telle parole compétente est prononcée, une formidable coalition de la censure se jette sur la parole non conforme au narratif de l’hystérie covidiste et ils sont légion à proclamer dans les médias collabos la « vérité » tellement incapable de se défendre par elle-même qu’elle est obligée de recourir à la violence des menaces de Macron et des mesures coercitives jamais encore mises en œuvre, faisant du sanitaire un nouveau domaine de l’arbitraire ! 

Chacun est libre de ses décisions, du moment qu’il y consent de manière non contrainte et éclairée !

« De cette âme si fière à jamais es-tu maître et vainqueur, Méphisto ? J’en suis maître à jamais. Faust a donc librement Signé l’acte fatal qui le livre à nos flammes ? Il signa librement. Alors l’enfer se tut.
L’affreux bouillonnement de ces grands lacs de flammes,
Les grincements de dents de ses tourmenteurs d’âmes,
Se firent seuls entendre ; et dans ses profondeurs,
Un mystère d’horreur s’accomplit. Ô terreurs! »  

La damnation de Faust par Berlioz

Jean-Yves Jézéquel

La source originale de cet article est Mondialisation.ca

Copyright © Jean-Yves Jézéquel, Mondialisation.ca, 2021

https://www.mondialisation.ca/dernier-message-avant-lacceptation-du-pacte/5658485

Dans FRANCE

LA FEDERATION AUTONOME DES SAPEURS-POMPIERS S'OPPOSE A L'ATTEINTE AUX LIBERTES INDIVIDUELLES QUE POSE L'OBLIGATION VACCINALE DES SAPEURS-POMPIERS

Le 21/07/2021

La Fédération Autonome des Sapeurs-Pompiers s’oppose à l’atteinte aux libertés individuelles que pose le principe de l’obligation vaccinale des sapeurs-pompiers

Par Fédération Autonome des Sapeurs-Pompiers

Mondialisation.ca, 20 juillet 2021

La Fédération Autonome des Sapeurs-Pompiers

Région : 

Thème: 

Analyses: 

 10   1  0  12

La Fédération Autonome des Sapeurs-Pompiers, principal syndicat des sapeurs-pompiers, se voulant apolitique, communique :

Suite au discours du président de la République Emmanuel Macron, notre Fédération s’oppose avec la plus grande fermeté à l’atteinte aux libertés individuelles que pose le principe de l’obligation vaccinale des sapeurs-pompiers, sous peine de sanctions.

Si nous ne sommes pas contre le vaccin, le fait de le rendre obligatoire pour les personnels soignants constitue une atteinte grave aux libertés individuelles.

En effet, si certaines personnes, plus vulnérables, ont plus de risque de développer une forme grave du virus, cela ne doit pas concourir à l’obligation vaccinale de tous.

AUSSI DISPROPORTIONNEE QUE CONTROVERSEE, CETTE OBLIGATION VACCINALE AURAIT PU ETRE EVITEE… EN DEMOCRATIE, LE LIBRE CHOIX DE CHACUN DOIT ETRE PRESERVE !!!

Cette décision à la hâte montre une fois de plus l’absence de reconnaissance de notre gouvernement envers notre profession, en tous points hors-norme : que ce soit dans le temps de travail imposé dans le plus grand irrespect de la santé et de la sécurité des sapeurs-pompiers, dans notre déroulement de carrière, dans notre système de cotisation et sur-cotisation retraite, dans l’application des textes de la Fonction Publique Territoriale … et maintenant, dans notre carnet de vaccination, hors-norme également !

NOTRE METIER MERITE UNE VERITABLE RECONNAISSANCE !!!

 

 

 

Lire dans L’express : Pourquoi les sapeurs-pompiers s’opposent à la vaccination obligatoire, le 20 juillet 2021

La source originale de cet article est La Fédération Autonome des Sapeurs-Pompiers

Copyright © Fédération Autonome des Sapeurs-Pompiers, La Fédération Autonome des Sapeurs-Pompiers, 2021

https://www.mondialisation.ca/la-federation-autonome-des-sapeurs-pompiers-soppose-a-latteinte-aux-libertes-individuelles-que-pose-le-principe-de-lobligation-vaccinale-des-sapeurs-pompiers/5658482

Dans SANTE

Dr CHARLES HOFF : 62% DE SES PATIENTS VACCINES CONTRE LE COVID ONT DES DOMMAGES CARDIAQUES PERMANENTS

Le 20/07/2021

Dr. Charles Hoffe : 62 % de ses patients vaccinés contre le COVID ont des dommages cardiaques permanents

Par Dr Charles Hoffe

Mondialisation.ca, 20 juillet 2021

cv19.fr

Thème: 

Analyses: 

 17   0  1  18

Vous avez peut-être entendu parler de tolérance réduite à l’effort après une vaccination Covid, de thromboses, de myocardites, d’arrêts cardiaques…
Tous ces symptômes pourraient être liés au même mécanisme d’action du vaccin (ici Moderna), entrainant des dommages irréversible et une réduction de l’espérance de vie à quelques années maximum.

Après avoir administré environ 900 doses du vaccin expérimental COVID-19 à ARNm de Moderna, le Dr Charles Hoffe, un médecin courageux qui pratique la médecine depuis 28 ans dans la petite ville rurale de Lytton, en Colombie-Britannique (Canada), a tiré la sonnette d’alarme sur les réactions graves qu’il observait chez ses patients qui avaient choisi de se faire vacciner (il avait choisi de ne PAS le faire lui-même), y compris la mort.

Après avoir tiré la sonnette d’alarme, les autorités médicales de sa communauté lui ont imposé le silence (gag order). Il a bravé ce silence et a été interviewé par Laura-Lynn Tyler Thompson dans son émission où il a tiré la sonnette d’alarme.

Voici un extrait de 8 minutes de l’interview originale (VOSTFR) :

 

Pour avoir pris l’initiative d’avertir les autres des dangers de ces injections expérimentales, il a été relevé de ses fonctions à l’hôpital et a perdu la moitié de ses revenus.

La semaine dernière, le Dr Hoffe a de nouveau été interviewé par Laura-Lynn Tyler Thompson, et il continue de partager avec le public ses conclusions concernant les injections expérimentales COVID-19.

Le Dr Hoffe est un véritable héros aujourd’hui, risquant non seulement sa réputation, mais probablement sa vie même pour apporter des informations importantes concernant les injections COVID-19 que les mondialistes qui contrôlent les médias professionnels et les réseaux sociaux essaient de censurer.

Dans cette dernière interview, le Dr Hoffe affirme que les caillots sanguins que les médias présentent comme “rares” sont tout sauf rares, d’après les tests qu’il a effectués sur ses propres patients qui ont récemment reçu l’une de ces injections.

Les caillots sanguins dont on entend parler et qui, selon les médias, sont très rares, sont les gros caillots qui provoquent des accidents vasculaires cérébraux et apparaissent sur les tomodensitogrammes, les IRM, etc.

Les caillots dont je parle sont microscopiques et trop petits pour être détectés par un scanner. Ils ne peuvent donc être détectés qu’à l’aide du test D-dimer.

En utilisant ce test avec ses propres patients, le Dr Hoffe affirme qu’il a trouvé des preuves de la présence de petits caillots sanguins chez 62 % de ses patients qui ont reçu une injection d’ARNm.

Il affirme que ces personnes sont désormais handicapées à vie et qu’elles ne pourront plus “faire ce qu’elles faisaient auparavant”.

Ces personnes n’ont aucune idée de la présence de ces caillots sanguins microscopiques. Le plus inquiétant dans tout cela, c’est que certaines parties du corps, comme le cerveau, la moelle épinière, le cœur et les poumons, ne peuvent pas se régénérer. Lorsque ces tissus sont endommagés par des caillots sanguins, ils sont définitivement endommagés.

Son avertissement est très sévère : “Ces injections causent d’énormes dégâts et le pire est encore à venir.”

Source : https://healthimpactnews.com/2021/canadian-doctor-62-of-patients-vaccinated-for-covid-have-permanent-heart-damage/ (en anglais)
Transcription de l’interview complète en anglais : https://www.cabaltimes.com/2021/07/17/hoffe/
Transcription de l’extrait en français : https://pastebin.com/gy8jWig6
Traduction : https://cv19.fr

Webinar plus récent du Dr. Charles Hoffe pour en savoir plus :

 

La source originale de cet article est cv19.fr

Copyright © Dr Charles Hoffecv19.fr, 2021

https://www.mondialisation.ca/dr-charles-hoffe-62-de-ses-patients-vaccines-contre-le-covid-ont-des-dommages-cardiaques-permanents/5658456

Dans FRANCE

DOMINIQUE MUSELET : QUE CHERCHE A FAIRE NOTRE NERON NATIONAL EN MONTANT LES VACCINES CONTRE LES NON VACCINES ?

Le 20/07/2021

Que cherche à faire notre Néron national en montant les vaccinés contre les non-vaccinés ?

Par Dominique Muselet

Mondialisation.ca, 19 juillet 2021

Région : 

Thème: 

Analyses: 

 19   0  0  30

C’est au moment de l’incendie de la cathédrale Notre Dame que je me suis dit que le tyran de l’histoire auquel Macron ressemblait le plus était Néron, un mélange de bouffon et de pervers narcissique mégalomane. J’imagine très bien Macron jouant de la lyre et chantant sur le toit de l’Elysée entouré des bloggeurs  Mcfly et Carlito et des danseurs de la communauté LGBT, à côté de l’hélicoptère prêt à l’emmener en Arabie saoudite, le paradis des dictateurs, si les choses se gâtent, pendant que Notre-Dame brûle. Je parie que je ne suis pas la seule, et d’ailleurs je serais curieuse de connaître le nombre d’incidences sur Internet où les termes pyromane, incendiaire, enflammer, etc. sont associés à Macron.

Au pouvoir par effraction

Comme Macron, Néron est arrivé au pouvoir par  « effraction ». Sa mère, Agrippine, a d’abord réussi à évincer Britannicus, le légitime héritier du titre d’empereur, exactement comme la Caste a réussi à éliminer Fillon avec la complicité de procureurs et de juges corrompus. Puis Agrippine a fait assassiner son mari, l’empereur Claude. La Caste n’a pas eu besoin d’assassiner Hollande, il s’en est chargé tout seul !

Néron et Macron sont montés très jeune sur le trône. Aussitôt en place, ils se sont débarrassés de leur dernier challenger, Néron de Britannicus, et Macron de Mélenchon.

Lassés de par la gente féminine, Néron a fini par faire assassiner sa mère, tandis que Macron épousait symboliquement la sienne. Autres temps, autre mœurs.

Aujourd’hui, la Caste politico-financière qui détient tous les pouvoirs dans presque tous les pays du monde, n’a plus besoin de répandre le sang pour s’imposer. Elle préfère la manipulation (ingénierie sociale, nudging, stratégie du choc, division, etc.), la propagande, le mensonge et la délation, la corruption, les alliances entre milliardaires, politiciens et crime organisé, l’instrumentalisation des institutions et de l’appareil d’Etat, ainsi que la surveillance, le chantage, l’intimidation, la répression tous azimut des simples citoyens, tandis que les délinquants ne sont pas inquiétés. Ce sont des méthodes que les progrès technologiques et la puissance des médias ont rendues beaucoup plus efficaces et maniables que la violence physique, même si les puissants ne reculent pas devant l’assassinat (souvent déguisé en suicide) quand cela les arrange.


Révolution de couleur. Source : conspiracywatch.info

De même, à l’international, la Caste occidentale préfère les sanctions et les révolutions de couleur à l’intervention militaire qui pourrait se retourner contre elle depuis l’avènement de la bombe atomique, pour faire plier les nations qui refusent de se laisser piller, sauf lorsque ce sont des petits pays très riches en pétrole, gaz ou métaux rares, qu’elle peut détruire sans danger, encore qu’en Syrie, au Yémen, en Palestine, la Caste occidentale soit mise en échec par la Russie et de l’Iran.

Le bouc émissaire, la bouée de sauvetage des tyrans en difficulté

De plus en plus impopulaire à cause de ses scandales, de ses orgies, de sa cruauté et de sa versatilité, Néron a décidé de détourner la colère des Romains sur la secte juive des chrétiens. Il a fait jeter les chrétiens aux lions dans les arènes, ou crucifier, ou encore brûler vifs.

Capture d’écran : La mort de Dircé (1897), par Henryk Siemiradzki, est une reconstitution de l’épisode mythologique de la mort de Dircé avec une martyre chrétienne. © Cyfrowe.mnw.art.pl, DP

Comme Néron, notre monarque républicain s’est rendu odieux à tous, sauf aux riches et assimilés. Atterrés, nous avons vu défiler les affaires (Ferrand, Rugy, Delevoye, Bayrou, Goulard, Kohler) et les scandales (Benalla) sous l’œil indifférent de la justice. Nous avons subi des violences policières inédites (Gilets jaunes), la mesquinerie et la cruauté sociale du monarque (5€ d’APL en moins, réforme du chômage, des retraites, etc.), sa duplicité et sa perversité (mensonges éhontés et manœuvres innommables pour arriver à ses fins : nous déposséder et nous réduire en esclavage), ses trahisons (vente à la découpe de nos biens communs, dépeçage de nos services publics et notamment de notre système de santé qui a ensuite servi de prétexte à l’emprisonnement des citoyens pendant le confinement, destruction de notre industrie, délocalisation de nos entreprises, ruine de notre économie), son sadisme vengeur (confinement, et maintenant pass sanitaire pour nous pourrir la vie et nous montrer qui est le maître). Les frasques du petit roi absolu ont même irrité la reine.

Suivant les traces de Néron, Macron vient de faire des non-vaccinés les boucs émissaires de l’appauvrissement express des Français provoqué par les mesures démentes, erratiques et contradictoires qu’il a prises soi-disant contre le Covid, alors même que la maladie est relativement bénigne et ne touche qu’une frange réduite de la population qu’il aurait été facile de protéger et de soigner.

Pourquoi Macon ne fait-il pas brûler vifs les non-vaccinés ?

Si Macron ne fait pas brûler vifs les non-vaccinés, ce n’est pas par bonté d’âme, non, c’est parce qu’il en a besoin pour élargir sa base électorale à l’approche des élections présidentielles. Il a compris que la menace de l’extrême-droite ne faisait plus recette. Marine le Pen s’est ralliée à l’idéologie dominante (capitalisme, mondialisme, atlantisme et européisme) comme la gauche avant elle, et il est devenu impossible de diaboliser le Rassemblement National. Macron doit donc trouver une autre menace, et les non-vaccinés, qu’on peut aisément accuser de mettre en danger toute la population par leur inconséquence et leur manque de civisme, sont l’incarnation idéale d’une menace inexistante.

C’est de la même manière qu’a fonctionné la menace terroriste. Entre le 11 septembre 2001 et le début de la « pandémie » de Covid-19, les terroristes authentiques ou fabriqués ont peuplé nos cauchemars et saturé nos médias. Les populations se sont habituées à voir leurs libertés fondre comme neige au soleil, alors même que la probabilité d’être victime d’un attentat était infinitésimale. Mais à force de servir, la menace terroriste s’était usée, et on ne peut que s’émerveiller de l’à-propos avec lequel le destin a sorti de son chapeau la menace sanitaire, pour le plus grand profit de la Caste. Un miracle ! D’ailleurs Macron vient d’aller à Lourdes remercier la Sainte Vierge…

Et entre temps, ils nous resservent la menace climatique… Une valeur sure et durable !

La France vaccinée est la France des riches

Il suffit de jeter un coup d’œil sur les graphiques de cet article de Libération pour se rendre compte que plus le niveau de vie d’une commune est élevé, plus ses habitants sont vaccinés. Macron courtise donc les vaccinés qu’il considère comme de potentiels électeurs en leur jetant en pâture les non-vaccinés, qui sont en quelque sorte les Gilets jaunes de la Covid-19. Ainsi il sacrifie une fois de plus les classes populaires qui de toute façon le haïssent, pour rallier la petite bourgeoisie à son panache hygiéniste et autoritaire…

Le vaccin n’a pas de fonction médicale. Il ne protège pas du Covid. Et, soit dit en passant, heureusement pour nous que le Covid, celui des médias, celui qui décime les populations, n’existe pas, sinon nous serions tous morts, vu que le vaccin semble plutôt aggraver l’épidémie et que les médicaments traditionnels nous sont interdits… Le vaccin a une fonction politique, il sert à opposer entre elles les deux classes sociales françaises. Il a pour rôle de monter l’une contre l’autre la bourgeoisie et la classe laborieuse : les cadres, le corps enseignant, les fonctionnaires, ceux qui travaillent dans les bureaux ou à distance, les retraités aisés, contre ceux qui ont les mains dans le cambouis et que la Caste méprise ou honore suivant le besoin qu’elle a d’eux.

Laissez-passer sanitaire

Bien que Macron ait choisi, comme d’habitude, l’été pour perpétrer son forfait, il y a une certaine opposition à son pass sanitaire. Mais elle vient pratiquement uniquement de la base.

Cela m’a tout de même ragaillardie. Toutes ces dernières semaines, j’étais au désespoir devant le silence, voire la complicité, de la soi-disant opposition parlementaire. Peu de voix se sont élevées contre l’instrumentalisation du Covid par Macron et la Caste pour s’enrichir et nous asservir. Je ne comprenais pas pourquoi Mélenchon, par exemple, avait l’air de trouver normal le confinement, les masques et les fermetures de commerces, restaurants et théâtres. Je n’en revenais pas de le voir se plier docilement à tous les caprices de Macron. Il m’a fallu du temps pour réaliser qu’il ne voulait/pouvait pas se mettre mal avec les écolos qui, dans leur hygiénisme fanatique et leur négation de la maladie et de la mort, voulaient tout fermer et tous nous enfermer, en attendant que le virus soit éradiqué, comme s’il était possible d’éradiquer un virus.

Mon seul espoir actuellement est que la contestation se développe suffisamment pour que les parlementaires soient obligés de suivre la base.

Une autre question me taraude :

Est-ce que les gens ne se rendent pas compte qu’on est peu ou prou en dictature ou est-ce que cela leur est égal ?  

Voilà la définition de la dictature que donne le Larousse : « Dans le domaine de la politique, on appelle « dictature » un régime dans lequel une personne (dictateur), ou un groupe de personnes, disposant d’un pouvoir absolu, s’y maintient de manière autoritaire et l’exerce de façon arbitraire. »

On voit que Macron coche toutes les cases sans compter qu’il prend ses ordres de la Commission européenne qui est régie par une Constitution que les Français ont rejetée par un Référendum en 2005.

Voilà les raisons que j’ai trouvées à l’apathie de la population :

–          Les Français croient qu’il ne peut pas y avoir de dictature en France, pays de la liberté et des droits de l’homme.

–          Les Français croient que les gouvernements œuvrent pour leur bien. Ils ne peuvent pas croire que ceux qu’ils ont élus soient prêts à les détruire pour s’enrichir ou faire carrière.

–          Les Français ne se rendent pas compte qu’ils sont désinformés à longueur de journée et qu’ils subissent une propagande de tous les instants. Ils croient les médias et le gouvernement qui leur mentent sans arrêt ouvertement ou par omission.

–          Les Français ne pensent par eux-mêmes. Ils se contentent de répéter ce qu’ils entendent ou lisent dans les médias, mais cela ne les empêche pas de s’accrocher à leurs idées comme si leur vie en dépendait.

–          Les Français ont besoin de l’estime de leurs concitoyens et penser « comme tout le monde » les rassure.

–          Parce qu’ils croient le gouvernement, ses médias et ses « scientifiques » qui attisent la peur, la haine et la discorde, ou parce qu’ils ne savent plus qui croire, les Français sont gagnés par une forme d’hystérie collective aveugle, mais ils ne s’en rendent pas compte.

–          La plupart des gens attachent plus d’importance à leurs croyances qu’à la réalité. Au lieu de voir ce qui est, ils voient ce qu’ils croient qui est ou qui devrait être.

La propagande de guerre

La propagande de guerre n’est pas différente de la propagande Covid, elle engendre pareillement une forme d’hystérie collective qui balaie tout sur son passage comme un raz de marée. Il est plus facile d’entraîner les foules dans la folie que de les convaincre par la raison et le bon sens. Les pacifistes sont balayés par les bellicistes et le peuple chauffé à blanc se laisse entraîner dans une guerre dont il fera les frais. Le moindre argument de bon sens ou de logique, la moindre mise en garde, réserve ou hésitation est qualifiée de trahison.

Macron, discours du 16 mars 2020 (YouTube)

L’aveuglement et le fanatisme sèment toujours la mort et l’injustice. Avons-nous oublié comment Jaurès a été assassiné le 31 juillet 1914 pour avoir tenté jusqu’au bout d’empêcher la boucherie de 1914-1918 (20 millions de morts), et comment son assassin a été acquitté le 29 mars 1919 par onze voix sur douze, et que sa veuve a été condamnée aux dépens ? Un juré a même osé dire que l’assassin avait rendu service à sa patrie : « Si l’adversaire de la guerre, Jaurès, s’était imposé, la France n’aurait pas pu gagner la guerre. »

Profondément choqué, Anatole France s’est exclamé : « Travailleurs, Jaurès a vécu pour vous, il est mort pour vous. Un verdict monstrueux proclame que son assassinat n’est pas un crime. Ce verdict vous met hors la loi, vous et tous ceux qui défendent votre cause. Travailleurs, veillez ! »

Le peuple est sorti dans la rue pour protester contre le verdict. La police a attaqué les manifestants et il y a eu deux morts.

La haine du non-vacciné inonde les plateaux TV

J’écoutais tout à l’heure des éditorialistes sur BFM TV et Cie. C’est incroyable à quel point ils suintent la haine. Plus tyranniques que le tyran, plus venimeux que le serpent à sonnettes, les chiens de garde du pouvoir, tout hérissés d’indignation vertueuse, enveloppent de la même haine rance et tripale les non-vaccinés et les Gilets jaunes qui commettent le crime inexpiable de refuser de se soumettre, pour leur bien, aux diktats de la Caste. Ces donneurs de leçons ne nous pardonneront jamais d’avoir la prétention de savoir mieux qu’eux ce qui est bon pour nous. Et on voit bien qu’ils ne nous lâcheront pas, ce sera eux ou nous.

  

 

Mais il y a de la résistance et la résistance prend des chemins mystérieux. Elle vient souvent de là où on l’attendait le moins, car le courage n’a rien à voir avec les idéologies, dont on hérite généralement. Le courage vient de l’intérieur de nous-mêmes et il se manifeste souvent à l’improviste, au détour d’une situation insupportable, qui nous pousse, presque à notre insu, à prendre des risques personnels pour sauver des valeurs et/ou d’autres personnes. Les « courageux » sont presque toujours eux-mêmes surpris de leur courage car on ne décide pas d’être courageux, ce sont les circonstances et notre degré de force intérieure qui en décident. Comme on sait, il y a très peu de courageux. C’est pourquoi, je crois qu’il faut saluer le courage, d’où qu’il vienne. Par exemple celui de Lionnel Luca, le maire de Villeneuve Loubet, lors de son discours du 14 juillet.

 

Néron n’était pas courageux. C’était un psychopathe narcissique et sadique, un fou malfaisant et provocateur qui, comme tous les lâches, abusait de son pouvoir. A force d’excès, d’abus et de brutalités, il s’est retrouvé isolé. Le Sénat l’a démis et, pour échapper au châtiment des Parricides*, il s’est donné la mort. « Le Sénat a voté sa damnatio memoriae, et maudit sa mémoire. En Occident, il reste le symbole de ce que la Rome antique a enfanté de plus monstrueux », selon Wikipedia.

Macron n’a pas sa dimension tragique. Bien qu’il soit tout aussi isolé, comme il l’a reconnu lui-même quand il s’est plaint que nous soyons devenus : «une nation de 66 millions de procureurs », il ne paiera pas pour le mal qu’il nous a fait. Il ne sera pas tenu responsable de ses crimes. Il n’est qu’un Néron de pacotille, un Néron de passage. Il a emprunté les habits de Néron, comme un comédien endosse un rôle qui lui va comme un gant, pour remplir la mission que la Caste lui a confiée : piller la France et soumettre les Français. La Caste l’exfiltrera lorsqu’il aura fait ton temps pour le remplacer par un autre tyranneau à ses ordres (le favori semble être pour l’heure Xavier Bertrand) qui à son tour et à sa manière mettra la France et les Français en coupe réglée… pour leur bien, évidemment !

Une note d’espoir

Selon Michel Maffesoli, dont la pensée iconoclaste est toujours rafraîchissante, comme l’est celle d’Emmanuel Todd, la caste occidentale sent qu’elle perd son pouvoir et cela explique son durcissement. En effet la société est en train de changer, l’ère de l’individualisme hérité des Lumières touche à sa fin, et des communautés de vie et d’intérêt se créent partout. C’est ce que le pouvoir politico-financier combat en le traitant de « communautarisme » mais il a déjà perdu la bataille. Les gens se regroupent et partagent. Ils se remettent à vivre ensemble. Et comme on le sait, l’union fait la force !

Dominique Muselet

Montreuil, le 19 juillet 2021

Note 

* le culleus : recouvert d’une cagoule, cousu dans un sac de cuir dans lequel étaient introduits des animaux — coq, chien et serpent —, le supplicié est jeté dans le Tibre.

*****

 

Note aux lecteurs : Veuillez cliquer sur les boutons de partage ci-dessus ou ci-dessous. Suivez-nous sur Instagram, @crg_globalresearch. Faites suivre cet article à vos listes de courriels. Faites un crosspost sur votre site de blog, vos forums internet, etc.

Tous les articles de Mondialisation.ca et de Global Research sont désormais accessibles en 27 langues en activant le menu de traduction du site Internet dans la bannière supérieure de notre page d’accueil (version ordinateur de bureau).

Dominique Muselet a passé la première partie de sa vie dans le Nord de la France. Après des études universitaires, elle a enseigné quelques années en Collège, avant de passer dans le monde de l’entreprise, à différents postes de direction. Elle a vécu dans plusieurs pays étrangers : Cameroun, Canada, Inde, Palestine/Israël, Mexique. Ces séjours prolongés dans des pays pour beaucoup soumis à l’impérialisme occidental, l’ont aidée à mieux comprendre les rapports de force géopolitiques. La tragédie que vivent les Palestiniens et leur lutte pour la liberté l’ont particulièrement touchée. Depuis qu’elle est revenue s’installer en France à Paris, elle s’efforce de partager sa large expérience économique, politique, géopolitique et spirituelle à travers ses traductions et ses articles.

La source originale de cet article est Mondialisation.ca

Copyright © Dominique Muselet, Mondialisation.ca, 2021

https://www.mondialisation.ca/que-cherche-a-faire-notre-neron-national-en-montant-les-vaccines-contre-les-non-vaccines/5658411

Dans CUBA

LES ETATS-UNIS TENTENT DE BRISER L’ORDRE INSTITUTIONNEL A CUBA

Le 19/07/2021

18 Juillet 2021

Édité par Reynaldo Henquen
2021-07-16 11:55:14

   

  

Par : Roberto Morejón

Le ministre cubain des Relations Extérieures, Bruno Rodriguez, a apporté des preuves et des appréciations fortes sur le montage d’un laboratoire social de haute technologie en Floride , braqué sur La Havane.

En utilisant le mensonge et en manipulant les données et les comptes sur le réseau social Twitter, la société a réussi à promouvoir l’image de ce qu’ils appellent un chaos sanitaire à Cuba en raison de la hausse des cas de Covid-19.

En complément, l’idée de mettre en œuvre une intervention ou un couloir humanitaire à Cuba a été associée.

Le mouvement perfide de communication visant à tromper l’opinion publique sur la réalité dans la plus grande des Antilles, prétend faire croire que le gouvernement cubain a perdu le contrôle devant le cours de la situation sanitaire et les difficultés économiques.

Dans ce contexte, l’intervention étrangère, à l’image de celle qui s’est produite en Yougoslavie, serait prudente prétend-on.

Mais il ne s’agit pas d’actions isolées en marge de l’influence du gouvernement des États-Unis.

Comme l’a catégoriquement dénoncé le chef de la diplomatie cubaine, l’actuelle administration nord-américaine ne se contente pas de maintenir intactes toutes les mesures criminelles du blocus, renforcées à l’extrême par le président Donald Trump,  mais elle renforce aussi son discours agressif et les opérations de désinformation, ces dernières financées par des fonds fédéraux du budget.

Cuba a souligné que l’appel à des protestations devant le siège de l’ONU par des individus payés et la création d’un logo sur les réseaux sociaux pour induire l’idée d’anarchie à Cuba et d’une intervention humanitaire, a été réalisée par une société américaine basée en Floride.

Rodriguez Parrilla a indiqué que l’entité a reçu le certificat de validité du département d’État de la péninsule du sud.

En conséquence, les essais de guerre non conventionnels contre Cuba se sont multipliés depuis le 15 juin.

Les sites du gouvernement antillais mettent à nu un comportement très grave des Etats-Unis, en période d’angoisse sanitaire mondiale, ce qui se distingue par son opportunisme et son hypocrisie.

Ces manœuvres et les salariés qui peuvent les suivre à l’intérieure de Cuba, auront des réponses des forces des Cubains et des Cubaines qui dans leur grande majorité partagent les idées du projet social actuel.

source : https://www.radiohc.cu/fr/especiales/comentarios/264061-les-etats-unis-tentent-de-briser-lordre-institutionnel-a-cuba

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

FIDEL CASTRO : POURQUOI NOUS N’AVONS PAS BESOIN DE PLUS D’UN PARTI

Le 19/07/2021

18 Juillet 2021

Fidel Castro - Pourquoi nous n'avons pas besoin de plus d'un parti


Extraits du discours prononcé par le Comandante en Jefe Fidel Castro, le 26 juillet 1988 : 
Il y a une idée très essentielle, c'est de ne jamais oublier où nous sommes situés, qui n'est pas dans la Mer Noire, mais dans les Caraïbes, pas à 90 miles d'Odessa, mais à 90 miles de Miami, avec une frontière sur notre propre terre, dans une partie occupée de notre territoire, avec l'impérialisme. Notre peuple est aux commandes dans notre pays ; et notre Parti est responsable de sa politique, de sa ligne, de sa défense.


Notre Parti sait que des erreurs sont commises qui l'affaiblissent idéologiquement... Il n'y aura rien qui puisse affaiblir l'autorité du Parti ! Sans le Parti, aucune révolution n'est possible, sans le Parti, aucune construction du socialisme n'est possible !

Et nous devons dire ici, une fois pour toutes, que nous n'avons pas besoin de plus d'un parti, de la même manière que Martí n'a pas eu besoin de plus d'un parti pour mener la lutte pour l'indépendance de Cuba, de la même manière que Lénine n'a pas eu besoin de plus d'un parti pour faire la Révolution d'Octobre. Je dis cela pour que ceux qui croient qu'ici nous allons commencer à autoriser des partis dans les poches de quelqu'un d'autre. Pour organiser qui ? Les contre-révolutionnaires, les pro-Yankees, la bourgeoisie ? Non, ici il n'y a qu'un seul parti, qui est le parti de notre prolétariat, de nos paysans, de nos étudiants, de nos ouvriers, de notre peuple, solidement et indestructiblement unis...

Nous n'avons pas besoin des formules politiques capitalistes, c'est de la pure camelote, elles sont inutiles, avec leur penchant pour la politique politicienne incessante. Je parlais de la façon dont, ici, on exigeait des votes en échange de soins médicaux ; aucun de ces phénomènes n'existe maintenant. Nous avons créé notre propre forme d'organisation politique adaptée au pays, nous ne copions pas ; le Pouvoir populaire est notre propre forme d'organisation...

Nous n'avons pas besoin de rectifier quoi que ce soit, étant donné que nous avons un système très démocratique, beaucoup plus démocratique que tous les systèmes de la bourgeoisie, des millionnaires, de la ploutocratie qui est, en réalité, celle qui gouverne, en général, dans les pays capitalistes.

Nous n'avons rien à apprendre et nous ne nous écarterons pas d'un iota de cette voie, sur laquelle le pouvoir émane du peuple. Et vous savez que notre Parti est issu du peuple, il n'est pas tombé du ciel, et que nos membres sont choisis parmi les meilleurs de la jeunesse et parmi les meilleurs travailleurs....

Et vous savez très bien ce que signifie être membre du Parti : c'est être le premier en tout quand il y a une tâche difficile, une mission internationaliste, un sacrifice, un risque ; prendre le premier quart, la première possibilité est pour le membre du Parti, le nôtre n'est pas un parti de privilégiés, mais un parti né du cœur du peuple, dont les membres doivent servir d'exemples, et quand ils ne le font pas, le Parti se charge de les éliminer de ses rangs.

fr.granma.cu


source : http://www.idcommunism.com/2021/07/fidel-castro-why-we-dont-need-more-than.html

Tag(s) : #Cuba#Castro

Dans PEROU

PEROU : LA JUSTICE ELECTORALE A CONFIRME LE TRIOMPHE DE PEDRO CASTILLO

Le 19/07/2021

Pérou: la justice électorale a confirmé le triomphe de Pedro Castillo

Il prendra ses fonctions le 28 juillet, malgré les manœuvres dilatoires de Fujimori

Par Carlos Noriega

Mondialisation.ca, 18 juillet 2021

Página 12 17 juillet 2017

Région : 

Analyses: 

 0   0  0  New

En raison de fausses accusations de fraude électorale visant à annuler les résultats de bureaux de vote situés dans les zones rurales où Castillo a largement gagné, le parquet a ouvert une enquête sur Fujimori pour des délits présumés contre le droit de vote et de fausses déclarations.

La justice électorale a fini d’examiner et a rejeté, faute d’éléments, toutes les requêtes de la candidate de droite Keiko Fujimori pour annuler les votes en faveur du professeur Pedro Castillo, tentants ainsi d’arracher la victoire au candidat de la gauche. Ainsi, après une longue attente de plus d’un mois, l’enseignant rural et syndicaliste qui vient d’une des régions andines les plus pauvres du pays sera proclamé ce jour président élu. Il prendra ses fonctions le 28 juillet. La droite a répondu par la violence dans les rues et par une dernière manœuvre pour retarder la proclamation de Castillo, mais elle ne peut plus l’empêcher.

Toutes leurs demandes ayant été rejetées, les avocats de Fujimori ont déposé vendredi de nouveaux recours sur un groupe de procès-verbaux, alléguant cette fois de prétendues erreurs de comptage. Le nombre total de voix de ces actes est nettement inférieur à l’avantage de plus de 44 000 voix que Castillo a pris à Fujimori, donc quelle que soit l’issue de ces recours, qui, selon les experts, seront très probablement également rejetés, cela ne changera pas le résultat des élections.

En raison de ses fausses allégations de fraude électorale visant à annuler les résultats des bureaux de vote dans les zones rurales où Castillo a largement gagné, le parquet a ouvert une enquête sur Fujimori pour des délits présumés contre le droit de vote et pour fausses déclarations. La droite regroupée autour de l’actuel chef du clan Fujimori joue désormais la carte de la délégitimation du prochain gouvernement et du boycott de sa gestion. S’ils ne peuvent pas l’empêcher de prendre ses fonctions, ils essaieront de l’écarter du pouvoir. Depuis la victoire de Castillo, la droite tente de promouvoir un coup d’État pour annuler les élections. la victoire de la gauche confirmée cette fois par ma dernière instance électorale, Fujimori et ses alliés sont passés de la violence verbale à la violence de rue.

Cette semaine, des Fujimoristes enragés, armés de bâtons, ont tenté d’atteindre le palais du gouvernement, dans le centre de Lima, criant des insultes contre le président Francisco Sagasti, reprenant les accusations lancées par Keiko contre le chef de l’État, l’accusant d’avoir pris parti pour Castillo. Les faits , cependant, démontrent la neutralité du gouvernement. La foule pro-Fujimori a déclenché sa fureur contre les commerces dans les rues voisines. Un photographe du journal La República, l’un des rares médias à ne pas avoir soutenu les revendications de la droite d’ignorer le triomphe de Castillo, a été jeté à terre et roué de coups par plusieurs individus. Dans leur frustration et leur colère débridée, les Fujimoristes s’en sont pris à tout le monde, y compris les journalistes des médias qui ont soutenu le faux discours de fraude. Une journaliste de télévision et son cameraman ont été encerclés, insultés et menacés. Une autre reporter a été agressée par derrière par une femme qui lui a couvert la tête d’un drapeau et a commencé à tirer sur elle. La foule a encerclé la voiture du ministre de la Santé, Oscar Ugarte, qui se rendait à une réunion du Conseil des ministres, et a commencé à la secouer et à la frapper avec des bâtons. La même chose est arrivée à la ministre du Logement, Solange Fernández. Une quinzaine de minutes s’écoulèrent jusqu’à ce que la police disperse les assaillants et que les ministres puissent reprendre leur chemin pour atteindre le Palais du Gouvernement.

Le groupe qui a déclenché la violence se fait appeler « La Résistance » et agit depuis des années comme une force de choc du fujimorisme. Maintenant, ils ont été rebaptisés « L’Insurrection ». Dans le passé, ils ont attaqué le procureur qui a enquêté sur Keiko et qui l’ a accusée de blanchiment d’argent et d’organisation criminelle, ainsi que des journalistes critiques envers Fujimori. Les résistants aiment se prendre en photo en train de faire le salut nazi. Lors des actes de violence de cette semaine, certains portaient des gilets avec le slogan fasciste « Dieu, Patrie, Famille » écrit au dos.

Keiko Fujimori a tenté de se distancer de la violence déclenchée par ses partisans par un tweet dans lequel elle rejetait ces actions, mais sa longue relation avec ce groupe extrémiste ne peut être cachée. Ses discours appelant ses partisans à se mobiliser contre une fraude électorale présumée inexistante et à « affronter le communisme » ont créé les conditions du déclenchement de ces violences. Autre personnalité proche des chefs de ce groupe violent, l’ancien candidat d’extrême droite à la présidentielle Rafael López Aliaga, dit « Porky », désormais allié de Keiko, encourage en permanence la violence. « Mort à Castillo », « Mort au communisme », « Maudits communistes, sortez d’ici » sont quelques-unes des menaces que le fasciste López Aliaga lance dans chaque manifestation publique de soutien à Keiko.

Ce qui s’est passé cette semaine est la plus grande flambée de violence depuis les élections et le refus de la droite d’accepter sa défaite et ses appels contre la légalité démocratique, mais pas la seule. Auparavant, les extrémistes de « La Resistencia » avaient attaqué à coups de bâton un groupe de partisans de Castillo qui effectuaient une veille pacifique devant les locaux du Jury national des élections(JNE) en attendant la proclamation du président élu. Les partisans de Fujimori ont manifesté à plusieurs reprises devant les domiciles des magistrats de la JNE et du chef de l’Office national des processus électoraux (ONPE), la personne chargée du dépouillement des voix, criant des menaces s’ils ne favorisaient pas les intérêts de Fujimori. Dans les rues, des marches avec des symboles fascistes ont été vues , aux cris de mort contre tous ceux qui ne sont pas alignés avec eux. Elles sont petites, mais très agressives.

Sur les réseaux sociaux, il y a de nombreux messages racistes contre Castillo et ses électeurs, parmi lesquels la majorité sont des habitants des zones rurales et des secteurs populaires. « Ce qui s’est passé marque une rupture. Nous respectons les manifestations pacifiques, mais ce qui s’est passé est déplacé. Nous ne le permettrons pas », a déclaré le président Sagasti, évoquant les derniers actes de violence.

D’autre part, ce samedi, des milliers de personnes sont revenues se mobiliser pacifiquement dans les rues de Lima et d’autres villes en soutien à Castillo. Ils exigent sa proclamation anticipée en tant que président élu, qui avait été annoncée pour cette semaine, mais qui a été retardée de quelques jours par les dernières manœuvres dilatoires.

Carlos Noriega

Article original en espagnol : Perú: la justicia electoral confirmó el triunfo de Pedro Castillo, Página 12, le 17 juillet 2021.

Traduit de l’espagnol par Estelle et Carlos Debiasi pour El Correo de la Diaspora 

 

La source originale de cet article est Página 12

Copyright © Carlos NoriegaPágina 12, 2021

https://www.mondialisation.ca/perou-la-justice-electorale-a-confirme-le-triomphe-de-pedro-castillo/5658397