Veilleur en éveil

 

Dans IRAN

LE CGRI AVERTIT ISRAËL : « LE HEZBOLLAH VOUS ETOUFFERA DANS L’ŒUF »

Par Le 26/07/2021

"Le Hezbollah vous étouffera dans l’œuf" (Général Salami)

Monday, 26 July 2021 4:16 PM  [ Last Update: Monday, 26 July 2021 4:17 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Le commandant en chef du Corps des gardiens de la Révolution islamique (CGRI), le général de division Hossein Salami. ©Tasnim

Le commandant en chef du Corps des gardiens de la Révolution islamique évoque la vigilance extraordinaire du Hezbollah face aux agissements israéliens, dénonçant une hostilité de longue date des États-Unis dont tous les complots anti-iraniens sont tombés à l'eau à l'heure actuelle.

Le commandant en chef du Corps des gardiens de la Révolution islamique (CGRI), le général de division Hossein Salami, a participé ce lundi 26 juillet à une cérémonie tenue à l’occasion de l’opération Mersad, à Kermanchah dans l’ouest du pays. Lors de cette cérémonie commémorative, le général Salami a rendu hommage au souvenir des courageux combattants et à la résistance du peuple de la province de Kermanchah au cours de cette opération de la fin de la guerre imposée par l’ancien régime baathiste irakien, opération qui de plus était marquée par la trahison du groupuscule terroriste de l’Organisation des Moudjahidin-e Khalq (OMK), communément appelé Monafeghine (Hypocrites) en Iran.

À ce sujet, le général Salami a affirmé qu’aucun peuple ne pourrait parvenir à la grandeur sans faire preuve de résistance et de lutte acharnée sur la voie de Dieu.

« Notre indépendance et notre autorité découlent du sang de nos martyrs grâce à qui tout le territoire du monde musulman s’est transformé aujourd’hui en un champ de bataille que fuient les puissances arrogantes », a affirmé Salami.

Nucléaire: coup de théâtre de Raïssi

Nucléaire: coup de théâtre de Raïssi

« Les martyrs sont la source de l’éveil », a affirmé le commandant en chef du CGRI, ajoutant que « le Liban et le Hezbollah libanais résistent de nos jours avec force et autorité face aux sionistes ». « Le moindre agissement de l’ennemi suffit pour que le Hezbollah passe à l’acte et le tue dans l’œuf », a-t-il ajouté.

Guerre secrète de Nasrallah?

Guerre secrète de Nasrallah?

Le Hezbollah n’a rien de moins qu’une armée occidentale ; à quoi s’ajoute une « guerre froide dirigée par la personne de Nasrallah » face à Israël.

Plus loin dans ses déclarations, Salami a fait allusion à la politique de pression maximale adoptée par les États-Unis face à la nation iranienne :

« Maintenant que les ennemis ont réalisé qu’il est impossible de vaincre le peuple iranien par la guerre à la manière dure, ils ont recouru à d’autres complots tels que la sanction, dans le vain espoir de désolidariser le peuple et l’ordre islamique à coup de pression économique. Qu’ils sachent que les sanctions économiques, bien qu’elles exercent une pression sur le peuple, finiront par aboutir à la victoire de l’Iran islamique. »

L'Iran dans la mer Baltique!

L'Iran dans la mer Baltique!

La pauvreté, le décalage de développement et le pillage des richesses nationales ; voici ce que l’Amérique souhaite pour les nations du monde, d’après le général de division Salami qui a, par la même occasion, tenu à dire que les conspirations des États-Unis contre le peuple iranien ont perdu toute leur efficacité.

Lire aussi : 30 sociétés iraniennes au MAKS-2021

« Dès le lendemain de la Révolution islamique, nos ennemis, les États-Unis en particulier, se sont livrés à toutes sortes d’hostilité, cumulant menaces, sanctions et assassinats contre le peuple iranien, mais notre peuple n’a jamais capitulé ; il a poursuivi son chemin avec plus de détermination », a ajouté le général Salami, commandant en chef du Corps des gardiens de la Révolution islamique.

http://french.presstv.ir/Detail/2021/07/26/663101/corps-des-gardiens-hezbollah-salami-isra%C3%ABl-%C3%A9tats-unis-conspiration-%C3%A9chou%C3%A9

Dans IRAK

IRAK : LES USA PRIS AU COLLET!

Par Le 26/07/2021

Des images des opérations US de trafic de Daech à bord des Apache de Syrie en Irak

Sunday, 25 July 2021 5:20 PM  [ Last Update: Sunday, 25 July 2021 5:21 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Encore une fois, des caméras thermiques ont capturé des images du transport des éléments de Daech à l’intérieur de l’Irak par des hélicoptères américains. ©IRNA/Illustration

En Irak, Qasim al-Kariti, un des commandants des Hachd al-Chaabi (Unités de mobilisation populaire), a fait remarquer que les États-Unis n’étaient pas sérieux quant au retrait de leurs troupes d’Irak. « La présence des forces américaines met au grand jour les mensonges du gouvernement irakien et de la partie américaine », a-t-il déclaré à Al-Ahed News.

« Des caméras thermiques à Salah al-Din ont capturé des images du transport des éléments de Daech à l’intérieur de l’Irak par des hélicoptères américains », a-t-il déclaré.

Il a ajouté : « Le maintien ou l’expulsion des troupes américaines est une question qui ne concerne que le peuple irakien. L’Irak n’a pas besoin d’une présence étrangère sur son territoire. Les forces de sécurité et les Hachd al-Chaabi peuvent se charger de la sécurité. »

Pour en savoir plus : Pourquoi Joe Biden devrait retirer toutes les forces d’Irak et de Syrie ?

Abou al-Walai, secrétaire général de Kataeb Sayyid al-Shuhada, a également souligné aujourd’hui que « toute promesse faite par le comité de négociation irakien n’a aucune valeur tant qu’elle n’honore pas la décision de l’expulsion des forces occupantes. Ceux qui plaident pour le maintien des troupes américaines en Irak doivent en accepter les conséquences : le massacre de la population et la violation de sa dignité ».

À cet égard, une source irakienne au sein de l’équipe des négociateurs irakiens à Washington a déclaré que les négociations étaient toujours en cours sur le retrait des troupes américaines d’Irak. Souhaitant garder l’anonymat, elle a déclaré que le gouvernement irakien voulait que les troupes partent, mais que seuls les conseillers militaires et les formateurs restent. Par contre, Washington souhaite maintenir certaines de ses troupes. Selon elle, un accord préliminaire n’a toujours pas été trouvé.

Irak : le Pentagone capitule ...?

Irak : le Pentagone capitule...?

Jeudi, un autre convoi logistique de l’armée américaine a été pris pour cible à Babylone en Irak.

Le quatrième tour des pourparlers entre Bagdad et Washington dans le cadre du dialogue stratégique qui a débuté le 7 avril, a eu lieu le 23 juillet à Washington, présidé par les ministres des Affaires étrangères des deux pays.

En janvier 2020, à la suite de l’assassinat du général Haj Qassem Soleimani, commandant de la Force Qods du Corps des gardiens de la Révolution islamique, et du martyr Abu Mahdi al-Mohandes, chef adjoint des Hachd al-Chaabi, le Parlement irakien a voté en faveur du retrait des troupes américaines d’Irak.

Malgré les déclarations de responsables américains et irakiens sur la mission des militaires étrangers qui se limiterait à la formation des forces irakiennes, les groupes de résistance n’ont de cesse de dénoncer l’entrée généralisée de convois logistiques et les opérations militaires américaines en Irak.

L'US Army fuit les missiles!

L'US Army fuit les missiles!

Sur fond de tensions avec l’Iran, les États-Unis ont évacué leurs bases situées au Qatar, envoyant leurs forces et équipements en direction de la Jordanie.

http://french.presstv.ir/Detail/2021/07/25/663021/Le-retrait-des-troupes-americaines-d-Irak-n-est-pas-serieux-Hachd

Dans RUSSIE

POUTINE VANTE LA FLOTTE RUSSE CAPABLE DE DETRUIRE "N'IMPORTE QUELLE CIBLE"

Par Le 25/07/2021

 

Poutine vante la flotte russe, capable de détruire « n’importe quelle cible »

 Depuis 9 heures  25 juillet 2021

Vladimir Poutine

Vladimir Poutine

 Amérique et Europe - Russie

 

Rédaction du site

Le président Vladimir Poutine a assuré, le dimanche 25 juillet, que la flotte russe était capable de détecter et de détruire « n’importe quelle cible », à l’occasion d’une grande parade navale à laquelle il assistait à Saint-Pétersbourg.

« Aujourd’hui, la flotte russe a tout ce qu’il faut pour défendre de manière infaillible la patrie et nos intérêts nationaux. Nous sommes capables de détecter n’importe quelle cible ennemie sous l’eau, à la surface ou dans les airs et de lui porter un coup létal si nécessaire », a affirmé Vladimir Poutine dans un discours retransmis à la télévision.

Selon lui, la Russie a gagné sa place parmi les « principales puissances maritimes mondiales » en ayant développé une « aviation navale efficace à courte et longue distances, des systèmes de défense côtière fiables et des armes hypersoniques dernier cri de haute précision, qui n’ont pas d’équivalent dans le monde et qui continuent d’être améliorées constamment et avec succès ».

Ce discours a été prononcé en marge de la grande parade annuelle de la flotte russe sur la Néva à Saint-Pétersbourg, la deuxième ville du pays.

Des armes dites « invincibles »

Sur fond de fortes tensions avec les Occidentaux, Vladimir Poutine n’a eu de cesse de vanter ces dernières années les nouvelles armes « invincibles » conçues par son pays.

Parmi elles figurent le missile hypersonique nouvelle génération Avangard, capable d’atteindre une vitesse de Mach 27 et de changer de cap et d’altitude, mis en service au sein de l’armée russe en décembre 2019 ou encore le Zircon volant à Mach 7, testé avec succès en juillet.

Plusieurs autres armes comme le missile hypersonique Kinjal à destination de l’armée de l’air et le missile à propulsion nucléaire Bourevestnik sont en train d’être mises au point.

Les systèmes de défense antiaérienne dernier cri S-500, présentés comme « sans équivalent dans le monde », ont également été testés avec succès le 20 juillet.

 

Source: Avec AFP

https://french.almanar.com.lb/2116006

Dans Italie

LE DIRECTEUR DE L’INSTITUT JURIDIQUE ITALIEN CENSURE LES ACTIONS DESTABILISATRICES AMERICAINES CONTRE CUBA

Par Le 25/07/2021

24 Juillet 2021

Édité par Reynaldo Henquen
2021-07-23 10:55:09

      

Rome, 23 Juillet. (RHC) Le Directeur de l'Institut d'Etudes Juridiques Internationales du Conseil National de Recherches (CNR) d'Italie, Fabio Marcelli, a accusé le gouvernement nord-américain de profiter cyniquement de la pandémie pour augmenter la pression déstabilisatrice sur Cuba.

Auteur de nombreux articles et essais liés à la politique et au droit international, Marcelli tient un blog dans l'édition numérique du journal Il Fatto Quotidiano publiant près d'un millier d'ouvrages au cours des 10 dernières années.

Parmi eux, l’article, « Pourquoi défendre Cuba est-il une bataille de civilité ?, publié à la suite des troubles survenus dans la nation des Caraïbes, où il a souligné que "cette pandémie maudite est devenu pour  Biden et son équipe un allié inattendu".

Il a salué la réponse cubaine à l'urgence sanitaire au niveau national à travers une stratégie qui comprend, entre autres, un plan national de vaccination avec ses propres vaccins et, à l'étranger, l'envoi de collaborateurs de santé dans divers pays, dont l'Italie.

Aujourd'hui, a-t-il ajouté, la prolifération des variantes du virus impose de nouveaux défis et les dégâts économiques sont énormes, avec un impact particulier sur le tourisme, principale source de devises de l'île, pour cette raison, a-t-il déclaré, "le mécontentement a donc des causes réelles'.

Connaissant un peu la réalité cubaine, a-t-il souligné, je crois que les contre-révolutionnaires n'auront finalement pas grand-chose pour se réjouir, puisque la réponse du segment de la population conscient et organisé, répondant à l'appel du Président Diaz-Canel, était importante.

Le juriste  a souligné dans une interview avec Prensa Latina, que la campagne déclenchée contre Cuba, avant et après les émeutes, montre des aspects nouveaux par rapport à d'autres campagnes lancées  précédemment.

Il a évoqué la présence de deux facteurs qu'il jugeait déterminants à cette occasion : l'utilisation massive des réseaux sociaux, avec la complicité de grandes transnationales du web, accompagnée de la multiplication de fausses nouvelles, images et faux profils, et la situation sanitaire, économique et l’impact social du Covid-19.

 

Source Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/264783-le-directeur-de-linstitut-juridique-italien-censure-les-actions-destabilisatrices-americaines-contre-cuba

Tag(s) : #Cuba#Italie

Dans PEROU

PEROU : LE PRESIDENT PEDRO CASTILLO SOULIGNE QUE LE PEUPLE DECIDERA DE LA CONSTITUTION DU PEROU

Par Le 25/07/2021

25 Juillet 2021

Édité par Reynaldo Henquen
2021-07-24 10:39:16

      

Lima, 24 juillet (RHC) Le président élu du Pérou, Pedro Castillo, a reçu ce vendredi ses lettres de créance de nouveau chef d’état et a déclaré que le peuple doit décider de la constitution en vigueur, dont il préconise le remplacement par une assemblée constituante.

Lors de la réunion du Jury national des élections (JNE), le président a également réaffirmé qu’il tendait la main à ses concurrents dans la campagne électorale et a appelé à l’unité nationale pour faire face aux grands problèmes du pays.

'Je suis ici pour remplir ce rôle très important, très exigeant, dans le cadre de la gouvernance, dans le respect des institutions, dans le respect de cette Constitution, une Constitution qui doit être évaluée par les Péruviens et déterminée par le peuple', a-t-il affirmé.

Castillo a ajouté que dans son gouvernement, qui commencera dans cinq jours, 'nous allons concevoir le vrai modèle du Pérou, en pensant à sa diversité, à sa culture, aux hommes et  femmes de cette patrie qui ont besoin d’un changement de vérité' et a écarté les accusations de la droite selon laquelle il tente d’imposer des modèles politiques externes.

Sur les priorités de son administration, il a indiqué qu’il accordera la priorité à la lutte contre la pandémie de  COVID-19, en achevant la vaccination initiée par le gouvernement du président sortant, Francisco Sagasti.

Une autre tâche importante, a-t-il indiqué, est la relance de l’économie, sérieusement touchée par l’urgence sanitaire, pour laquelle il convoquera des personnalités non seulement qualifiées, mais engagées à assumer un travail loyal'.

L’attention de son gouvernement, a déclaré Castillo, sera centrée sur la santé et l’éducation des Péruviens et sur les grandes inégalités.

'Je convoque ceux qui disaient que je ne suis pas le saint de leur dévotion' à penser au Pérou et ne pas penser au salaire, mais aux Péruviens', a déclaré le président élu.

Il a remercié la JNE d’avoir mené à bien le processus électoral malgré les difficultés, allusion tacite à des allégations de fraude, sans preuve, de la néolibérale Keiko Fujimori, vaincue au scrutin du 6 juin, et son exigence d’un audit externe. (Source : Prensa Latina).

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/264889-perou-castillo-souligne-que-le-peuple-decidera-de-la-constitution-du-perou

Tag(s) : #Castillo#Pérou

Dans Afrique

MADAGASCAR - PROJET D’ATTENTAT CONTRE RAJOELINA : Y A-T-IL UN LIEN AVEC LE BUSINESS DE L’OR?

Par Le 25/07/2021

MADAGASCAR – Projet d’attentat contre Rajoelina: Y a-t-il un lien avec le business de l’or?

JUIL 25

Publié par 

Le président de la République malgache, Andry Rajoelina, était visé par un coup d'Etat.

Andry Rajoelina, Président de la République de Madagascar

Tout n’est pas si limpide qu’on nous la présente, cette affaire. En effet, selon le journal dominical français, le JDD, les deux principaux protagonistes (Paul Rafanoharana et Philippe Marc François, tous deux ex-militaires de l’armée française et devenus businessmen) ainsi qu’un haut responsable de la Banque centrale, se sont associés au sein de l’entreprise TSARA FIRST pour le commerce de l’or, où le premier en est le fondateur et le second le DG.

Toujours, selon le JDD, Paul Rafanoharana, dans sa lettre adressée à Madagascar Oil réclamant la somme de 10 millions USD, dont le journal affirme avoir pris connaissance, a décidé « d’accomplir ce qui [lui] paraît juste et nécessaire. » Autrement dit, un aveu et une pièce à conviction flagrante pour étayer sa culpabilité.

Il n’est donc pas exclu une possible manipulation « liée au business de l’or », et que « leur appétit aurait peut-être dérangé des proches du pouvoir », car tout ceci semble « très rocambolesque » dixit le JDD. Bref, une guerre entre mafias déguisée en motif politique !

En tout cas, tout est possible à Madagascar où le pillage en règle du pays à travers les trafics de toutes sortes fait légion : bois de rose, pierres précieuses, espèces protégées, mais aussi l’or. Tiens, tiens, souvenons-nous des 73 kg d’or sortis illégalement à bord d’un avion de tourisme et appréhendés à Johannesburg, destination finale Dubaï ??

TG

 

Sources:

Madagascar : les dessous d’un étrange coup d’Etat pour lequel deux Français ont été arrêtés

 

La réouverture du commerce de l’or aiguise l’appétit des politiciens

https://tsimokagasikara.wordpress.com/2021/07/25/madagascar-projet-dattentat-de-rajoelina-y-a-t-il-un-lien-avec-le-business-de-lor/

AFGHANISTAN : LES TALIBANS VONT SE VANGER DES RECENTES FRAPPES AERIENNES AMERICAINES

Par Le 24/07/2021

Afghanistan: les avions de chasse US dans le viseur

Saturday, 24 July 2021 6:08 PM  [ Last Update: Saturday, 24 July 2021 6:09 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Les talibans vont se venger des récentes frappes américaines en Afghanistan. (Illustration)

Les talibans vont se venger des récentes frappes aériennes américaines en Afghanistan, a rapporté le site d’information Southfront.

Les États-Unis ont confirmé que leurs forces avaient récemment mené des frappes aériennes contre les talibans en Afghanistan, alors que les forces étrangères dirigées par les États-Unis sont aux dernières étapes de leur retrait du pays.

Le 22 juillet, le porte-parole du Pentagone, John Kirby, a déclaré aux journalistes que les frappes aériennes avaient été menées en soutien aux forces de sécurité afghanes (ANDSF) sans fournir aucun détail.

Afghanistan: l'US Air Force menacée!

Afghanistan : l’US Air Force menacée !

« Sans parler de détails,…, je peux dire qu’au cours des derniers jours, nous avons agi par le biais de frappes aériennes pour soutenir l’ANDSF mais je n’entrerai pas dans les détails tactiques de ces frappes », a déclaré John Kirby.

Plus tard, le porte-parole des talibans Zabihullah Mujahid a confirmé que les frappes avaient été menées dans la nuit du 21 juillet à la périphérie de la ville méridionale de Kandahar, tuant trois de leurs effectifs et détruisant deux véhicules.

« Nous confirmons ces frappes aériennes et nous condamnons cela dans les termes les plus forts, c’est une attaque claire et une violation de l’accord de Doha, car ils ne peuvent pas avoir d’opérations après mai », a-t-il déclaré.

Mujahid a ajouté que si les forces américaines poursuivaient leur opération, elles seraient responsables des conséquences.

Ce sont les premières frappes aériennes américaines depuis que le général Scott Miller, l’ancien commandant des troupes américaines en Afghanistan, a remis son autorité au général Frank McKenzie. Ils peuvent être un signe que l’armée américaine n’arrêtera pas ses frappes contre les talibans au moins avant le 31 août.

Compte tenu des tentatives de Washington de trouver un hôte pour ses troupes dans les pays voisins de l’Afghanistan, les frappes aériennes américaines pourraient menacer les talibans même après la fin du retrait américain.

Afghanistan: Aval US à la guerre civile

Afghanistan: Aval US à la guerre civile

Le commandant des forces américaines en Afghanistan donne son feu vert à une guerre civile dans ce pays.

http://french.presstv.ir/Detail/2021/07/24/662963/Afghanistan-Taliban-retrait-US-frappes-a%C3%A9riennes-Kandahar

Dans IRAN

PREMIERE BATAILLE NAVALE OTAN/RESISTANCE ?

Par Le 24/07/2021

 

La Résistance ne laissera pas le Liban crever, fût-ce au prix d'une méga bataille

Saturday, 24 July 2021 1:46 PM  [ Last Update: Saturday, 24 July 2021 2:29 PM ]

 30 

Makran dans la mer Baltique (ISW)

La puissante marine russe n'aurait sans doute jamais cru que le fait d'avoir invité à la parade de Saint-Pétersbourg la 77e flotte iranienne composée du plus grand navire logistique du Moyen-Orient à savoir le Makran et du destroyer Sahad aux larges capacités de guerre électronique mettrait sens dessus dessous le camp atlantiste qui se plaît à lui chercher des noises depuis bientôt trois mois non seulement en mer Noire et en Crimée ou encore en Arctique, mais bel et bien en Méditerranée orientale, le but étant évidemment de harceler la Russie au point d'en arracher des concessions de taille genre son éloignement d'avec la Résistance en échange d'une coexistence plate et sans intérêt au Moyen-Orient.

Hezbollah: Coup de grâce anti-Israël?

Hezbollah : Coup de grâce anti-Israël?

La semaine dernière, quand les Américains et Cie ont fait sauter le pion Hariri, ils n'auraient jamais cru à en avoir à en mordre les doigts.

Et pourtant c'est le cas : jamais une flotte navale partie en mission en haute mer n'aura suscité autant de spéculations à chaque étape de son périple. Jeudi, le ministère danois de la Défense a publié un communiqué photo satellite à l'appui du duo Makran Sahand voyageant près de l'île danoise de Bornholm, en phase de traverser la mer Baltique.

Il affirmait aussi avoir escorté la flotte iranienne tout comme la France et la Grande-Bretagne qui quelques jours plus tôt en ont fait de même quand Makran-Sahand s'apprêtait à travers le canal de la Manche où les deux parties ont parsemé cette traversée par une multitude de messages, de tweets et de photos satellites pour exprimer de façon à peine indirecte leur inquiétude de voir la marine iranienne sortir du golfe Persique, de la mer d'Oman et de l'océan Indien pour se rendre, avec armes et munition à bord, en Atlantique, au risque de provoquer la panique chez l'US Navy qui y voyait un acte de livraison de missiles anti navire de vedettes rapides du CGRI à la marine vénézuélienne et partant une transformation du canal de Panama en un nouveau détroit d'Hormuz, pour arriver dans les eaux européennes, soit dans cette zone de tension Russie-OTAN. Ce samedi, on apprend que le porte-hélicoptères Makran, accompagné de son navire de soutien, Sahand, appartenant à la Marine de l’armée iranienne, sont arrivés à Saint-Pétersbourg, en Russie.

Syrie-Liban: la bombe anti-US?

Syrie-Liban : la bombe anti-US?

Alors même que les troupes US commencent à comprendre à quoi pourrait ressembler une Syrie vivant à l'heure irakienne avec des missiles et des drones cibla...

La nouvelle a été annoncée par l’ambassadeur de la République islamique d’Iran à Moscou, Kazem Jalali, qui a ensuite ajouté que l’amiral Hossein Khanzadi, commandant de la Force navale stratégique, était attendu au défilé naval de la Marine russe, prévu le dimanche 25 juillet à l’invitation du ministre russe de la Défense, défilé qui verra le Sahand faire une démonstration de force aux côtés de 54 autres navires de guerre dont ceux de l'Inde et du Pakistan et 4 000 membres du personnel militaire prenant part aux exercices.    

Lire aussi: Journée annuelle de la marine russe en présence de l'Iran

Toujours selon l’ambassadeur, « l’amiral Khanzadi rencontrera des responsables militaires de haut rang de la Russie et d’autres pays en marge du défilé qui pour le volet iranien consistera à ce que le porte-hélicoptères Makran, considéré également comme une base navale mobile, s’arrête au début du canal Volga où il rejoindra le défilé en raison de la faible profondeur des eaux du lieu réservé au défilé et la grande taille de ce vaisseau. Un premier niveau d'analyse y verra évidemment et sans risque de se tromper un net approfondissement des coopérations navales Téhéran-Moscou qui s'inscrit comme chacun pourrait s'en douter dans un schéma global de rapprochement de l'Iran de la Russie et de la Chine, après les déboires pro-occidentaux qu'il a connus dans le cadre de l’accord de Vienne. Surtout qu'en même temps l'Iran participe à un autre exposé géant russe ; MAKS-2021 à titre de l'un des pays les plus vus et les plus actifs avec 30 entreprises. 

Flotte anti-US de l'Iran en Russie!

Flotte anti-US de l'Iran en Russie!

Navires de guerre “Sahand” et “Makran” à Saint Pétersbourg... Pourquoi?

Lire aussi: Une coalition maritime Russie-Iran en Méditerranée orientale fait-elle peur?

L’ambassadeur iranien a d'ailleurs rencontré, vendredi 23 juillet, le vice-ministre russe de la Défense pour discuter des coopérations militaires et défensives bilatérales. 

Lors de cette réunion, le colonel général russe Alexandre Fomine a remercié l’Iran pour sa participation au Salon aérien MAKS-2021 tout en soulignant que l'air et la mer offrent de nouvelles opportunités de coopération aux deux pays. La présence de deux navires iraniens au défilé naval de la Russie à Saint-Pétersbourg, les coopérations défensives et militaires ainsi que les développements de la région ont figuré au menu des discussions des deux responsables. 

Lire aussi: Moscou n'a d'autre choix que de s'allier avec l'Iran (conseiller de Poutine)

Mais plus d'un analyste verrait dans ces pas militaires coordonnés bien plus que des échanges d'amabilité irano-russes, soit deux partenaires qui travaillent depuis plus de 10 ans en Syrie aux côtés de l'État syrien pour basculer l'ordre unilatéral établi atlantiste. Certains d'entre eux pensent à titre d'exemple à la situation prévalant au Liban et ne se gardent pas de mettre en avant les hypothèses genre : la marine iranienne s'exercerait sur un champ de bataille grandeur nature à tenir tête à l'armada otanienne que l'axe US/Israël a déployé depuis un an, à savoir depuis le 4 août 2020 sur les côtes libanaises à l'effet d'agir dans le sens d'un désarmement du Hezbollah.

Ces analystes relèvent deux points : Selon l'UNICEF, affilié aux Nations unies, quatre millions de Libanais et des millions de réfugiés risquent le pire, n'ayant pas accès libre à l'eau potable.

La Fédération des Boulangeries libanaise a mis en garde contre la survenance d'une grave crise du pain, à la suite de l'arrêt de travail des boulangeries en raison du manque de gazole.

Surprise

Surprise

Le destroyer iranien Sahand et le navire de soutien Makran ont traversé la Manche en route visiblement pour Saint-Pétersbourg. 

Et bien ces mêmes experts affirment que le Hezbollah ne laissera pas que les Libanais meurent de soif et de faim et que les trois pétroliers iraniens accostés à Baniyas sous l’œil bienveillant de la Russie ont toutes les chances d'ouvrir le tronçon libanais du corridor naval anti sanction US vers le Liban, ce qui entre après tout dans la logique des choses puis ce corridor va naturellement vers n'importe quel pays victime des sanctions US d'autant plus que le Liban est la terre de la Résistance. Or, relèvent ces mêmes commentateurs, il se pourrait que cette initiative donne lieu à des “représailles” atlantistes et israéliennes, car ce sera là le début de la fin de la mainmise Israël/OTAN sur le destin des Libanais et de cette politique honteuse “rend-toi ou meurt de faim”. D’autant qu'au Liban plus personne à part quelques poignées d'inféodés ne soutiennent plus l'axe US/France/Riyad/Tel-Aviv et ses politiques génocidaires et foncièrement anti Liban. Et bien le Makran et Sahand seraient là en ce jour à soutenir que le Liban ne s'effondre pas. On ne sait pas si la marine russe sera aussi de la partie ou pas, mais Tartous, lui, est grand ouvert sur la Résistance.

Face au duo Makran-Sahand, les Sa'ar sioniste voire les Defender réfléchiront à deux fois avant de passer à l'acte, les premiers ayant déjà le goût des missiles antinavire Nasr du Hezbollah, ceux de 2021 de Gaza dans la bouche, le second n'ayant toujours pas oublié le royal épisode de la saisie de Steno Impero par un commando du CGRI dans les eaux du golfe Persique. 

Ciel iranien: le B52 US

Ciel iranien : le B52 US

Jeudi Biden a donné l'ordre d'un début de retrait des batteries de Patriot de navires et de porte-avions de la région du golfe Persique. Pour une Amérique...

Certes l'armada de l'OTAN a de jolis armements embarqués pour aider Israël, mais ce que possèdent Sahand et Makran ont ceci de particulier qu'ils sont uniques et donc non repérables. On pense par exemple à ce radar à longue portée iranien passif à balayage électronique ASR, capable de détecter les bateaux, les aéronefs volant à basse altitude avec une section transversale radar (RCS) de 4 m2 (43 pieds carrés) à une portée de 5 à 110 nm. Le radar naval ASR indigène utilise un réseau passif à balayage électronique, qui peut être déployé à terre ou sur des navires, ce qui le rend moins vulnérable aux missiles antiradars qui utilisent des signaux radar pour se diriger vers leur cible. Le jour j, cela aidera les unités de missiles antinavires Iran-Hezbollah-Syrie-GA.

http://french.presstv.ir/Detail/2021/07/24/662927/Iran-Russie-Sahand-Makran-navire-Saint-Petersbourg-defile-parade-

Dans IRAK

IRAK : L'ARMEE US FRAPPEE A ERBIL...

Par Le 24/07/2021

Des essaims de drones "synchrones", prêts à s'abattre en même temps à Syrie-est, Irak-nord et Irak ouest?!

Saturday, 24 July 2021 12:13 PM  [ Last Update: Saturday, 24 July 2021 1:22 PM ]

 30 

La carte de la base "Harir"(iswnews)

Vendredi à Erbil, vers 1.30 du matin, heure locale, alors même que les États-Unis tentaient une énième manœuvre de diversion à l'adresse de Bagdad en cherchant à pousser sa haute délégation en visite à Washington à se livrer à des contorsions verbales et à remplacer le terme "troupes américaines" par "conseillers militaires" puis à remettre les compteurs à zéro, à savoir maintenir en état les accords militaires signés sous Obama et sauver de la sorte la présence militaire US en Mésopotamie, quelque chose de parfaitement inattendu a eu lieu à Erbil, haut lieu d'espionnage d'Israël en Irak. Pour la quatrième fois consécutive depuis le mois d'avril, la Résistance a donc lancé ses drones sur la base ultra protégée de Harir qu'on sait être "fortifiée" à la suite des attaques précédentes ayant visé tour à tour le QG de la CIA puis un peu plus tard le centre des forces spéciales US et tout ceci sur fond de deux super raids éclair, là encore impliquant drones-missiles contre le Mossad à deux mois d'écart, le premier ayant eu lieu le 10 avril et le deuxième le 26 juin et tous deux particulièrement sanglants avec en amont des morts tous des officiers du renseignement sioniste.

Un F-16 ''abattu'' par le Hezbollah!

Un F-16 ''abattu'' par le Hezbollah!

Second choc aérien après la bataille balistique de mai Israël/Gaza, cette fois dans le ciel syro-sud-libanais.

Sur la nature de cette nouvelle frappe au drone que la Résistance a aussitôt revendiquée et que le porte-parole de la coalition, le colonel Wayne Marrotto, bien au contraire à son habitude, a tout de suite reconnu, peu d'informations sont disponibles si ce n'est ce communiqué, repris par Sabereen News où "Liwa al Thaerin", le quinzième groupe lié à la Résistance à avoir mené ces 12 derniers mois des frappes directes contre les bases US la revendique et affirme : « Nous revendiquons l’attaque visant la base d’al-Harir, à Erbil, au Kurdistan irakien, qui abrite les occupants américains peureux et leurs mercenaires et espions. Cette opération qui a été menée vendredi 23 juillet à 2H00 du matin, par des drones armés, a infligé des dégâts au matériel militaire des Américains », indique le communiqué. 

La référence directe au terme "espion", puis le fait que les drones de la Résistance ont frappé à Erbil et non pas à Bagdad, à Ain al-Asad ou a Balad et dans la zone verte, prouvent qie le coup, très millimétriquement calibré pour coïncider avec les premières déclarations publiques à l'issue des négociations de Washington porte un message très clair : la Résistance irakienne ne tolère pas non seulement la présence militaire US en Mésopotamie, mais vise aussi toute présence US qui serve à protéger Israël. 

Riposte : l

Riposte : l

Le vendredi justement, et peu après que certains médias proches des négociations ont affirmé que le Pentagone entend ne changer que de peau en Irak et préserver in fine et en dépite de la date du 31 décembre avancée comme étant celle de son supposé retrait, préserver quatre bases aériennes que sont Ain al Sada, Victory, al Towhid et aéroport de Bagdad, Qais Khazaili, l'une des figures anti US les plus coriaces de la Résistance a tweeté : " le maintien de la présence militaire des États-Unis en Irak ne profiterait qu’à l’ennemi israélien.  Les propos du ministre irakien des Affaires étrangères selon lesquels les forces de sécurité ont toujours besoin d’une aide américaine font déplorer et sont rejetés non seulement par nous, mais aussi par tous les Irakiens qui sont fiers de leurs forces sécuritaires et militaires.

 Les déclarations de Fouad Hossein ne reflètent pas les vraies capacités des militaires de l’armée, des effectifs de la police fédérale, des combattants des Hachd al-Chaabi et des forces de l’Organisation antiterroriste et les expériences acquises par ces derniers durant la lutte contre Daech. Ce qu'ils laissent entendre c'est que des parties cherchent à prolonge la présence d’Israël en Irak, à proroger les incendies, l'insécurité, la destruction des infrastructures et ceci on ne le permet pas même si cela nous demanderait d'opérer au-delà des frontières irakiennes.  Il n’est plus caché à personne que la présence des Américains en Irak n’a rien à voir avec les intérêts irakiens et qu’elle ne sert que ceux du régime israélien que les Irakiens considèrent comme leur ennemi numéro un. » 

Abou Kamal frappé, 1ère riposte tombe!

Abou Kamal frappé, 1ère riposte tombe!

Moins de 24 heures après 4 raids aérien US contre trois positions de la Résistance irakienne à Abou Kamal, une première riposte tombe.

La mise en garde est claire : la frappe aux drones contre Harir dont les détails et les cibles ne tarderont pas à être publiés dans les heures à venir, semble surtout être un message direct à l'adresse des USA destinés à leur faire comprendre qu’il est bien temps que Washington lâche pour de bon Tel-Aviv et surtout ce plan de bunkérisation des zones limitrophes d’Israël qui depuis que la Résistance a déclaré la guerre ouverte contre l'occupation américaine hante l'esprit des décideurs de la Maison Blanche. 

Depuis plusieurs jours déjà les agences de presse évoquent le retrait des milliers de soldats US du Qatar leur redéploiement en Jordanie, juste sur les frontières avec la Syrie et l'Irak là où Bide a commis la grave faute de bombarder la Résistance le 26 juin pour les beaux yeux d’Israël. Ces milliers de soldats US munis de chars et de blindés qui occupent désormais toute la bordure frontalière jordanienne avec l'Irak auraient de facto la mission de protéger l'entité sioniste contre missile et drone "irakiens" qui ont prouvé au mois de mai et en pleine guerre Israël/Gaza qu'ils ont largement la capacité d'atteindre avec précision le nord d’Israël. Les analystes tendent à ajouter aussi à ce tableau ce déploiement massif de F-16 US à King Khald base US non loin de Riyad qui devraient eux aussi être activés contre la Résistance irakienne évidement non pas pour protéger Ben Salmane tombé en disgrâce aux yeux de l'administration SU mais Israël. 

Irak: l'imposture américaine...

Irak: l'imposture américaine...

Un média américain révèle que le nombre de soldats US opérant en Irak ne devrait pas beaucoup changer.

Mais le compte n'y est pas  : la quatrième attaque au drone de ce vendredi contre Erbil  prouve parfaitement qu'Israël ne peut plus tenir en l'état en Irak et que l’obstination US à l'y préserver, mettrait en péril la vie des soldats américains. Car cette attaque reflète non plus une tactique, mais une stratégie. Mais le jeu ne vaut-il la chandelle? A moins qu'on n'y voit à travers cette obstination US à ne quitter l'Irak des intérêts pétroliers énormes en jeu, la réponse serait  non : en effet ce pétrole syrien que les troupes US détourent à Deir ez-Zor avant de le pomper vers le Kurdistan irakien, la Tuqruie d'Erdogan le charge via le pipeline Erbil-Ceyhan puis les pétroliers Chypriotes et grecs et italiens à destination d'Ashkelon. Or ce trafic devra cesser quand la Syrie est sous sanction et en manque d'énergie et que le Liban, autre pays de la Résistance en souffre aussi. 

Lire aussi: Après avoir perdu le ciel de l'Irak, les USA devront y annoncer la mort de la CIA

La fin de la présence israélienne à Erbil, les drones l'obtiendront, c'est en substance que dit Qais Khazali et les USA se trompent s'ils croient que le fait d'entreposer leurs troupes en Irak, en Jordanie, à l'effet d'éviter une contagion d'attaque de drone vers Israël, permettrait une quelconque entorse à ce plan de dés ionisation du pétrole syro-irakien. En mai, Gaza a bien prouvé à quel point le sort de l'exploitation gazière d’Israël était à la merci de sa capacité balistique. La Résistance irakienne, elle, est largement tentée, au regard des tergiversations US à lâcher prise, de prouver que le blocus énergétique visant deux pays de la Résistance, Liban et Syrie, peut à tout instant changer de camp.... A quoi rime cette mise en garde? Aux attaques aux missiles-drones anti US en Syrie orientale de la première semaine de juillet, pourrait bien répondre le ciblage de plus en plus large des intérêts sionistes, y compris pétroliers à Erbil.  A Erbil, il n'y a pas que le Mossad au Kurdistan irakien où les sociétés sionistes agissent sous fausse identité. Les prochaines verraient peut être des frappes aux drones conjuguées visant simultanément US/Israël en Syrie et en Irak. Après tout, le Mohajer-6, drone tactique irakien a tout pour faire ce genre d'opération. 

Premier F-16 US abattu par l'Irak !

Premier F-16 US abattu par l'Irak !

Abou Kamal/Qaem frappé pour la deuxième fois par Biden... la riposte ?

Le drone Mohajer-6, connu pour ses prouesses contre Daech made in US, est le dernier membre de la famille des avions sans pilote Mohajer, de la catégorie des drones de combat tactiques, qui peut être utilisé dans une variété de missions militaires et civiles. La portée opérationnelle de cet «oiseau télécommandé» est d'environ 2 000 km. Il a la capacité de transporter 40 kg de charge, mais dans un essaim, cela devient bien plus grand. Il peut aller jusqu'à 200 kilomètres à l'heure et est capable de transporter 2 bombes intelligentes et un point-and-shoot vertical optique-thermique sous ses ailes. Il dispose également d’une composante d’attaque et est à même de transporter des projectiles à guidage de précision. Le Mohajer-6 a une autonomie comprise entre 16 et 24 heures et est équipé d’au moins deux missiles anti-chars Sadid 345. Pour le décollage et à l'atterrissage, il utilise un système électro-ionique intelligent furtif à GPS puisque iranien. Cette prouesse puisqu'il rend l'appareil totalement indépendant des réseaux de télécommunication US-Israël dans la région profite également d’une grande flexibilité. Munie de capteurs électro-optiques et d'ogives, la bombe intelligente Qaëm rend le drone Mohajer-6 plus puissant et lui permet de localiser, d’intercepter et de frapper des cibles immobiles ou mobiles, aussi de jour que de nuit.

Envoyer deux essaims de Mohajer-6 quelque part sur la frontière syro irakienne de façon à ce que les deux essaims visent à la fois l'axe US/Israël à l'est de la Syrie et à l'ouest et au nord d'Irak est loin d'être difficile. Surtout si la Résistance irakienne est dotée d'un kit composé de Tiam 1400 et de Taha 1400, deux dispositifs  qui ont été conçus pour être déployés sur le drone Mohajer-6. De quoi il s'agit? Tiam 1400 est un système de détection et d'alerte d'ondes radar qui pèse moins de 5 kg et qui fonctionne avec une alimentation de ville directe de 12 V ou 220 V. Et après des opérations de reconnaissance et de détection, il transmet les informations relatives aux radars ennemis au système de guerre électronique Taha 1400. Quant au système Taha 1400 qui pèse environ 6 kg et, comme le système précédent, il est alimenté par des courants de 12 ou 220 V et est capable de perturber les radars ennemis. Ce super complexe Tiam-Taha-Mohajer 6 ne ratera aucune cible, aussi éloignée soit-elle. 

http://french.presstv.ir/Detail/2021/07/24/662919/Irak-Erbil-Kurdistan-base-militaire-US-attaque-frappe-drone-Resistance-

Dans PEROU

LE PARTI COMMUNISTE DU CHILI SALUE LA PROCLAMATION DE PEDRO CASTILLO COMME PRESIDENT ELU DU PEROU

Par Le 24/07/2021

23 Juillet 2021

 

Le Parti communiste du Chili salue la proclamation de Pedro Castillo comme Président élu du Pérou
22/07/21 16:13 PM
Le Parti communiste du Chili se félicite de la proclamation de Pedro Castillo comme président élu du Pérou.

La ratification officielle de sa victoire est la reconnaissance méritée de la volonté démocratique du peuple péruvien et de sa lutte pour la justice sociale.

Nous prenons part à cet exploit du peuple péruvien frère et à son espoir d'ouvrir la voie à sa lutte pour surmonter les politiques néolibérales. Nous leur souhaitons plein succès dans leur volonté de construire leur propre modèle de développement national, ainsi que dans leur contribution au renforcement de l'unité et de l'intégration des peuples d'Amérique latine et des Caraïbes.

 

COMITÉ CENTRAL

PARTI COMMUNISTE DU CHILI 

Santiago du Chili, 20 juillet 2021

source : http://www.solidnet.org/article/CP-of-Chile-PC-de-Chile-saluda-proclamacion-de-Pedro-Castillo-como-Presidente-electo-del-Peru/

Tag(s) : #Chili#Communiste#Pérou#PCCh

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8