Veilleur en éveil

 

Dans VENEZUELA

ONU : LE BLOCUS DES ETATS-UNIS CONTRE LE VENEZUELA TOUCHE DES PATIENTS ATTEINTS DE CANCER

Par Le 24/07/2021

24 Juillet 2021

Édité par Reynaldo Henquen
2021-07-22 18:41:25

      

Nations Unies, 23 juillet (RHC) Un panel de rapporteurs et d’experts indépendants en matière de droits de l’homme des Nations Unies (ONU) ont dénoncé ce mercredi que les sanctions économiques imposées par le gouvernement des États-Unis au Venezuela mettent en risque la vie des patients atteints de cancer.

Le communiqué du groupe d’experts fait allusion à l’application stricte des sanctions à la compagnie pétrolière étatique du Venezuela (Pdvsa), qui ont une incidence sur les patients atteints de cancer en état critique, dont la seule espérance est de voyager à l’étranger pour recevoir le traitement.

 « La vie des patients vénézuéliens qui ont été soumis à des greffes d’organes et se trouvent coincés dans des pays étrangers est en danger, ainsi que celle de ceux qui attendent de voyager pour se soumettre à des interventions chirurgicales sans lesquelles ils ne pourront pas survivre » affirme le communiqué.

Cette situation a commencé lorsque les États-Unis ont nié au gouvernement du Venezuela le contrôle  de la compagnie états-unienne Citgo Petroleum Corporation, une entité qui, par le biais de la fondation Simón Bolivar,  était en charge, de manière bénévole, du programme d’assistance aux patients atteints de cancer.

“Face à des restrictions si sévères, des banques et des entreprises privées de pays tiers, craignant de violer involontairement les sanctions, ont modifié leur position, et ont commencé à être très prudents dans leurs opérations avec le Venezuela » a ajouté le texte. Une situation, qui, selon les experts, est connue par l’administration états-unienne, ainsi que par d’autres nations et entités qui acceptent les mesures illégales ».

Comme conséquence, il est impossible de transférer de l’argent depuis le Venezuela vers l’extérieur et quelques patients sont restés coincés en conditions défavorables dans des pays où ils se sont rendus pour y être opérés.

Des données fournies par des experts révèlent qu’environ 190 patients atteints de cancer sont sur la liste d’attente pour suivre le traitement à l’étranger. Tandis que 14 enfants, dont trois bébés sont décédés entre 2017 et 2020, en attente d’un traitement dans le cadre de ce programme.

Source Telesur

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/264720-onu-le-blocus-contre-le-venezuela-touche-des-patients-atteints-de-cancer

Tag(s) : #Venezuela

Dans BRESIL

BRESIL : BOLSONARO LAISSE ENTREVOIR SON ABSENCE AUX ELECTIONS PRESIDENTIELLES DE 2022

Par Le 24/07/2021

24 Juillet 2021

Édité par Reynaldo Henquen
2021-07-22 18:38:33

      

Brasilia, 23 juillet (RHC) Le président Jair Bolsonaro a insinué aujourd’hui qu’il ne présentera probablement pas sa candidature pour être réélu aux présidentielles prévues au Brésil en octobre 2022.

 ‘Je ne me suis pas encore décidé, je doute encore si je vais présenter ma candidature’ a affirmé l’ancien militaire lors d’une interview accordée à l’émission Jovem Pan de la municipalité Itapetininga, à l’état de Sao Paulo.

Lundi dernier face à des partisans, Bolsonaro a aussi déclaré qu’il ne savait pas s’il allait se présenter comme candidat, avec le système de vote électronique actuel.

En outre, il a assuré le 1er juillet que s’il perd aux urnes, il ne fera la passation que si le candidat élu a gagné de ‘manière transparente’ faisant allusion au bulletin de vote imprimé.

Bolsonaro met en question la fiabilité du système de vote électronique, utilisé sans problèmes au Brésil depuis des décennies et qui lui a fait remporter la victoire aux élections de 2018.

Maintenant il veut le changer et le remplacer par le système de vote imprimé et menace de ne pas accepter une éventuelle défaite électorale avec le système actuel.

Une nouvelle enquête d’intention de vote a révélé le 7 juillet que l’ancien président Luiz Inacio Lula da Silva dépasse Bolsonaro dans tous les scénarios pour la votation de l’année prochaine.

Le sondage, résultat d’une association entre les entreprises Genial Inversiones et le cabinet de Conseil Quaest Consultoría et Investigaciones, ont révélé que Lula a la préférence de 43 à 45% des personnes interrogées contre 28 à 29 % en faveur de Bolsonaro.

Source Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/264719-bolsonaro-a-laisse-entrevoir-son-absence-aux-elections-presidentielles-de-2022-du-bresil

Tag(s) : #brésil#Bolsonaro

Dans Afrique

MADAGASCAR : MACRON RATE SON COUP !

Par Le 24/07/2021

Madagascar: assassinat de Rajoelina déjoué ; Paris en première ligne

Les assassinats déjoués se succèdent en Afrique.

Après la tentative d’assassinat du président de transition malien, Assimi Goïta, c’est maintenant au tour du président malgache, Andry Rajoelina.

Les autorités malgaches ont arrêté plusieurs personnes, dont deux Français, qu'elles soupçonnent d'avoir projeté d'assassiner le président Andry Rajoelina, a indiqué jeudi la procureure générale de Madagascar.

Le parquet malgache a annoncé, ce jeudi 22 juillet, avoir déjoué une tentative d'assassinat du président de la République Andry Rajoelina. Plusieurs individus ont été arrêtés.

"Plusieurs ressortissants étrangers et malgaches ont été interpellés mardi dans le cadre d'une enquête pour atteinte à la sûreté de l'État", a déclaré mercredi soir à la presse la procureure générale, Berthine Razafiarivony.

Parmi ces personnes arrêtées figurent deux Français, a-t-on appris jeudi de source diplomatique.

"Selon les preuves matérielles en notre possession, ces individus ont échafaudé un plan d'élimination et de neutralisation des diverses personnalités malgaches, dont le chef de l'État", a ajouté la procureure, sans autre précision ni sur ces preuves ni sur les circonstances de ces arrestations.

"À ce stade de l'enquête qui se poursuit, le parquet général assure que toute la lumière sera faite sur cette affaire", a-t-elle poursuivi.

L'agence malgache Taratra, sous tutelle du ministère de la Communication, fait savoir que les deux Français arrêtés, Philippe F. et Paul R., seraient d'anciens officiers à la retraite.

Lors de la célébration de la fête de l'Indépendance de Madagascar, le 26 juin, la gendarmerie avait déjà annoncé avoir déjoué une tentative d'assassinat, celle du secrétariat d'État chargé de la gendarmerie – le général Richard Ravalomanana, le bras droit du président.

Le président malgache est dans le collimateur depuis un certain temps, surtout, depuis qu’il mène son combat pour récupérer ce qui est le droit de son pays, à savoir la souveraineté des îles Éparses. Mais également, parce que le ministre de la Défense malgache à rencontrer son homologue iranien en Inde pour une coopération militaire navale, et un droit d’accès pour les navires de guerre iraniens dans les eaux territoriales malgaches. Ce qui a donné la possibilité pour l’Iran et la Russie d’effectuer un exercice militaire d’envergure dans la région.

De plus, cela a également encouragé le président mozambicain, Filipe Niyusi, a continué à tenir tête aux pressions de l’Occident, qui voulait absolument que le président mozambicain accepte un déploiement massif de soldats occidentaux sur son territoire.

Les tentatives d’assassinat des chefs d’États africains se succèdent, et la France est toujours mêlée de près ou de loin à ces affaires.

Les autorités centrafricaines ont annoncé, lundi, l’arrestation d’un ressortissant français en possession d’une quantité importante d’armes de guerre. Présenté comme un "espion" ou "un mercenaire", l'agent de sécurité est actuellement en garde à vue. Paris dénonce une "instrumentalisation" de l'affaire et pointe du doigt le rôle de la Russie, sans la nommer. Et pour le Mali la France pourrait pointer également du doigt la Russie ? Et maintenant pour Madagascar aussi ?

Cette déresponsabilisation de l’État français montre que d’autres chefs d’État sont également dans le collimateur. Les tentatives sont actuellement déjouées, mais elles ne s’arrêteront pas là. Car elles visent principalement les chefs d’État qui ont tourné le dos à l’Occident.

La France et les États-Unis se sont alliés pour lancer non seulement des bombardements des populations en Afrique, des massacres de masse à travers les groupes terroristes à leur solde, mais également des assassinats de représentant des gouvernements et des chefs d’État sur le continent africain. Certains experts appellent même ça un génocide à grande échelle qui est en train de se produire en Afrique.

Certes, les chefs d’États africains et les populations africaines doivent se tenir sur leur garde, car visiblement, le bloc de la Résistance africaine a maintenant son poids dans la politique internationale, et ce n’est qu’un début !

http://french.presstv.ir/Detail/2021/07/23/662887/Madagascar-assassinat-de-Rajoelina-d%C3%A9jou%C3%A9--Paris-en-premi%C3%A8re-ligne

Dans IRAN

L'IRAN EN MER BALTIQUE

Par Le 23/07/2021

Une coopération navale anti-OTAN irano-russe s'esquisse?

Friday, 23 July 2021 5:22 PM  [ Last Update: Friday, 23 July 2021 5:33 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Cette capture d’écran montre le moment où le la base flottante iranienne Makran passe par la liaison du Grand Belt. ©ISW News

Après avoir traversé la Manche au prix de provoquer la panique de la marine de Sa Majesté, la 77e flotte de la marine iranienne atteint la mer Baltique! Il est vrai que depuis sa mission éclair en Atlantique où l'US Navy le soupçonnait de vouloir livrer des missiles et vedettes au Venezuela, l'axe atlantiste ne peut ne pas être indifférent à un duo Makran-Sahand  qui entre sans escale dans son troisième mois de sa mission qui semble le conduire désormais à Saint Saint-Pétersbourg. Le ministère danois de la Défense s'y intéresse aussi.

Un destroyer iranien et un énorme navire de soutien ont été aperçus en train de traverser la mer Baltique jeudi, apparemment, en route vers la Russie pour un défilé militaire qui aura lieu le 25 juillet, a annoncé le ministère danois de la Défense.

Flotte anti-US de l'Iran en Russie!

Flotte anti-US de l'Iran en Russie!

Navires de guerre "Sahand" et "Makran" à Saint Pétersbourg... Pourquoi?

Selon l’agence de presse russe Sputnik, l'armée de l'air royale danoise a photographié le nouveau destroyer iranien Sahand et le navire de renseignement Makran voyageant près de l'île danoise de Bornholm.

 

 

« On s'attend à ce qu'ils se rendent au défilé naval annuel à Saint-Pétersbourg », a écrit le ministère sur Twitter.

Le Sahand devrait participer au défilé dimanche, selon IRNA, entre autres navires, dont le nombre total atteindra 54.

Selon certaines informations, en mai, les deux navires ont quitté le port iranien de Bandar Abbas. Sur le pont du Makran, sept navires iraniens d'attaque rapide auraient été vus. Les médias américains ont largement rapporté plus tôt que la destination finale des navires pourrait être le Venezuela, citant des sources anonymes. Les navires, cependant, ont fait le tour du Cap de Bonne-Espérance en Afrique et ont continué vers le nord lors d'un voyage exceptionnellement prolongé de la marine iranienne.

Dimanche, le 325e anniversaire de la flotte russe sera commémoré par un défilé naval sur la Neva à Saint-Pétersbourg. Avec les navires russes, des navires de guerre iraniens, indiens et pakistanais devraient transiter lors du défilé, selon le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou.

La flotte de guerre russe en Iran

La flotte de guerre russe en Iran

Plus tôt cette semaine, l'ambassade iranienne en Russie a annoncé que l'amiral Hossein Khanzadi, commandant de la marine du pays, assisterait au défilé naval russe à Saint-Pétersbourg après avoir reçu une invitation du ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou.

Mais pourquoi cette focalisation sur la flotte iranienne ? L'OTAN semble inquiète de la perspective des coopérations navales Iran- Russie. Au fait le Sahand n'est pas un destroyer banal. Il est outillé pour faire face à une éventuelle guerre électronique. 

Sahand est une frégate de classe « Mowj » de la flotte sud de la marine de la République islamique d'Iran.

Sahand a été équipé d'un système d'arme de défense ponctuelle fabriqué localement surnommé « Kamand ». Le système d'armes rapprochées Kamand peut détruire toute cible approchant du destroyer à une distance/altitude de 2 à 4 kilomètres (1,2 à 2,5 mi) en tirant entre 4 000 et 7 000 coups par minute. Sahand est armé de missiles anti-navires de croisière et dispose d'un pont d'hélicoptère et de systèmes de guerre électronique.

L'US Navy fait pschitt !

L'US Navy fait pschitt !

Les États-Unis avertissent que de nouvelles sanctions seront adoptées au cas où la flotte iranienne en océan Atlantique transporterait des armements.

Sahand a deux fois la puissance défensive et offensive de Jamaran, avec des tubes lance-torpilles améliorés, divers types d'armes anti-aériennes et anti-surface, des missiles sol-air et sol-sol et un système de défense ponctuelle. Sahand est équipé d'un système anti-sous-marin et d'un système furtif, et bénéficie d'une plus grande maniabilité et d'une portée opérationnelle accrue. Le navire a quatre moteurs puissants, une amélioration par rapport au destroyer Jamaran.

Sahand est capable de naviguer sur des eaux turbulentes et des océans lointains pendant 150 jours tout en étant accompagné d'un navire de soutien. Elle a été dévoilée au public fin novembre 2012. Le navire est entré en service le 1er décembre 2018.

En juin 2021, Sahand, accompagné de Makran (porte-hélicoptères et base flottante), ont été les premiers navires de la marine iranienne à atteindre l'Atlantique sans pour autant s'amarrer dans un port international, selon des sources iraniennes officielles.

La marine iranienne en Russie

La marine iranienne en Russie

Moscou a annoncé la présence de l’Iran dans le grand défilé naval à l’occasion du 325e anniversaire de la fondation de la marine russe.

Selon des responsables iraniens, le matériau utilisé pour construire ce navire est un matériau spécial doté d'une capacité d'évasion radar, et ce navire de guerre est équipé de systèmes électroniques et de défense modernes et actualisés.

De plus, la construction de la frégate Sahand a pris un cinquième du temps de construction du destroyer Jamaran.

Comme promis la marine iranienne étend son champ d'action.« La marine du CGRI est prête à défendre fermement la République islamique d'Iran et les idéaux de la révolution islamique avec son plus grand pouvoir et sa puissance », a déclaré le contre-amiral Tangsiri, à l'occasion de l'anniversaire de la visite historique du Leader de la Révolution islamique au quartier général du commandement naval du CGRI à Bandar Abbas le 23 juillet 2011. 

Il a souligné que maintenant, 10 ans se sont écoulés depuis la visite historique de l'Ayatollah Khamenei qui a apporté de nombreuses bénédictions et réalisations à la marine du CGRI, dont la plus importante est le renforcement de l'esprit spirituel et révolutionnaire parmi les marins, et la pleine indépendance de la République islamique d'Iran en mer. 

« Aujourd'hui, la sécurité des îles et des frontières maritimes dans le sud et le nord du pays s'est intensifiée sous les auspices de la sage direction de l'Ayatollah Khamenei, une manière que la Force navale du pays, s'appuyant sur l'aide de Dieu Tout-Puissant, est pleinement préparée à défendre de toute leur force les idéaux et les valeurs sublimes de la Révolution islamique dans les eaux régionales et lointaines », a-t-il ajouté.

Russie/Iran : le coup naval anti-OTAN!

Russie/Iran : le coup naval anti-OTAN!

Que mijotent les marines iranienne et russe contre le camp occidental?

http://french.presstv.ir/Detail/2021/07/23/662895/Mer-Baltique-Danemark-marine-iranienne-destroyer-Sahand-Makran

 

LA RPDC CONDAMNE LA CAMPAGNE DE DESTABILISATION AMERICAINE CONTRE CUBA

Par Le 23/07/2021

22 Juillet 2021

La RPDC condamne la campagne de déstabilisation américaine contre Cuba
 
Pyongyang, 22 juil (Prensa Latina) Le ministère des Affaires étrangères de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) a condamné aujourd'hui les tentatives de déstabilisation de l'ordre politique et social qui ont eu lieu à Cuba le 11 juillet.

Au vu de la situation anormale créée par les troubles récents dans diverses régions de Cuba, les États-Unis poursuivent leurs manœuvres pour écraser l'île, a déclaré le vice-ministre nord-coréen des Affaires étrangères Pak Myong Guk.

Dans une déclaration officielle, le fonctionnaire a affirmé que Washington est clairement le véritable coupable et le manipulateur des événements susmentionnés dans la nation antillaise.

C'est clair. Le fait qu'après les émeutes, le cercle américain de haut rang ait persisté à inciter les manifestations antigouvernementales à Cuba le prouve, a déclaré M. Pak.

Le vice-ministre a averti que l'objectif d'anéantir le système socialiste cubain a échoué cette fois-ci, ce qui explique pourquoi Washington s'accroche obstinément aux machinations d'intervention dans les affaires intérieures de l'île des Caraïbes sous l'étiquette de "défense des droits de l'homme".

Cependant, ni le blocus économique américain inhumain qui dure depuis des décennies, ni le complot psychologique anti-gouvernemental rusé par le biais d'Internet ne pourront briser la volonté du peuple cubain de défendre le socialisme et la Révolution jusqu'au bout, a-t-il souligné.

Le ministère des affaires étrangères de la RPDC a soutenu le gouvernement et le peuple cubains dans leur lutte pour défendre jusqu'au bout la dignité, la souveraineté et les réalisations socialistes du pays.

Comme par le passé, nous nous tiendrons toujours côte à côte avec le gouvernement et le peuple frères de Cuba dans la même tranchée dans la lutte pour contrecarrer les agressions et les défis des forces hostiles et pour avancer victorieusement dans la cause socialiste commune. La juste cause du gouvernement et du peuple cubains triomphera sans faillir, conclut la déclaration.

mem/nvo
source : https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=464016&SEO=rpdc-condena-campana-desestabilizadora-de-eeuu-contra-cuba&fbclid=IwAR3lHwImgOAF5BBLE0dKx5cn_S1XdsIJSDsFzNBoZt-Jq3ekmIh-dM03nvs

Tag(s) : #RPDC#Cuba

Dans VIETNAM

MESSAGE DE SOLIDARITE DU VIETNAM AVEC LE PEUPLE CUBAIN FRERE

Par Le 23/07/2021

22 Juillet 2021

L'Union des organisations d'amitié du Vietnam et l'Association d'amitié Vietnam-Cuba ont envoyé un message, affirmant la solidarité fidèle et le soutien ferme du peuple vietnamien au peuple cubain frère.
 jeudi, juillet 22, 2021 17:22 

 

Des Cubains participent à un rassemblement pour exprimer leur détermination à défendre la révolution et la souveraineté nationale à La Havane, le 17 juillet. Photo : VNA
Hanoï (VNA) - A la nouvelle de récentes évolutions à Cuba, l'Union des organisations d'amitié du Vietnam et l'Association d'amitié Vietnam-Cuba ont envoyé un message affirmant la solidarité fidèle et le soutien ferme du peuple vietnamien au peuple cubain frère.

« Nous nous opposons fermement à tous les complots, actions et fausses nouvelles visant à provoquer des troubles politiques et l'instabilité à Cuba », ont écrit les deux organisations vietnamiennes dans leur message. 

Toutes les personnes de bon sens dans le monde comprennent que la politique d'embargo imposée par l’administration américaine contre Cuba depuis près de 60 ans est la cause des difficultés dans la vie des Cubains aujourd'hui. Les mesures de durcissement des sanctions prises d’avril 2019 à décembre 2020 ont fait perdre plus de neuf milliards de dollars à l'économie cubaine.
 
Face aux graves impacts de la pandémie de COVID-19, le gouvernement cubain a redoublé d’efforts et mis en œuvre de manière proactive toutes les solutions pour assurer la vie des populations, tout en accordant, en collaboration avec la communauté internationale, des aides médicales et humanitaires contre le coronavirus.
Pour les peuples épris de paix du monde entier, Cuba est un symbole de la solidarité internationale, de la volonté inébranlable de lutter pour la liberté, la paix, l'indépendance nationale, la souveraineté nationale et la dignité humaine.
 
L'Union des organisations d'amitié du Vietnam et l'Association d'amitié Vietnam-Cuba ont appelé l’administration américaine à mettre fin à sa politique hostile et à lever immédiatement l'embargo économique et financier unilatéral contre Cuba, à normaliser les relations avec Cuba, et à respecter les droits du peuple cubain de choisir sa propre voie du développement et son propre régime social.

Le peuple vietnamien n'oublie jamais la solidarité indéfectible et les soutien et assistance généreux accordés par le peuple cubain au peuple vietnamien dans les moments les plus difficiles.

Le peuple vietnamien se tiendra toujours côte à côte, s'unira et soutiendra le peuple cubain dans toutes les situations.

Les organisations vietnamiennes se sont déclarées convaincues qu’avec les efforts du Parti et du gouvernement cubains, la tradition révolutionnaire, la volonté, la détermination, la sagesse et le courage du peuple cubain, Cuba surmonterait les difficultés actuels et que le pays mènerait à bien le processus d’actualisation de son modèle socio-économique. -VNA

source : https://fr.vietnamplus.vn/message-de-solidarite-du-vietnam-avec-le-peuple-cubain/161823.vnp

Tag(s) : #vietnam#Cuba

Dans PEROU

PEROU : LE PRESIDENT SORTANT ET LE PRESIDENT ELU ONT TENU UNE CONVERSATION DE PLUS DE DEUX HEURES

Par Le 23/07/2021

23 Juillet 2021

Édité par Reynaldo Henquen
2021-07-22 18:44:00

 

 

Lima, 23 juillet (RHC) Le président sortant Francisco Sagasti et le président élu, Pedro Castillo, du  Pérou ont dialogué aujourd’hui pendant plus de deux heures au Palais de gouvernement, sur la passation de l’administration de l’État péruvien.

Tous deux, continuaient à parler lorsqu’ils sortaient de la résidence présidentielle accompagnés de la vice-présidente, Eda Boluarte et ils se sont dit au revoir avec des gestes cordiaux, bien qu’ils n’aient pas fait de déclarations.

Suite à la réunion, la première ministre, Violeta Bermúdez, qui y a participé, a déclaré que durant la rencontre la vice-présidente élue a été nommée la responsable principale de la passation.

Par rapport à ce processus elle a déclaré que le gouvernement sortant avait commencé depuis le mois de mai dernier à former les commissions de passation de chaque ministère afin de préparer toute l’information, qui a été mise sur Internet pour que les personnes chargées de la nouvelle administration puissent y accéder et faire des consultations à partir de demain.

Elle a ajouté que les fonctionnaires du gouvernement de Sagasti sont à la disposition de la nouvelle administration afin de fournir tout type d’information au-delà de la passation formelle.

En outre, elle a signalé qu’au cours de conférences de presse, les ministres ont fourni des rapports sur la situation de chaque ministère, concernant l’état dans lequel ils l’ont reçus, l’état actuel et ils laissent des  indications sur des thèmes qui restent à régler et les priorités, ce qu’ils finiront bientôt.

Elle a avancé que le gouvernement laisse un chronogramme de réception de vaccins et de vaccination contre le Covid-19 qui finira au mois de décembre.

 

Source Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/264721-le-president-peruvien-sortant-et-le-president-elu-ont-tenu-une-conversation-de-plus-de-deux-heures

 

Tag(s) : #Pérou

Dans IRAN

L'IRAN CONTOURNE LE DETROIT D'HORMUZ !

Par Le 23/07/2021

Pétrole: en cas de guerre lIran sera-t-il paralysé ?

Thursday, 22 July 2021 5:07 PM  [ Last Update: Thursday, 22 July 2021 5:14 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Le port iranien de Jask. (Archives)

Le méga-projet de l’industrie pétrolière iranienne est devenu opérationnel malgré la guerre économique que mènent les États-Unis contre le pays. 95 % des équipements du pipeline Goreh-Jask ont été fabriqués par des experts iraniens.

En dépit de faire face depuis deux ans à une des guerres économiques les plus brutales, le projet d’oléoduc Goreh-Jask, le plus stratégique de l’industrie pétrolière de l’Iran, a été réalisé en un temps record pour transférer le pétrole iranien vers les rives de la mer d’Oman, a déclaré Touraj Dehghani, PDG de Petroleum Engineering and Development Company (PDEC) lors de la cérémonie de l’exploitation officielle du projet, d’après l’agence de presse iranienne Tasnim.

G. Persique : le coup de théâtre iranien?

G. Persique : le coup de théâtre iranien?

« Le projet comprend un pipeline de 1 000 kilomètres de 42 pouces, cinq stations de pompage, des stations bidirectionnelles, une station terminale, 20 réservoirs de stockage, 11 sous-stations et une ligne de transport de 300 kilomètres dans le secteur terrestre », a-t-il précisé.

« Le projet a pour objectif de transférer un million de barils de pétrole brut par jour de la région de Goreh située dans la province de Bushehr à destination de Jask dans la province d’Hormozgan », a-t-il affirmé en ajoutant : « Avec 85 % d’avancement dans la partie onshore du projet et l’achèvement d’un millier de kilomètres de pipeline, la station n° 2 dans la ville d’Ahram, deux stations opérationnelles bidirectionnelles et une station terminale, ainsi que les sous-stations électriques connectées à ces stations sont aujourd’hui pleinement opérationnelles ; cette section est conçue dans un premier temps dans le but de transférer environ 300 000 barils par jour. »

Lire aussi : Comment l’Iran se servira-t-il d’un oléoduc pour étendre son champ d’action aux Caraïbes ?

« La non-fourniture de tôles et de tuyaux, en raison de sanctions économiques et du refus des parties étrangères de remplir leurs obligations, a retardé jusqu’en 2019 la construction des tuyaux », a-t-il noté en soulignant : « Mais grâce aux efforts fournis pendant six mois de coopération entre les partenaires techniques et d’ingénierie de PDEC et des entreprises nationales, des tuyaux acides à 100 % iraniens ont été produits en juin 2019 : un prélude à la fabrication d’autres équipements et installations nécessaires en Iran. »

Dehghani a en outre considéré la construction des premières vannes géantes de 42 pouces, des pompes géantes de 2,7 mégawatts, des vannes motorisées de classe 900 de 42 pouces et du système de contrôle par des experts iraniens comme d’autres réalisations issues du projet.

« La réalisation de 95 % du projet par l’Iran est non seulement un moteur de relance pour d’autres industries connexes du pays, mais aussi l’exemple clair de la neutralisation des sanctions », a-t-il souligné.

« Toutes ces réalisations qui nécessitent une économie dynamique n’ont pu être concrétisées qu’avec les efforts continus de tous les spécialistes et experts qui y sont parvenus en un temps record », a-t-il indiqué en adressant ses remerciements au président iranien, Hassan Rohani.

Lire aussi : 

L'axe Téhéran-Pékin défie l'ordre pro-US

Aveu d'impuissance: pourquoi Washington brise-t-il son propre régime de sanction?

http://french.presstv.ir/Detail/2021/07/22/662819/Iran-Jask-Oman-Petrole-

Dans IRAN

MARINE DE GUERRE IRANIENNE A HAÏFA ?!

Par Le 23/07/2021

"Attention! si le Liban s'effondre, il y a aura des navires iraniens aux portes d'Israël( Foreign Policy)

Thursday, 22 July 2021 12:46 PM  [ Last Update: Thursday, 22 July 2021 12:53 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Des membres de l'armée iranienne participent à l'exercice de débarquement annuel, baptisé "Zolphaghar 99", dans le golfe d'Oman/Atalayar

La semaine dernière, quand les Américains et Cie ont fait sauter le pion Hariri, ils n'auraient jamais cru à en avoir à se mordre les doigts. Au fait, dans leur logique de destruction massive, cet énième verrouillage aurait dû déclencher un choc final avec en amont, des foules descendant dans la rue libanaise, au cri de " mort au Hezbollah, "mort à l'Iran" et tout ceci, en prélude à ce que le vieux sioniste Kouchner qualifiait en son temps d'"ingérence humanitaire", à savoir un déploiement des unités armées otano-françaises Liban avec pour mission d'éviter "une soi disant guerre civile" mais à vrai pour en découdre avec le Hezbollah et son arsenal. Il y a un an en effet, ce scénario a été tenté quand l'axe US/Israël a fait exploser une bombe quasi nucléaire à Beyrouth et que les armadas otaniennes en ont envahi la côte. Or  la "re-re- disparition" de Hariri de la scène, n'a pas eu l'effet escompté, pire, c'est tout inverse qui s'est produit.

 

Au Liban, le camp pro occidental se vide inexorablement de ses soutiens, et le Libanais lambda en veut à l'Occident et se tourne vers la Résistance rien que pour son pragmatisme, ses capacités à générer la crise économique dans la mesure de son possible, et surtout sa volonté  de voler au secours de tout le Liban sans discrimination aucune. Cette inversion des tendances s'est avérée si inattendue, si terrifiante pour le camp d'en face, qu'elle a poussé les Sionistes à changer radicalement de discours, à jeter aux oubliettes  leur fameux " nous ramènerons le Liban à l'âge de pierre" et à se mettre à verser des larmes de crocodile sur le sort d'un Liban que l'Occident prend en otage mais commence à faire tourner cet état de siège contre le "assiégeur".

Russie/Iran : le coup naval anti-OTAN!

Russie/Iran : le coup naval anti-OTAN!

Que mijotent les marines iranienne et russe contre le camp occidental?

En effet, rien n'est plus terrifiante à l'heure qu'il est, que de voir Nasrallah  mettre un de ces quatre à exécution et ce, de façon inopinée, sa menace à savoir faire livrer, de l'essence ou des denrées alimentaires "iraniens"aux Libanais, de faire prolonger le corridor anti sanction US de la Syrie au Liban. Evidemment il y a la crainte de voir la Résistance libanaise être consacrée auprès d'amis et d'ennemi comme un super puissant étatique, capable de briser à lui seule l'un des pires embargos US. Mais il y a encore pire pour Israël et l'Occident, s'il se réfère à ce qui s'est passé depuis le mai 2020 aux Caraïbes où l'Iran et le Venezuela ont brisé ensemble le blocus pétrolier US mais où les deux parties ont aussi décidé de faire protéger cet acquis par des coopérations militaires.  En mai, la première mission en Atlantique de la 77e flotte iranienne composée du navire logistique Makran et de destroyer Sahand a donné lieu à toutes les spéculation, les US Navy allant jusqu'à y voir un "corridor militaire" Iran-Venezuela qui "finirait par faire du Canal de Panama un " détroit d'Hormuz bis avec des vedettes rapides vénézuéliennes chassant les navires US"! 

Syrie/Baniyas: le coup raté israélien

Syrie/Baniyas: le coup raté israélien

Dimanche, certains médias ont prétendu qu’un pétrolier probablement iranien avait été incendié au large du port syrien Banias. Ils ont affirmé qu’il aurait...

Mais la 77e flotte n'a pas eu  cette mission, ce qui n'a pas manqué d'inquiéter encore davantage le camp d'en face. La réapparition des navires dans la Manche, non loin des côtes britanniques et françaises ont occupé toute la semaine l'esprit des analystes occidentaux qui y ont vu le signe avant coureur d'une alliance n,avale Iran-Russie contre l'OTAN d'autant plus que la flotte iranienne est en route pour la parade de Saint Peterborough et que vu l'antécédent des manœuvres navales irano-russes, mais encore celui des clash naval USA-GB/Iran, aucune hypothèse n'est à écarter. Mais ce n'est là la pire inquiétude de l'OTAN. Un corridor maritime Iran-Syrie-Liban n'ira-t-il pas ouvrir la voie à la présence des navires de guerre iraniens en Méditerranée orientale et ce, au détriment d'un Israël qui au mois de mai, a appris à ses dépens de quel bois est fait la puissance navale d'une Résistance qui conjugue missiles antinavire, drones sous marin, torpilles et qu est capables de fermer en quelques heures les sites offshores israéliens? 

Israël frappé à Dubaï...!

Israël frappé à Dubaï...!

Qui a fait sauter ce mystérieux navire cargo à Dubaï en pleine nuit de 7 à 8 juillet? La chaîne satellite Al Jazeera a rapporté qu'une forte explosion étai...

Foreign Policy y revient dans un article qui met en garde contre les "dangers" de la faillite du Liban dans la mesure où "le Hezbollah y fera face et ce, avec l'aide de l'Iran". Se rapportant aux récentes guerres verbales sur Twitter entre l’ambassade d’Iran à Beyrouth  et les responsables israéliens sur l’expédition des pétroliers battant  pavillon iranien vers les côtes syriennes au mépris des sanctions américaines, la revue reconnait que ce seul tweet a "suffi à mettre sens dessus dessous toute la Méditerranée", tweet qui montrait" un pétrolier iranien à Baniyas avec la légende suivante : l'Iran livre son pétrole à qui il veut et ce n'est pas aux Etats Unis à s'y ingérer" : « Pendant des années, l’Iran et Israël se sont livrés à des attaques réciproques en Méditerranée sans que jamais cela devient public. À l’époque, le conflit se concentrait principalement sur les pétroliers iraniens destinés à la Syrie mais à présent le conflit s’est étendu au Liban, qui est de plus en plus au bord de l’effondrement économique ».

Traitement de choc du Hezbollah?

Traitement de choc du Hezbollah?

Vu l'échec du courant pro-occidental dans le règlement de la crise libanaise, la deuxième option permettant aux Libanais de sortir sains et saufs du marasm...

" Avec des navires iraniens bourrés de pétrole à destination de la Syrie puis du Liban, et  sillonnant tout autour de Haïfa, que devra faire Israël ? pourra-t-il les ignorer alors que ce transit permettra un extraordinaire renforcement du Hezbollah sur la scène libanaise, et partant la fin de tous les plans de ces derniers mois?  Puis Si Israël insiste sur la poursuite de la politique de l’attaque contre les pétroliers iraniens, qui peut garantir que l'Iran restera les bras croisés? la 77e flotte iranienne se trouvera dans quelques jours dans le golfe de Finlande et on parie que là elle s'exercera aux côtés de la Russie à des face-à-face anti OTAN. Or ce décor est a peu près ce qu'on voit en Méditerranée. Et on sait que l'Iran n'est pas du genre à subir des coups et à ne pas répondre. Une présence navale iranienne en Méditerranée est tout à fait possible si des cargaisons du pétrole iranien arrivent au Liban. Et alors là imaginons un peu les dégâts. Déjà qu'au sol et dans le ciel Israël est encerclé par des milliers de missiles. Il lui manque que d'avoir à côtoyer l'Iran près de ses côtes...  Ce genre de côtoiements passe de plus en plus mal dans le golfe Persique où des navires israéliens sont attaqués et dont l'un a même explosé a Dubaï. On se demande qu'en sera-t-il s'il se passe près des côtes israéliennes". 

http://french.presstv.ir/Detail/2021/07/22/662804/Syrie-Liban--le-terrorisme-%C3%A9conomique-%C3%A9chou%C3%A9

 

PEGASUS : CONTRE L’ESPIONNAGE GENERALISE, DEFENDRE LES LIBERTES INDIVIDUELLES ET COLLECTIVES

Par Le 22/07/2021

21 Juillet 2021

publié le 21/07/2021
Pegasus : Contre l’espionnage généralisé, défendre les libertés individuelles et collectives

Les révélations récentes sur le logiciel espion « Pegasus » de la société israélienne NSO-Group viennent confirmer les atteintes liberticides graves liées à l’usage des technologies de surveillance numérique.

Une enquête conduite conjointement par Amnesty International et un consortium de journalistes a montré que 50 000 personnes dont un millier de Français ont eu leur smartphone ciblé permettant un accès aux données et à des écoutes téléphoniques.

Actuellement, une soixantaine d’États ont acquis ce logiciel dont une kyrielle d’États autoritaires comme l’Inde, le Mexique, l’Arabie Saoudite, les Émirats Arabes Unis, l’Azerbaïdjan, la Hongrie, la Turquie ou le Maroc. Cette frénésie de surveillance vise à réduire au silence les journalistes, à s’en prendre aux militants, à écraser les oppositions et à surveiller d’autres États. L’argument qui consiste à justifier l’usage de ces logiciels au nom de la lutte contre le terrorisme ou la criminalité organisée ne tient pas au regard des personnalités surveillées.

L’État d’Israël porte une lourde responsabilité dans ces violations de la vie privée, des libertés individuelles et collectives dans la mesure où le ministère de la Défense confère seul les licences d’exportation. A n’en pas douter, cette concession a été une arme dans les rapprochements récents entre Tel-Aviv, Riyad, Abou Dabi ou Rabat.

Cette enquête montre aussi que le Maroc, client de NSO Group depuis 2017, apparaît comme l’un des plus grands utilisateurs du logiciel. Sans surprise, les militants du Hirak dans le Rif ou les journalistes et historiens comme Omar Radi, Souleiman et Hajar Raissouni, Fouad Abdelmoumni ou Maati Monjib font depuis plusieurs années l’objet d’une surveillance constante. Il en va de même des principaux dirigeants du Front Polisario qui luttent contre l’occupation coloniale et en faveur de l’application des résolutions de l’ONU pour l’organisation d’un référendum d’autodétermination.

Rabat met la même application à espionner des personnalités françaises. Des militaires, des dirigeants publics, des diplomates, des journalistes du Canard Enchaîné, de Médiapart, du Monde ou de L’Humanité. Notre amie et camarade, Rosa Moussaoui, journaliste à L’Humanité est particulièrement visée en raison de son travail d’investigation exemplaire aux côtés des défenseurs des droits humains du Maroc et du Sahara Occidental. La municipalité d’Ivry sur Seine, engagée dans de nombreuses actions de solidarité avec les enfants sahraouis est dans le collimateur comme Claude Mangin, épouse de Nâama Asfari arrêté en 2010 lors du soulèvement du camp de Gdeim Izik et condamné à 30 ans de réclusion.

Ces intimidations de la part du Maroc ne feront pas taire la solidarité des communistes avec le peuple sahraoui, les démocrates marocains et tous ceux qui en France se battent pour le respect des droits humains.

En revanche, tous ceux qui s’inquiètent des menaces qui pèsent sur nos libertés ne peuvent qu’être atterrés par le silence complice des gouvernements français et européens qui n’ignoraient rien de telles pratiques que Patrick Le Hyaric qualifie à juste raison de « banditisme d’État ». Cela appelle à des mobilisations. Le Conseil de l’Europe doit être saisi sur ces agissements délictueux et criminels tandis que les Nations Unies doivent adopter au plus vite une Convention internationale contre ces armes numériques.

Depuis plusieurs années, le Parti communiste français (PCF) s’indigne des complaisances de Paris avec l’État tortionnaire marocain. La présence d’Eric Dupond-Moretti au gouvernement comme ministre de la Justice mais aussi comme conseiller du roi Mohammed VI est un signal inquiétant. Face aux exactions de Rabat, la France et l’Union Européenne doivent suspendre leur accord d’association, exiger la libération des prisonniers politiques, lever les entraves à la mission de la MINURSO en matière de droits humains au Sahara Occidental et agir en faveur de l’organisation d’un référendum d’autodétermination.

Pascal Torre
responsable-adjoint du secteur international du PCF
chargé du Maghreb et du Moyen-Orient

source :: https://www.pcf.fr/pegasus_contre_l_espionnage_generalise_defendre_les_libertes_individuelles_et_collectives

Tag(s) : #PCF#Pegasus

  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9