Veilleur en éveil

 

Dans IRAN

IRAN : A LA MOINDRE ERREUR, « ISRAËL » DISPARAITRA

Par Le 08/08/2021

Effondrement d'Israël programmé depuis longtemps

Saturday, 07 August 2021 5:48 PM  [ Last Update: Saturday, 07 August 2021 5:52 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Le général Hossein Salami, le commandant en chef du Corps des gardiens de la Révolution islamique.

Lors d’une rencontre ce samedi à Téhéran avec le secrétaire adjoint du Hezbollah, Cheikh Naïm Qassem le commandant en chef du CGRI a été clair : « Les capacités à provoquer l’effondrement total d’Israël sont réunies et la moindre erreur des sionistes lors de la prochaine guerre équivaudra à leur anéantissement. » 

Le général de brigade Salami a rendu hommage à l’intelligence stratégique et à la force de la Résistance libanaise qui est « le garant de la sécurité du peuple libanais : » Puisqu’il est né sur le champ de bataille et qu’il y a évolué Israël comprend parfaitement la portée de la puissance du Hezbollah. L’axe de la Résistance ne cesse de gagner en force, et en face, son ennemi est en déclin bien qu’il fasse tout pour faire croire le contraire dans l’espace virtuel quitte à dissimuler crainte et stupeur ». 

« Ce que voit Israël défiler sous ses yeux c’est la toute puissance du Hezbollah, c’est l’Épée de Qods. La toute récente démonstration de force du Hezbollah qui a stoppé net Israël et son armée a prouvé au PM sioniste que la règle d’engagement se décide ailleurs qu’à Tel-Aviv et que rien n’a changé depuis la fin de la guerre des 33 jours. Le régime factice sioniste sait parfaitement que si l’arsenal du Hezbollah se met à tirer il devra débarrasser les territoires occupés et prendre la fuite, car en termes militaires c’est le combat au sol qui dit le dernier mot et en ce sens une première attaque créera un effet de domino et provoquera l’effondrement des remparts sionistes les uns après les autres. Or, la vague d’évasions se heurtera à l’absence d’échappatoire avec son cortège de pression psychologique de panique et de débandade et ce sera là l’effondrement total ; une perspective qui n’est absolument pas difficile d’accès.  

Liban: Israël dans la tourmente

Liban: Israël dans la tourmente

La crise libanaise n'est plus une occasion d'or pour affaiblir le Hezbollah, Israël en est devenu conscient et ressent le défi...

L’Iran est et restera aux côtés du Liban et de son peuple résistant, surtout que le Hezbollah n’est pas une simple force militaire, mais un appui pour tout le peuple libanais et jouit d’une place de choix auprès de toute la population en termes religieux et politiques. » 

À la fin de cette rencontre le général Salami a salué la mémoire du haut commandant de la Résistance le général Soleimani et précisé : « L’ennemi croyait que sa disparition allait déboussoler la Résistance. Il ne savait pas que Soleymani mort est plus puissant que vivant.

http://french.presstv.ir/Detail/2021/08/07/663954/Isra%C3%ABl--vers-un-effondrement-total-

Dans VIETNAM

PARTI COMMUNISTE BRITANNIQUE : L'INNOVATION, LA CREATIVITE DANS LA CONSTRUCTION DU SOCIALISME AU VIETNAM

Par Le 08/08/2021

7 Août 2021

L’article du chef du PCV sur les questions théoriques et pratiques du socialisme et du chemin vers le socialisme au Vietnam a mis en relief l’innovation et la créativité dans la construction du socialisme.
 vendredi, août 06, 2021 15:00 
Hanoi (VNA) – L’article du secrétaire général du Parti communiste du Vietnam (PCV) Nguyên Phu Trong sur certaines questions théoriques et pratiques du socialisme et du chemin vers le socialisme au Vietnam a mis en exergue l’innovation et la créativité dans la construction du socialisme au Vietnam, a estimé un officiel du Parti communiste britannique (CPB).
 

Le PCV a non seulement appréhendé les principes de base du marxisme-léninisme, mais aussi les a également appliqués avec succès dans la réalité de la société vietnamienne et a renforcé la position du Vietnam dans le monde, a indiqué à l’Agence vietnamienne d’information (VNA) au Royaume-Uni le membre du Comité des relations extérieures du CPB, Kenny Coyle.

L’article a été écrit à l’occasion du 131e anniversaire du Président Hô Chi Minh (19 mai 1890 - 19 mai 2021) et de l’élection des députés à la 15e Assemblée nationale et aux Conseils populaires à tous les niveaux pour le mandat 2021-2026 (23 mai 2021).

Dans cet article, le chef du PCV a affirmé que l’indépendance liée au socialisme est la ligne directrice fondamendate de la révolution vietnamienne et également le point clé de l’héritage idéologique du Président Hô Chi Minh.

Dès sa naissance et tout au long de la lutte révolutionnaire, le PCV a toujours affirmé que le socialisme est la finalité et l’idéal du PCV et du peuple vietnamien, que s’avancer vers le socialisme est une demande objective et le chemin incontournable de la révolution vietnamienne.

La société socialiste que le peuple vietnamien s’efforce d’édifier est une société où le peuple est riche, le pays puissant, démocratique, équitable et civilisé, a affirmé le secrétaire général Nguyên Phu Trong.

Elle se distingue par une économie de développement élevé basée sur les forces de production modernes avec les rapports de production progressifs et adaptés ; une culture avancée et imprégnée d’identité nationale ; un État de droit socialiste du peuple, par le peuple, pour le peuple qui est dirigé par le Parti communiste et entretient des relations amicales et coopératives avec les pays du monde entier.

Selon Kenny Coyle, l’article a apporté un éclairage sur les succès du Vietnam et met en évidence la vitalité d’un Vietnam moderne. Il a estimé que le PCV ne suit pas une approche dogmatique du marxisme-léninisme, ne se laisse pas influencer des idéologies antisocialistes qui pourraient conduire le pays à tomber au nouveau piège colonial.

Il a souligné que le processus de rénovation avec le développement d’une économie de marché à orientation socialiste a aidé le PCV à éviter la stagnation et à tracer une voie innovante et créative dans la construction du socialisme.

Le membre du Comité des relations extérieures du CPB, qui s’est rendu au Vietnam au moins à six reprises entre 2000 et 2019, s’est déclaré impressé par les réalisations du pays dans l’amélioration du niveau de vie de sa population depuis le début l’œuvre de rénovation en 1986.

Kenny Coyle a affirmé le rôle important du PCV dans la cause de la libération nationale et de la construction du socialisme, menant un petit pays opprimé par le colonialisme et l’impérialisme, ravagé par la guerre, à surmonter toutes les difficultés et les défis pour entrer dans une période de stabilité et de prospérité.
 
Il a également souligné que la lutte de libération nationale et la construction du socialisme du peuple vietnamien est toujours une source d’inspiration pour les communistes britanniques.

Toute personne intéressée par le développement continu du marxisme-léninisme, les étapes de transition du socialisme et les opportunités de renouveau socialiste dans le monde devrait étudier les contributions théoriques et pratiques du PCV à la construction du socialisme, a-t-il conclu. – VNA

source : https://fr.vietnamplus.vn/cpb-linnovation-la-creativite-dans-la-construction-du-socialisme-au-vietnam/162457.vnp

Tag(s) : #CPB#PCV#vietnam#Communiste

Dans BRESIL

LE MOUVEMENT DE SOLIDARITE BRESILIEN FAIT DON DE FOURNITURES MEDICALES A CUBA

Par Le 08/08/2021

7 Août 2021

Le Mouvement de solidarité brésilien a fait don de fournitures médicales à Cuba
 

Brasilia, 7 août (Prensa Latina) Le Mouvement brésilien de solidarité avec Cuba a fait un don précieux de matériel pour renforcer le système de santé de l'île des Caraïbes, qui fait actuellement face à une recrudescence de la pandémie de Covid-19.

Au nom de mon peuple et de notre révolution, je vous remercie pour cette initiative, qui est nécessaire en ces temps", a déclaré le chargé d'affaires de l'ambassade de Cuba au Brésil, Rolando Gómez, en recevant un fanion indiquant le montant des fournitures données.

En effectuant ce versement, Ricardo Haesbaert, de l'Association culturelle José Martí, a déclaré qu'il le faisait au nom du mouvement de solidarité brésilien, de la Chambre de commerce Brésil-Cuba et de l'Association nationale des Cubains résidant au Brésil.

Nous remettons symboliquement un million de seringues et 355 000 cathéters vésicaux à Cuba et à son peuple, avec détermination et amour", a déclaré M. Haesbaert, qui a condamné le blocus américain et fait remarquer que l'île "n'est pas seule".

Au cours de la semaine, les célèbres intellectuels brésiliens Frei Bretto, Chico Buarque et Fernando Morais ont signé le lancement d'une nouvelle campagne de solidarité avec Cuba.

L'appel rappelle qu'en 1992, pendant la période dite spéciale de l'île, "nous avons mené une vaste campagne au Brésil, à l'initiative des signataires (l'écrivain Eric Nepomuceno et l'activiste social Joao Pedro Stédile y figurent également), qui a donné naissance à l'Envol de la solidarité".

Selon le texte, à cette occasion, "nous avons collecté des tonnes de dons et rempli un avion" à destination de La Havane.

Aujourd'hui, soulignent les signataires, il a été décidé d'entreprendre une nouvelle action de solidarité, compte tenu des difficultés aggravées par la pandémie, du renforcement du blocus sous l'ancien président américain Donald Trump, avec 243 nouvelles mesures non encore révoquées par le président Joe Biden.

En outre, ajoute la lettre, en raison de la baisse du tourisme et "des revers subis par les importations (déclin du commerce maritime, hausse des prix des produits, entre autres raisons)".

Les comités de solidarité avec Cuba ont encouragé d'autres campagnes dans le géant sud-américain, reconnaissent les signataires.

Ils mentionnent que le mouvement des travailleurs ruraux sans terre livrera 240 kilogrammes de graines de légumes de différentes sortes et que les dons parviendront à l'île "grâce à la chambre de commerce Brésil-Cuba".

Enfin, l'appel invite les Brésiliens à se joindre à cet effort de solidarité et à diffuser l'initiative dans les réseaux numériques et autres médias.

rc/ocs


source : https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=467884&SEO=movimiento-brasileno-de-solidaridad-dono-insumos-de-salud-a-cuba

Tag(s) : #brésil#Cuba

Dans GRECE

INCENDIES EN GRECE : REMARQUES DU SECRETAIRE GENERAL DU KKE DIMITRIS KOUTDOUMBAS

Par Le 08/08/2021

7 Août 2021

Vendredi 6 août 2021
Incendies en Grèce : Remarques du Secrétaire général du KKE, Dimitris Koutsoumbas


De vastes incendies ont fait rage dans de nombreuses régions de Grèce, notamment dans la banlieue d'Athènes, sur l'île d'Eubée et dans le Péloponnèse. Des milliers de personnes ont fui, la vague de chaleur prolongée ayant transformé les forêts en poudrières et les flammes menaçant les zones habitées, les installations électriques et les sites historiques. 
Dans un communiqué, le secrétaire général du CC du Parti communiste grec (KKE) Dimitris Koutsoumbas a déclaré :

"Les membres et les amis du KKE, ses députés et les élus aux conseils régionaux et municipaux sont en position de combat contre les feux de forêt, aux côtés de la population qui est mise à l'épreuve une fois de plus.


L'heure n'est pas aux grands discours, mais à la lutte pour l'extinction des incendies qui détruisent l'environnement naturel et les biens de la population et menacent des vies humaines.

C'est le moment de la solidarité et de l'affirmation, pour que personne ne soit laissé seul, pour le secours immédiat aux victimes, pour le soutien nécessaire de l'État afin que ces personnes puissent se remettre sur pied.

Mais c'est aussi le moment de la réflexion, car l'absence d'un plan global de protection contre les incendies axé sur la prévention est manifeste depuis une année de plus. Pour une autre année, les appels du KKE depuis le début de la saison de lutte contre les incendies au gouvernement pour qu'il prenne des mesures ont été ignorés et se sont heurtés aux fausses assurances bien connues selon lesquelles "le mécanisme de l'État est prêt".

Le leader du KKE, Koutsoumbas, en visite dans le village de Rovies, en Eubée.
Nous menons tous ce combat".
Aujourd'hui, vendredi 6 août, Dimitris Koutsoumbas, accompagné d'autres membres du parti, s'est rendu dans les zones touchées à Evia.

Hier, commentant la déclaration publique du Premier ministre Kyriakos Mitsotakis, le Bureau de presse du CC du KKE a souligné :

"Les invocations à la responsabilité individuelle et les déclarations sur les conditions climatiques extrêmes ne suppriment pas les incendies. Les incendies sont en train d'être éteints grâce à un plan global de protection contre les incendies qui met l'accent sur la prévention et tient compte des conditions actuelles ; mais cela n'a été assuré ni par le gouvernement actuel ni par les précédents, malgré les appels répétés du KKE au début de chaque saison de lutte contre les incendies.

Aujourd'hui encore, le gouvernement doit fournir tous les moyens nécessaires pour que les incendies soient éteints, pour que l'environnement naturel et les biens publics ne subissent pas de dommages plus importants et pour que les vies humaines ne soient pas mises en danger.

 

source : https://www.idcommunism.com/2021/08/greece-fires-remarks-by-kke-general-secretary-dimitris-koutsoumbas.html

Tag(s) : #Grèce#KKE

Dans Afrique

« PATRICE LUMUMBA, LE SANKURU ET L’AFRIQUE », UN APPEL A L’AUTO-DETERMINATION

Par Le 07/08/2021

« Patrice Lumumba, le Sankuru et l’Afrique », un appel à l’auto-détermination

Par

 Enock Bulonza

 -

7 août 2021

Cécile Manya

Cécile Manya

« Patrice Lumumba, le Sankuru et l’Afrique », tel est le titre du nouveau livre de l’écrivaine Cécile Manya. Dans cet ouvrage, elle honore le travail de son père, feu Professeur André Manya, Docteur en sciences politiques, spécialiste de la vie et de la pensée politique de Patrice Lumumba et encourage le peuple Africain à l’auto-détermination pour développer l’Afrique.

Cécile Manya l’auteure de huit livres écrits, dont « Patrice Lumumba, le Sankuru et l’Afrique », qu’elle a publié récemment. De nationalité helvète, Madame Manya considère l’écriture comme une arme de sensibilisation et de transmission de message. Pour mieux comprendre le livre « Patrice Lumumba, le Sankuru et l’Afrique », publié au mois de juillet, AFRIK.COM a réalisé une interview avec Cécile Manya. En substance, l’échange entre votre média et l’auteure de ce livre.

Madame Cecile Manya, que peut-on retenir de vous  sur le plan littéraire et académique ?

Couverture livre Patrice Lumumba

Je suis l’auteure de sept livres écrits en deux ans. Ma fougue littéraire était telle que les ouvrages se sont enchaînés. L’écriture s’est attachée à moi et a transformé mon parcours de vie. J’ai tant de choses à exprimer ! Ma vie parle, mes prises de position et le rapport à mon père sont autant d’éléments à exprimer. Je suis une personne qui a des choses à dire, et ma plume le démontre. Je chéris ce moyen d’expression qui m’a reconnectée à ma destinée et rapprochée de mon père et de ses travaux, de façon absolument extraordinaire. Aujourd’hui je suis la main de mon père. Sa pensée reprend vie au travers de ma plume. Je ne me suis jamais sentie aussi proche de lui. C’est sensationnel. Je détaille les fruits de ce lien très fort dans mes ouvrages.

En sortant mon huitième livre, « Patrice Lumumba, le Sankuru et l’Afrique » je voulais avant tout mettre en avant le travail exceptionnel de ce père qui m’a tant donné. Mais la qualité parle pour elle-même. Ce livre excellent est également un cri de guerre à la face de toutes les personnes qui luttent contre l’Afrique et la force de son histoire. Je vibre de cette Afrique, de laquelle je suis née et qui m’a donné tant de ressources. Elle est venue à moi, en Suisse, par la présence extraordinaire de mon père et tout ce que cette présence m’a amené, en bien-être, connaissances et prise de conscience.

Puisque vous abordez la question académique, je dois vous dire une chose : comme le héros que nous chérissons tous et qui est le sujet principal de mon dernier ouvrage, je peux compter sur une intelligence naturelle et dynamique qui me fait apprendre sans cesse, évoluer, m’auto-perfectionner et aborder chaque journée avec un enthousiasme renouvelé. Aucune école ne vous donne cela. Soit vous l’avez, soit vous ne l’avez pas.

« Patrice Lumumba, le Sankuru et l’Afrique », pourquoi ce titre ?

Je suis restée fidèle au titre donné par mon père au premier ouvrage qu’il a sorti en Suisse avant sa thèse de doctorat. Il a étudié, durant toute son existence, la vie et la pensée politique de Patrice Lumumba. Mon père est le spécialiste de ce sujet.

Quel est le contenu de ce livre portant le nom du père de l’indépendance de la République Démocratique du Congo ?

Ce livre a pour base les recherches poussées et minutieuses de mon père, le Docteur Manya K’Omalowete a Djonga, pour retranscrire, au millimètre près, la vérité sur notre héros national, sa vie et tout ce qui tourne autour de lui. Le livre est passionnant, très détaillé. Les travaux qui ont conduit à sa réalisation ont duré des années. Il y a eu des interviews, des enquêtes sur le terrain, etc… Cet ouvrage sans précédant possède également des illustrations. Je suis très fière de le présenter au public.

Quel lien faites-vous entre Sankuru, la province d’origine d’Emery Patrice Lumumba, et l’Afrique ?

Le livre ne peut pas être résumé en quelques lignes. Votre question me conforte sur un point : ce que le livre va offrir comme réponse va en enseigner plus d’un. En effet, cette question m’a déjà été posée, et je veux garder l’effet de surprise intact.

Quel sens donnez-vous à ce livre ?

Celui de pousser les Africains à l’auto-détermination. Il ne faut pas se sentir petit et attendre des héros. L’Africain a très souvent cette attitude, à cause de la religion. Il attend en permanence « un messie », quelqu’un qui vienne faire tout le travail. Je déplore cette attitude. Il faut dire que la religion a opéré un véritable lavage de cerveau, surtout en République Démocratique du Congo.

Au travers de mes livres et des enseignements de mon père, j’exprime vis-à-vis de toute personne désireuse de changement, que l’Africain n’est pas ce que l’Occident veut lui imposer comme image de lui-même. Bien au contraire. Les titres de mes livres sont très explicites à ce sujet. N’ayons pas peur de parler de « Rois », « Reines », « Dieux », « Immortels ».

Comment par exemple un lecteur du Sénégal peut-il se retrouver dans le livre « Patrice Lumumba, le Sankuru et l’Afrique » ?

Si votre cœur vibre pour une Afrique libre, apprenez de ceux qui sont prêts à vous enseigner, afin que vous puissiez poser les actes justes. Car tout commence par la pensée. Comme je le dis sur mon site, en introduction de mes travaux : « L’instruction mène à l’action juste ».

Au travers du retour à mes ressources je me suis découverte plus Africaine que jamais, d’une Afrique conquérante, fière, debout et consciente de ses origines majestueuses. Levons-nous tous en héros, soyons les héros de nos vies, puis de notre futur à tous. Ainsi nous aurons saisi le message central de ce livre.

Comptez-vous venir faire la promotion de ce livre en République Démocratique du Congo ?

Mon cœur est au Congo, en permanence, cœur bouillonnant de l’Afrique, Poumon de tout un continent. Ma force vitale, je la puise dans mes origines, dont je suis très fière. Je serai en Suisse, mais en pensée avec tous les Africains du monde entier. Comme cette terre nous appartient, il n’y a pas de frontière entre nous, et les réseaux nous rapprochent plus que jamais. J’en profite ainsi pour saluer mes lecteurs et lectrices du monde entier, tous ceux qui me suivent avec attention. L’Africain a tout pour opérer une révolution. Mais tout commence dans la tête…

Quel message lancez-vous aux Africains ?

Mes Rois et Reines, peuple de couleur, présents dans le monde entier. Si vous saviez à quel point l’idée de notre unité fait trembler l’Occident… Armez-vous de confiance et de connaissances. Le savoir est une arme terrible. Il oriente les pensées et les émotions. Mon peuple, ne soyez plus des Rois qui s’enchaînent eux-mêmes avec des idées de soumission, « d’humilité », de « pardon envers vos bourreaux », de « laisser Dieu agir », etc… apportées par les Blancs. Aimez-vous entre Africains. Luttez pour l’Afrique. C’est ainsi que nous honorerons la mémoire de nos héros.

https://www.afrik.com/patrice-lumumba-le-sankuru-et-l-afrique-un-appel-a-l-auto-determination?utm_source=webpushr&utm_medium=push&utm_campaign=262186

Dans Tunisie

LE PRESIDENT TUNISIEN KAÏS SAÏED : PAS DE MARCHE ARRIERE POSSIBLE EN TUNISIE

Par Le 07/08/2021

Pas de marche arrière possible en Tunisie selon le président

Saturday, 07 August 2021 6:20 PM  [ Last Update: Saturday, 07 August 2021 6:28 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Le président tunisien Kaïs Saïed. (Photo d'archives)

Le président tunisien Kaïs Saïed a déclaré, jeudi 5 août, qu'il n'y avait « pas de machine arrière » possible.

S'exprimant dans une vidéo diffusée par ses services, Kaïs Saïed a aussi rejeté les appels à l'ouverture de pourparlers sur la crise politique en Tunisie, déclarant qu'il n'y avait « pas de dialogue, sauf avec les gens honnêtes », excluant toute discussion avec ce qu'il a qualifié de « cellules cancéreuses ». 

Il a ajouté que sa décision, prise le mois dernier, de congédier le gouvernement, de geler les travaux du Parlement et d'assumer les pouvoirs exécutifs s’inscrivait dans le cadre de la Constitution. 

Lire aussi : La Turquie risque de perdre gros en Afrique du Nord

« Ce n’était pas un coup d’État. C’était juste la mise en application du contenu de la Constitution. La situation dans les organes d’État n’était pas acceptable, a-t-il déclaré. Je ne veux pas qu’une goutte de sang soit versée. J’appelle les Tunisiens à garder leur calme et à ne pas réagir aux actes de provocations car certains souhaitent confisquer leur révolution. »

Israël: Tunisie/Algérie contre-attaquent!

Israël: Tunisie/Algérie contre-attaque!

Signe des temps l'Union générale tunisienne du travail (UGTT), la principale centrale syndicale de Tunisie, a demandé au président Kaïs Saïed d’envisager une reprise des relations avec la Syrie. 

L'UGTT a annoncé avoir élaboré une « feuille de route » pour sortir le pays de la crise actuelle, qui sera présentée aux membres de sa commission administrative lors d'une réunion exceptionnelle avant de la soumettre au prochain gouvernement.

Lire aussi: Le ministre marocain des Affaires étrangères dépêché à Tunis

Dans un communiqué, l'Union dit : « Nous réclamons l’incarnation d’une stratégie nationale concernant les relations étrangères de la Tunisie ; une stratégie qui prend en compte les intérêts du pays et qui lui permet de revenir vers le monde arabe, notamment de reprendre ses relations avec la Syrie. »

En 2017, une délégation composée de 29 responsables de l’UGTT s’est rendue à Damas pour rencontrer le président syrien Bachar Assad. 

En mars 2019, le ministère tunisien des Affaires étrangères a conjugué ses efforts pour introduire la Syrie à la Ligue arabe. 

US/Israël: le

 

Séisme géostratégique au cœur du "Grand Maghreb" US/Israël...

Le coup de force pro Palestine de Saïed pourrait s'illustrer à  l'international par une reprise nette des liens avec la Syrie en première ligne de la lutte anti Israël.  Une Tunisie débarrassée du poids des Frères musulmans que représente la Turquie pourrait être le meilleur allié de la Syrie dans sa lutte contre le terrorisme. 

http://french.presstv.ir/Detail/2021/08/07/663909/La-Tunisie-reprend-ses-relations-avec-la-Syrie

Dans IRAN

IRAN : L’ACCIDENT DU PETROLIER ISRAELIEN A ETE « FABRIQUE »

Par Le 07/08/2021

 

L’accident du pétrolier israélien est « fabriqué ». « L’Iran l’annonce lorsqu’il décide d’affronter les ennemis »

 Depuis 56 minutes  7 août 2021

chakarji

 Article traduit - Iran - Monde islamique

 

Rédaction du site

Le porte-parole des forces armées iraniennes, le général de division Abu al-Fadl Chakarji, a affirmé que « si l’Iran décide d’affronter les ennemis, il le fera et l’annoncera clairement comme il l’a fait à Aïn al-Assad », en allusion à la base américaine à l’ouest d’Irak que l’Iran avait bombardée pour riposter à l’assassinat du chef de la force al-Qods des gardiens de la révolution dans un raid américain , le général Qassem Soleimani, le 3 janvier 2020.

Commentant les récentes accusations proférées contre l’Iran d’être derrière la frappe perpétrée contre un pétrolier géré par un homme d’affaires israélien et au cours desquelles ont péri deux hommes de son équipage, un Britannique et un Roumain, M. Chakarji les a qualifiés de « récits fabriqués » qui s’inscrivent dans le cadre de « la guerre psychologique qui illustre la peur de l’ennemi de l’unité en Iran ».

« La fabrication de faux documents n’est pas difficile, en particulier pour les Israéliens, qui ont une longue histoire de falsification de documents et de false flag » « Sur un navire aussi, ce n’est pas très difficile pour eux », a-t-il ajouté.

Le porte-parole des forces armées a souligné que « la stratégie des États-Unis, de la Grande-Bretagne et d’Israël est basée sur la déstabilisation de la sécurité de la région pour en imputer la responsabilité à l’Iran », affirmant qu’en revanche « la stratégie de la République islamique d’Iran est de renforcer la sécurité dans le golfe. »

Chakarji a tourné en dérision les allégations des forces américaines d’avoir retiré de la mer les restes d’un drone iranien », se demandant : « Dans quel laboratoire cela a-t-il été confirmé ? »

Plus tôt dans la journée, le commandement central américain a publié les résultats d’une enquête qu’il a menée sur l’attaque du pétrolier MT Mercer Street exploité par une société israélienne dans la mer d’Oman, dans laquelle il a conclu qu’un drone avait participé au bombardement du navire, et qu’il est « fabriqué en Iran ».

Ce samedi, le ministère iranien des Affaires étrangères a pour sa part condamné la déclaration des pays du G7 qui a lui aussi accusé Téhéran de l’attaque d’un pétrolier dans la mer d’Oman, affirmant qu’elle était « infondée ».

L’accident du navire était un « scénario fabriqué à la veille de la cérémonie de prestation de serment du nouveau président », a accusé le ministère selon lequel Téhéran s’est engagé à assurer la sécurité de la voie navigable stratégique dans le golfe et le détroit d’Ormuz.

Le ministère des AE a également affirmé que l’Iran est prêt à coopérer avec les pays de la région pour assurer la sécurité maritime.

Le vendredi 6 août, la représentante permanente adjointe de l’Iran auprès des Nations Unies, Zahra Ershadi, a réitéré le refus de Téhéran de l’accuser d’avoir attaqué un pétrolier israélien. Cette accusation est « une tentative israélienne de détourner l’attention de ses crimes », a-t-elle indiqué.

Source: Divers

https://french.almanar.com.lb/2124234

Dans IRAN

MISE EN GARDE DE L’IRAN A "ISRAËL": « NE NOUS METTEZ PAS A L’EPREUVE »

Par Le 07/08/2021

L’Iran met en garde «Israël»: «Ne nous mettez pas à l’épreuve»

L’Iran met en garde «Israël»: «Ne nous mettez pas à l’épreuve»

folder_openIran access_timedepuis un jour

starAJOUTER AUX FAVORIS

 

Par AlAhed avec AFP

Le ministère iranien des Affaires étrangères a mis en garde l’entité sioniste jeudi contre toute action militaire visant la République islamique, «Israël» ayant menacé Téhéran après l'avoir accusé sans preuves d'avoir mené une attaque meurtrière contre un pétrolier au large d'Oman.

«Dans une nouvelle violation effrontée du droit international, l’entité israélienne menace désormais ouvertement l'#Iran d'une action militaire», a déclaré sur Twitter le porte-parole de la diplomatie iranienne Saïd Khatibzadeh.

«Nous le disons clairement: TOUTE action imprudente contre l'Iran aura en retour une réponse DECISIVE», a prévenu M. Khabitzbadeh. «Ne nous mettez pas à l'épreuve.»

Le 29 juillet, le MT Mercer Street, un pétrolier géré par une société appartenant à un milliardaire israélien, a été la cible d'une attaque au large d'Oman, qui a conduit à la mort d'un garde de sécurité britannique et d'un membre d'équipage roumain.

Les Etats-Unis, le Royaume-Uni et «Israël» ont pointé du doigt Téhéran, qui a démenti.

Au lendemain de cette attaque, le «ministre israélien des Affaires étrangères», Yair Lapid avait affirmé avoir parlé avec son homologue britannique Dominic Raab de «la nécessité d'une réponse sévère».

Mardi, le Premier ministre Naftali Bennett a indiqué que son «gouvernement» travaillait à une réponse commune à l'attaque, mais que l’entité israélienne «savait aussi comment agir seul».

https://french.alahednews.com.lb/41003/337

israel iran said khatibzadeh

Dans Bolivie

BOLIVIE : LUIS ARCE MET EN AVANT LES ACQUIS ECONOMIQUES DE SON GOUVERNEMENT

Par Le 07/08/2021

7 Août 2021

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2021-08-06 23:51:43

    

La Paz, 6 août, (RHC)- Le président bolivien, Luis Arce, a mis en avant ce vendredi les mesures prises par son administration pour redresser l’économie de la crise héritée du gouvernement inconstitutionnel issu du coup d’État de 2019.

Dans son discours à la nation, à l’occasion de la journée de l’indépendance de la Bolivie, le président Arce a insisté sur le fait que la stratégie pour aller de l’avant et la réactivation de la demande intérieur en stimulant la production surtout avec l’augmentation des investissements publics et les bénéfices dérivés de l’injection de la centaine de millions de dollars.

Ces mesures ont d’ores et déjà eu des effets positifs pour l’économie bolivienne. En avril de cette année, la Bolivie affichait une  variation positive cumulée de 5,2% selon l’indice de l’activité économique mondiale.

«Le gouvernement bolivien, a-t-il ajouté, s’efforce également d’encourager les exportations et de réduire les importations en encourageant la production intérieure et l’industrialisation des ressources naturelles»

«Les décisions de politique économique, sociale, sanitaire et culturelle malavisée prises par le gouvernement de facto se sont inscrites dans notre histoire comme une attaque contre le peuple bolivien» a déclaré le président.

«Ils nous ont laissé sans ressources, sans santé, sans éducation, sans institutions culturelles, sans gouvernement, dans l’incertitude, sans droits de l’homme ni liberté d’expression comme dans toutes les dictatures de notre histoire» a-t-il insisté.

«Nous n’aurons de cesse dans le cadre de nos compétences d’exiger la poursuite et la punition des auteurs du coup d’État qui doivent répondre devant la justice des actes illégaux et violents qu’ils ont exécuté contre le peuple, la démocratie et la Constitution» a-t-il souligné au cours de la cérémonie organisée au sein de l’Assemblée plurinationale.

Source : Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/266322-luis-arce-met-en-avant-les-acquis-economique-de-son-gouvernement

Tag(s) : #Bolivie

INCIDENTS DE PETROLIERS : LE MOYEN-ORIENT AU SEUIL D’UNE GUERRE

Par Le 07/08/2021

Incidents de pétroliers: le Moyen-Orient au seuil d’une guerre

Par Alexandre Lemoine

Mondialisation.ca, 06 août 2021

Observateur continental

Région : 

Thème: 

 0   0  0  New

Le pétrolier Asphalt Princess battant pavillon panaméen a été capturé dans le golfe d’Oman, mardi 3 août, selon la presse, « par des forces soutenues par l’Iran », et il est actuellement remorqué dans les eaux iraniennes. La compagnie émiratie Glory International, propriétaire du navire, n’a encore fait aucun commentaire concernant cet incident.

L’unité UKMTO des forces navales britanniques (United Kingdom Maritime Trade Operations) a défini cet incident comme un « détournement potentiel ». Cinq autres navires qui naviguaient à proximité ont déclaré qu’ils « ne se trouvent pas sous commandement » d’après les informations du système de suivi des déplacements de navires Marine Traffic. Une telle notification est faite en cas de détournement et signifie que le navire ne peut pas manœuvrer à cause des « circonstances exceptionnelles » à bord.

De son côté, l’Iran nie toute implication dans cet incident, bien qu’il reste le principal suspect de l’attaque de drone la semaine dernière contre le cargo Mercer Street lié à Israël au large d’Oman. Cette attaque a fait deux tués parmi les membres d’équipage du navire commercial: un Britannique et un Roumain.

Après les incidents d’hier au large des Emirats arabes unis, le prix du baril reste inchangé, à hauteur de 72,74 dollars, car les craintes concernant la prolifération du variant delta du coronavirus Covid-19 retiennent les attentes du marché des matières premières, écrit mercredi la revue américaine Forbes.

L’UKMTO a publié ensuite un avertissement stipulant que tous les navires doivent faire preuve d’une extrême prudence dans la région émiratie de Fujaïrah. Le porte-parole du département d’Etat américain a exprimé mardi sa préoccupation quant à cette situation et a déclaré qu’une « enquête est en cours sur l’attentat », sans pour autant accuser l’Iran.

Ces incidents se sont produits en mer d’Arabie près de la ville portuaire de Fujaïrah, un centre important d’approvisionnement des navires qui transitent par le golfe Persique. A proximité se situe l’entrée dans le détroit d’Ormuz géostratégique, une artère de transport par laquelle transite un cinquième des exportations mondiales de pétrole. Dans cette zone se trouve la 5e flotte américaine opérationnelle qui ne s’est encore distinguée par aucune entrave à de tels incident et joue le rôle d’observateur extérieur.

Si la version de la capture du pétrolier émirati Asphalt Princess par des « forces pro-iraniennes » se confirmait, la région pourrait se plonger dans une vaste escalade militaire, dont le risque a nettement augmenté la semaine dernière après l’attaque contre le pétrolier Mercer Street.

Rappelons que les Etats-Unis, le Royaume-Uni et Israël ont accusé de cette attaque l’Iran, qui nie son implication dans l’attaque présumée avec l’usage de drones. Par la suite, Téhéran a déclaré qu’il réagirait immédiatement à toute menace pour sa sécurité en cas de tentatives d’Israël et de ses alliés dans la région d’organiser des « représailles » contre l’Iran. Au moment de l’attaque du 29 juillet le navire naviguait à environ 280 km du littoral d’Oman. Le pétrolier sans chargement se rendait de Dar el Salam de Tanzanie dans le port émirati de Fujaïrah. Téhéran a qualifié d’infondées les accusations visant l’Iran pour l’attaque contre le cargo Mercer Street.

Alexandre Lemoine

La source originale de cet article est Observateur continental

Copyright © Alexandre LemoineObservateur continental, 2021

https://www.mondialisation.ca/incidents-de-petroliers-le-moyen-orient-au-seuil-dune-guerre/5659024

  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11