Veilleur en éveil

 

Dans CUBA

CUBA : HENRY REEVE, UN NOM A VOCATION SOLIDAIRE

Le 05/08/2021

5 Août 2021

 

La Havane, 4 août (Prensa Latina) Aujourd'hui, à l'occasion du 145e anniversaire de sa mort, Cuba se souvient de Henry Reeve, un jeune d’origine étasunienne dont le nom est connu dans nombre de pays du monde grâce à la solidarité médicale de l'île des Caraïbes. 

Connu comme "le petit Anglais", il s’est rendu à l'âge de 19 ans dans la plus grande des Antilles pour rejoindre la cause de l'émancipation cubaine. Ses  mérites lui ont valu le titre de général de brigade dans l'armée de libération dans la seconde moitié du XIXe siècle.

Reeve a participé à environ 400 actions de combat. Il  était proche du Major Général Ignacio Agramonte et  connu d’ailleurs pour avoir participé au sauvetage épique du Brigadier Général Julio Sanguily.

Son attitude solidaire a inspiré le leader historique de la révolution cubaine Fidel Castro à donner son nom à une brigade médicale composée de professionnels spécialisés dans les situations de catastrophe, offrant leurs services dans différents pays du monde.

Le rôle principal de cette brigade, officiellement fondée le 19 septembre 2005, est de coopérer dans tout pays se trouvant en proie à une catastrophe (ouragans, inondations, entre autres), aussi  bien que de faire face aux grandes épidémies à l’origine des désastres naturels  voire sociaux.

En 2006, le contingent Henry Reeve est arrivé en Indonésie pour aider cette nation touchée par un tremblement de terre, comme il l'a fait en 2010 au Chili et en Haïti, ce dernier frappé par l'épidémie de choléra.

Cependant,  l'une des missions les plus difficiles pour ses membres a sans doute été l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest. Un groupe de 260 professionnels de la santé s'est rendu en 2014 en Sierra Leone, en Guinée et au Liberia, les pays les plus durement touchés par la maladie, et selon les chiffres officiels  a réussi à sauver la vie de quelque sept mille personnes.

Suivant les données rendues publiques jusqu'en mars par le ministère de la santé publique (Minsap),  il y a eu  57 contingents Henry Reeve dans 40 pays, tous envoyés surtout  dans le but de faire face à la pandémie de Covid-19.

jcc/jha/ghp/cvl

source : http://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=886884:henry-reeve-un-nom-a-vocation-solidaire&opcion=pl-ver-noticia&catid=69&Itemid=101

Tag(s) : #Cuba#Reeve

Dans LIBAN

EXPLOSIONS AU PORT DE BEYROUTH : LE HEZBOLLAH APPELLE A « FAIRE LA VERITE SANS CEDER AUX TENTATIVES D’EXPLOITATION POLITIQUE »

Le 04/08/2021

Explosions au port de Beyrouth : Le Hezbollah appelle à « faire la vérité sans céder aux tentatives d’exploitation politique »

 Depuis 8 heures  4 août 2021

Drapeau du Hezbollah

Drapeau du Hezbollah

 Liban - Moyent-Orient

 

Rédaction du site

Le Hezbollah a appelé, mardi 3 aout, la justice libanaise à « faire la vérité » sur la double explosion au port de Beyrouth, dont la première commémoration aura lieu demain mercredi, « sans céder aux pressions », mettant en garde contre les tentatives d’exploitation à des fins politiques de cette affaire.

Après avoir présenté une nouvelle fois ses condoléances aux proches des victimes de « la plus grande tragédie nationale » ayant frappé le Liban et exprimé sa sympathie aux blessés et sinistrés, le Hezbollah a exprimé l’espoir que « toute la vérité soit faite sur cette catastrophe en toute transparence et fiabilité, loin de toute récupération politique, règlement de comptes ni conflits internes étroits ».

Dans un communiqué, le Hezbollah a estimé que ces pratiques risquent d'  "empêcher toute reddition des comptes ".

« Nous demandons aux autorités judiciaires concernées de traiter cette affaire nationale avec sérieux et responsabilité, sans céder aux pressions et aux intérêts personnels et à dévoiler la vérité, devant l’opinion publique et le monde, en toute transparence », a encore appelé le parti de la résistance.

Il a aussi réclamé qu’un terme « définitif » soit mis aux « manipulations internes et à l’exploitation externe » de cette affaire, ainsi qu’aux « accusations infondées et aux détournements de la vérité ».

Près d’un an après la déflagration qui a fait plus de 200 morts et des milliers de blessés, la population libanaise dénonce la lenteur des investigations.

 

Source: Avec OLJ

https://french.almanar.com.lb/2122529

Dans SYRIE

LE PARTI COMMUNISTE SYRIEN REJETTE L’INGERENCE DES ETATS-UNIS A CUBA

Le 04/08/2021

3 Août 2021


  
Le parti communiste syrien rejette l'ingérence des États-Unis à Cuba

Damas, 3 août 2021 - Le Parti communiste unifié de Syrie a rejeté, dans une déclaration publiée mardi, les tentatives d'ingérence dans les affaires intérieures de Cuba et de déstabilisation de la nation caribéenne.

Nous ratifions notre entière solidarité avec le Parti communiste de Cuba face aux vils complots ourdis par l'administration américaine et ses agents et organes de renseignement pour déstabiliser la situation à Cuba, indique le communiqué portant la signature du Bureau politique de l'organisation.

Elle a dénoncé les tentatives des administrations américaines successives de conspirer contre les gouvernements qui rejettent l'hégémonie américaine et défendent leur souveraineté et les droits de leurs peuples.

Ce n'est pas nouveau, ce qui exige plus de solidarité et de coopération entre toutes les forces de libération nationale pour renforcer l'unité face aux défis, remarque le texte.

La Syrie a réaffirmé, par le biais de déclarations publiées par son Parlement, son ministère des Affaires étrangères et sa Fédération des travailleurs, sa ferme condamnation du blocus imposé à Cuba et des tentatives des États-Unis de déstabiliser la nation caribéenne, et a estimé que les puissances impérialistes tentent d'appliquer la même sale recette qu'elles ont d'abord utilisée contre la Syrie.

(Cubaminrex)

source : https://www.minrex.gob.cu/es/partido-comunista-de-siria-rechaza-injerencia-de-eeuu-en-cuba

Tag(s) : #Syrie#Communiste#Cuba

Dans FRANCE

Dr GERARD DELEPINE : DISCRIMINATION, ENNEMIE INACCEPTABLE DE LA DEVISE FRANCAISE : LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE

Le 03/08/2021

Discrimination, ennemie inacceptable de la devise française: Liberté, Égalité, Fraternité

Par Dr Gérard Delépine

Mondialisation.ca, 02 août 2021

nouveau-monde.ca

Région : 

Thème: 

Analyses: 

 4   0  0  4

Comment reproduire les pires moments de l’Histoire

On nous reproche parfois de faire le parallèle entre ce qui s’est passé durant la dernière guerre et ce qui se passe aujourd’hui en France et en particulier entre le passe sanitaire et l’étoile jaune, car cela « banaliserait » les crimes qui ont été commis contre nos frères juifs.

Eux n’ont pas oublié.

La photo que vous voyez ci-dessus n’a pas été prise par des comédiens à Paris, mais en Israël, lors d’une manifestation contre le passe sanitaire et ce sont des Israéliens qui dénoncent ces similitudes entre l’étoile jaune et le passe.

Il ne s’agit pas de banaliser les horreurs inhumaines qui ont été commises contre eux, mais de rappeler que « le ventre est encore fécond d’où naît la bête immonde » et la grande leçon qu’Anna Arendt a tirée de la Shoah, la banalité du mal et des bourreaux nazis « le plus terrible c’est qu’il s’agissait d’hommes très ordinaires » qui prétendaient agir « pour le bien de la nation allemande ». Comme nos dirigeants et la majorité godillot qui a voté cette loi de discrimination incroyable « pour la santé des Français ».

Une loi qui instaure une discrimination totalement contraire à nos valeurs

Le passe sanitaire instaure une discrimination majeure entre les Français, sans précédent dans l’histoire de la république autre que celle instaurée en 1940 par le gouvernement de Vichy.

Hier, c’était sur la race, aujourd’hui sur les opinions. Si on doute de la parole du président (qui a tellement menti)[1] et de l’efficacité et de l’innocuité des pseudos vaccins expérimentaux actuels, on est traité d’irresponsable, d’égoïste, de complotiste, d’ennemi de la nation, et transformé en citoyen de seconde zone dont il faut « pourrir la vie », comme celle des juifs lors de la période la plus sombre de notre histoire.

La loi du 3 octobre 1940 portant statut des Juifs, suivie par près d’un millier de textes, décrets et règlements antisémites adoptés et appliqués sans états d’âme par des fonctionnaires zélés ont déchu les porteurs de l’étoile jaune de tous leurs droits fondamentaux en leur interdisant entre autres de travailler.

En 1941, les médecins porteurs de l’étoile jaune furent interdits d’exercice dans le silence général complice. L’ordre des médecins y veillait. En octobre 2021, ceux qui n’ont pas de passe ne pourraient plus travailler comme médecin. L’Ordre y veillera.

Dès 1941, la loi interdisait aux porteurs de l’étoile jaune de travailler comme fonctionnaires. Aujourd’hui, la loi scélérate cible les soignants, les pompiers et les serveurs de cafés restaurants, mais la majorité présidentielle rêve d’étendre cette interdiction de travailler des « sans passe » à l’ensemble des professions et en particulier aux enseignants.

La loi scélérate interdit aux « sans passe » de côtoyer les vaccinés dans les cafés et restaurants, cinéma, lieux de culture et les autres lieux publics comme les nazis interdisaient aux porteurs de l’étoile jaune de fréquenter les « bons aryens ».

Cette loi scélérate va plus loin que les lois de Vichy en interdisant aux « sans passe » de consulter ou d’entrer à l’hôpital contraignant les médecins de choisir entre soigner ou obéir[2] en violant leur serment d’Hippocrate.

Cette loi organise la rupture du secret médical, fondement de la médecine depuis ses origines, puisqu’elle organise la divulgation des données médicales personnelles détenues par l’assurance maladie à toutes sortes de tiers.

Alors que Tik Tok est condamné aux Pays-Bas pour ne pas avoir clairement prévenu ses utilisateurs de la divulgation possible de leurs données personnelles, l’état organise la transmission de nos données médicales les plus sensibles à de nombreux tiers sans que l’organisme chargé de la protection de notre vie privée [La CNIL] proteste.

Le QR code constitue l’équivalent des matricules si chers aux nazis, qu’ils tatouaient sur les déportés pour les déchoir de leur humanité et qu’ils ne soient plus considérés que comme des numéros.

La loi instaure la déchéance des droits civiques des « sans passe » en leur interdisant l’entrée des bureaux de vote. Une telle manœuvre visant les élus communistes a été utilisée par Hitler après l’incendie du Reichstag pour obtenir la majorité qui lui était nécessaire pour parvenir au pouvoir.

Exclure une partie de la population désignée comme responsable des malheurs de l’Allemagne (communistes, juifs, tziganes, homosexuels) de la société a été la première mesure des nazis avant de les mettre dans les camps pour les assassiner. Aujourd’hui, en France, une majorité parlementaire qui n’a recueilli qu’une infime proportion des voix des inscrits au dernier scrutin électoral désigne les réticents à la vaccination comme responsables de la poursuite de l’épidémie et les exclut du reste de la population sans justification sanitaire réelle. Toute discrimination est dangereuse et constitue le premier pas du retour vers la barbarie.

Une discrimination fondamentalement illogique.

Si les vaccinés croient que les vaccins sont efficaces, ils doivent se sentir protégés et n’ont aucune raison de craindre les non-vaccinés. Et s’ils ne croient pas que les vaccins les protègent, pourquoi seraient-ils davantage protégés par la vaccination des autres ?

Une discrimination inefficace dans la vie réelle

Croire que cette discrimination peut permettre de limiter les contaminations est un mythe démenti par les faits avérés dans le monde réel.

En Autriche, un passe a été instauré le 1er juillet alors que l’épidémie régressait naturellement. Depuis l’instauration du passe, le nombre de nouvelles contaminations quotidiennes a explosé.

Aux Pays-Bas

Les suites du festival Verknipt à Utrecht confirment l’inefficacité du passe. Les organisateurs croyaient protéger les participants en leur imposant un passe sanitaire via l’application CoronaCheck, prouvant qu’ils avaient été soit testés négatifs, soit vaccinés, soit guéris d’une infection corona précédente. Mais quelques jours après le festival, sur les 20 000 participants, on dénombre, plus de mille nouveaux infectés par le coronavirus (dont une grande majorité de vaccinés !). Cet incident démontre que ni la vaccination ni le passe ne protègent réellement.

Alors pourquoi veut-on nous imposer des mesures inefficaces et discriminatoires totalement contraires à nos valeurs ?

Le pass est inefficace, car les vaccins ne protègent ni les vaccinés ni leurs contacts

Si le pass ne sert à rien sur le plan sanitaire, c’est que les pseudo vaccins actuels sont trop peu efficaces, et qu’ils ne protègent ni les vaccinés ni ceux qui les côtoient.

À Chavagnes-en-Paillers, en Vendée, entre le 14 avril et le 21 avril, tous les prêtres retraités des Fils de Marie Immaculée ont reçu l’un des vaccins expérimentaux ARNm à l’exception d’un prêtre infecté auparavant. Sur les 22 prêtres vaccinés, 21 sont tombés malades et sept sont décédés dans un délai de deux à trois semaines et demie.

On ne compte plus les EHPAD de France et d’Europe qui ont subi des flambées d’épidémies mortifères malgré la vaccination de tous leurs pensionnaires

À bord du HMS Queen Elizabeth, le nouveau porte-avions britannique, une épidémie de Covid a éclaté après une escale à Chypre avec plus de 100 cas, alors que tous les 1300 marins à bord avaient reçu leurs deux doses depuis plus de trois mois.

En Israël, les vaccinés représentent près de 50 % des nouveaux cas et sont plus nombreux en réanimation que les non-vaccinés au point que les responsables de la santé qui prétendaient que le vaccin Pfizer était très efficace envisagent maintenant de reconfiner la population et de recommander une troisième injection.

Santé Publique Angleterre, faisant le bilan des derniers mois constate que sur les 257 personnes qui sont mortes de Covid entre le 1er février et le 21 juin, 163 (63,4 %) avaient déjà reçu au moins une dose du vaccin, et conclue : « les personnes vaccinées meurent plus que les non -vaccinées ».

Alors pourquoi veulent-ils nous imposer une mesure inefficace en violant nos libertés fondamentales alors que la prétendue épidémie actuelle au variant delta n’est qu’une augmentation de tests positifs, des cas sans augmentation des nombres de malades, ni d’hospitalisations, ni de séjours en réanimations, ni de morts ?

La liberté est notre bien le plus précieux ; elle n’est pas négociable.[3][4]

Dr Gérard Delépine

 

Notes

[1] Après avoir menti sur les stocks, sur les masques, sur la pénurie de moyens pour les soignants, il s’est parjuré sur la vaccination et le pass sanitaire En décembre 2020, il affirmait : « La vaccination ne sera pas obligatoire », avant de la rendre, de fait, obligatoire. En avril 2021 : « Le pass sanitaire ne sera jamais un droit d’accès qui différencie les Français » avant d’en faire un droit d’accès qui différencie les Français.

[2] Titre d’un de nos livres prémonitoires publié avant les dernières élections présidentielles

[3] Laurent Montesino « Si nous acceptons, ce chantage, nous accepterons tout » — Entretien essentiel
France Soir le 28/07/2021
https://www.francesoir.fr/videos-lentretien-essentiel/si-nous-acceptons-ce-chantage-nous-accepterons-tout-laurent-montesino

[4] Tranchant Alain – la-liberte-ne-se-négocie-pas
https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/la-liberte-ne-se-negocie-pas France Soir 29/7/21

La source originale de cet article est nouveau-monde.ca

Copyright © Dr Gérard Delépinenouveau-monde.ca, 2021

https://www.mondialisation.ca/discrimination-ennemie-inacceptable-de-la-devise-francaise-liberte-egalite-fraternite/5658913

Dans CUBA

CUBA, L'URSS ET L'EMPREINTE DU COSMONAUTE YOURI GAGARINE

Le 02/08/2021

2 Août 2021

Cuba, l'URSS et l'empreinte du cosmonaute Youri Gagarine
 
Par Danay Galletti Hernandez

La Havane, 1er août (Prensa Latina) L'homme d'affaires canadien Gregory Biniowsky, fondateur du restaurant rétro-soviétique Nazdarovie - qui signifie "À votre santé" en espagnol - estime qu'"absolument tous les Cubains savent qui est Youri Gagarine".

La décoration de cet espace gastronomique, situé en face de l'emblématique Malecon de La Havane, comprend des photos du célèbre cosmonaute, et même les visiteurs étrangers remarquent qui est le protagoniste des images.

S'ils ne le connaissent pas, les serveurs les éduquent sur le sujet. Il est un symbole de l'Union soviétique et de ses exploits et, précisément, l'idée de créer ce site fait partie du grand héritage et de la nostalgie qui existent au sujet de l'URSS à Cuba", a déclaré M. Biniowsky à Prensa Latina.

Bien que le site reste fermé dans le cadre des restrictions imposées par Covid-19, il est depuis sa création une allégorie et un souvenir des peuples d'Europe de l'Est et un rappel de la façon dont, pendant la guerre froide, des milliers de Cubains ont étudié dans les républiques socialistes.

Il existe une familiarité et une nostalgie de la culture soviétique", déclare Gregory Biniowsky. Ainsi, les murs du restaurant évoquent également les outils de communication et de masse et leurs multiples facettes : romantisme naïf, avant-gardisme abstrait, futurisme ou art de l'affiche.

Outre la cuisine typique avec des recettes telles que le Pirozhki au chou, la Cotleta à la Kiev, le Pielmeni, la soupe Borsh et le Stroganoff, le projet socioculturel Nazdarovie reproduit des images de Vladimir Ilyich Lénine, d'ouvriers miniers et industriels, des symboles de la faucille et du marteau et des posters d'athlètes de l'époque.

L'un des établissements d'enseignement créés par la Révolution, avec l'idée de Fidel Castro de combiner les études et le travail agricole, était la "Escuela Secundaria Básica en el Campo Yuri Gagarin", située dans l'actuelle municipalité de Caimito, dans la province occidentale d'Artemisa.

En 1980, après son retour à Cuba, le cosmonaute Arnaldo Tamayo nous a rendu visite. Des représentants des pays socialistes sont également venus et ont laissé des objets typiques de ces lieux, qui ont ensuite été exposés dans des chaises et des bureaux", a déclaré à Prensa Latina Roberto G. Saavedra, professeur au centre. Saavedra, qui y a enseigné de 1976 à 1984.

Aujourd'hui, en tant qu'institut polytechnique avec plus de 10 spécialités, les professeurs participent à ce que l'on appelle la zone rouge, travaillent comme collaborateurs bénévoles dans le camp international Julio Antonio Mella et dans l'hôpital pour positifs asymptomatiques de l'université d'Artemisa.

Gagarine et sa visite dans la nation des Caraïbes

L'histoire nous apprend que le 3 novembre 1957, l'Union soviétique a mis en orbite le premier vaisseau spatial Spoutnik avec un être vivant comme passager : le chien Laika. Deux ans plus tard, Youri Gagarine était l'un des candidats au poste de cosmonaute dans le programme spatial soviétique avec 3500 volontaires.

À bord du premier vaisseau spatial habité "Vostok-1", lancé le 12 avril 1961 depuis le cosmodrome de Baïkonour, se trouvait ce jeune homme de 27 ans originaire de l'oblast de Smolensk. Selon l'agence de presse TASS, avant le décollage, Gagarine a prononcé la phrase emblématique : "Allons-y".

Depuis l'altitude cosmique, sous le pseudonyme peu connu de "Cedar", il dira peu après : "Je vois la Terre parfaitement, je suis ému. Je suis ému. Comme c'est beau". Cet exploit a permis d'établir trois records spatiaux absolus : une durée de vol de 108 minutes, une altitude de 327 kilomètres et une charge utile de 4 725 kilos.

La presse soviétique a repris l'intérêt de Gagarine pour Cuba à son retour sur le continent. Ainsi, le 24 juillet de cette année-là, le protagoniste de l'exploit et le leader de la révolution cubaine, Fidel Castro, se sont embrassés sous une pluie torrentielle sur la piste de l'aéroport international José Martí.

Les témoignages de l'époque révèlent que les principales boutiques et rues de La Havane ornaient leurs vitrines de photos de Gagarine et de drapeaux. Une fois le protocole avec le corps diplomatique et les honneurs militaires achevés, les deux hommes sont montés dans la voiture décapotable de l'Institut cubain d'amitié avec les peuples.

Au cours de sa visite dans la plus grande des Antilles, le héros soviétique a échangé avec des étudiants de l'université de La Havane, rencontré les blessés de l'invasion de la baie des Cochons, une opération militaire organisée par des Cubains en exil, armés et entraînés par le gouvernement américain en avril 1961.

Quelques jours plus tard, lors de la commémoration du 8e anniversaire des assauts contre les casernes Moncada et Carlos Manuel de Céspedes depuis la Plaza de la Revolución à La Havane, le président de l'époque, Osvaldo Dorticós, a annoncé que le voyageur du cosmos recevrait l'Ordre de Playa Girón.

Après avoir prononcé ses remerciements, Youri Gagarine a exprimé son souhait, pour beaucoup prémonitoire : "Je suis sûr que le moment n'est pas loin où les cosmonautes cubains, les glorieux fils du peuple cubain, s'envoleront vers le cosmos pour contribuer au progrès de l'humanité dans cette branche".

mem/dgh/cvl
 

source : https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=466328&SEO=cuba-la-urss-y-la-impronta-del-cosmonauta-yuri-gagarin

Tag(s) : #URSS#Cuba#Gagarine

Dans VENEZUELA

CUBA ET LE VENEZUELA NE CAPITULERONT JAMAIS FACE AUX USA

Le 02/08/2021

26 Juillet 2021

Édité par Reynaldo Henquen
2021-07-25 19:24:43

      

Caracas 25 juillet (RHC) Le président Nicolás Maduro a assuré aujourd’hui que Cuba et le Venezuela ne capituleront ni se mettront jamais à genoux devant l’empire américain.

Au cours de son activité présidentielle habituelle du dimanche, le président a réitéré ce qu’il avait déclaré la veille dans une interview accordée à la chaîne de télévision multinationale Telesur, au cours de laquelle il a donné son avis sur ce qui s’était passé à Cuba au cours des dernières semaines et sur les effets du blocus sur la nation caribéenne.

Il a assuré qu’après le 11 juillet, deux processus intéressants avaient été lancés : l’épanouissement de la solidarité envers l’île et un processus d’autoréflexion de la société cubaine.

'Le peuple cubain a fait l’objet d’une expérience de torture sociale, collective, économique, sans précédent', a déclaré, tout en traçant un parallèle entre les émeutes rapportées à Cuba et des faits de violence politique enregistrés dans l’histoire récente de la nation sud-américaine.

Dans son interview à Telesur, Maduro a souligné le soutien mondial majoritaire en faveur de la souveraineté et de l’autodétermination de la nation caribéenne; 'Cuba compte sur le soutien du monde, elle a suscité avec plus de passion la solidarité', a affirmé le chef d’état.

'Le peuple cubain a la force et la morale de se relever de toute agression', a déclaré Maduro en réaffirmant son engagement à renforcer les relations bilatérales de coopération en matière de santé et d’alimentation.

Dans ses déclarations à Telesur, à l’occasion du seizième anniversaire de la chaîne multinationale basée à Caracas, le président vénézuélien a souligné l’importance de consolider les processus d’intégration en Amérique latine et dans les Caraïbes.

 

Source Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/264996-cuba-et-le-venezuela-ne-capituleront-jamais-face-aux-etats-unis

Tag(s) : #Cuba#Venezuela#Maduro

 

 

Dans CHINE

LA CLE DU SUCCES DU PARTI COMMUNISTE CHINOIS : L’ « AMOUR DU PEUPLE »

Le 02/08/2021

1 Août 2021

L'« amour du peuple », la clé du succès du Parti communiste chinois
le Quotidien du Peuple en ligne | 30.07.2021 11h22

A l'occasion du 100e anniversaire de la fondation du Parti communiste chinois, le discours du Secrétaire général Xi Jinping a attiré l'attention des milieux politiques et universitaires du monde entier. Le Quotidien du Peuple en ligne a interviewé monsieur Jacques Cheminade, président du parti français Solidarité et progrès, et madame Christine Bierre, rédactrice en chef de « Nouvelle Solidarité », magazine mensuel de Solidarité & progrès. Ils se sont réjoui des réalisations du PCC au cours du siècle dernier et ont fait une interprétation dynamique du discours de Xi Jinping.

Le succès du PCC découle de « l'amour du peuple » et de « l'audace »

Jacques Cheminade a indiqué : « Il y a deux choses qui sont vraiment les plus remarquables dans les réalisations du PCC. C'est d'abord l'amour du peuple, comme l'a dit Xi Jinping : "le peuple est la source de force à laquelle les communistes chinois doivent se tenir" ; ensuite, il y a l'audace que Deng Xiaoping un jour a soulignée : si l'on veut poursuivre les idées de réforme et d'ouverture, il faut montrer plus d'audace et oser faire des expériences nouvelles" et "on ne doit pas avancer à petits pas comme les femmes aux pieds bandés". Pour moi, ce sont l'amour du peuple et l'audace qui ont fait tout ce succès politique du PCC depuis 1949 ».  

Il a également souligné que : « Les progrès de la Chine au cours de ces 70 dernières années et en particulier depuis les 35 dernières années sont considérables, sans précédent dans l'histoire du monde ». Il a pris comme exemple l'espérance de en moyenne, rappelant qu'« elle est passée d'environ 35 ans il y a 70 ans à 77,3 ans aujourd'hui, un progrès absolument extraordinaire. Le revenu par habitant en Chine a également connu des progrès remarquable. Enfin, la Chine est le seul pays à avoir une croissance positive de 2.3% en 2020 en pleine pandémie. Ce sont toutes des preuves du succès ».

En outre, pour Jacques Cheminade, la réussite de la Chine dans le domaine culturel est aussi remarquable. Il a notamment pensé au programme « Héros de la poésie » de CCTV. Selon lui, « il y a toute cette histoire de la Chine qui est là, qui est présente à travers la poésie. On constate des participants de 7 à 70 ans, même de plus de 70 et 80 ans qui sont dans les émissions de "Héros de la poésie". Il y a des enseignants, des paysans, car le programme s'adresse à tout le monde. Donc si l'on veut bien comprendre la Chine, il faut voir sa réalisation matérielle et cette base culturelle. »

Le PCC représente les intérêts fondamentaux du peuple chinois

Dans son discours, le Secrétaire général Xi Jinping a mentionné que « le pays est le peuple et que le peuple est le pays. Combattre pour le pays et protéger le pays, cela veut dire défendre les intérêts fondamentaux du peuple. » Sur cela, Christine Bierre a déclaré : « C'est la grande force de la Chine aujourd'hui ! Les principaux pays occidentaux traversent des crises politiques et économiques importantes, le Brexit, les "Gilets Jaunes", etc. Ce sont autant de signes de ce mal-être profond qui ronge les pays du G7. Les inégalités se sont creusées dans tous ces pays, où l'argent ne va plus à la recherche, à l'industrie, aux hôpitaux, aux écoles, mais aux gains à court terme dans les services ou la finance spéculative. Le mécontentement est tel que dans certains pays, les populations font la grève civique et ne se déplacent plus pour voter ».

Jacques Cheminade a souligné : « Un sondage de l'Economist Intelligence Unit de Grande-Bretagne en 2018 nous a dit que la population chinoise est celle qui a le plus d'adhésion et qui a la plus confiance en leur gouvernement, avec 91.4%. C'est parce qu'en Chine, on se conçoit comme une communauté qui travaille pour le bien commun, et cet objectif est incarné par le PCC. Aujourd'hui, le PCC fait tous les efforts pour y parvenir. C'est cette communauté qu'on ne trouve pas dans les pays occidentaux où l'individualisme s'est développé parfois contre l'intérêt même de la communauté ».

Selon Jacques Cheminade, « les résultats de la Chine sont guidés par l'aspiration du peuple chinois à une belle vie, et il y a une responsabilité pour libérer et développer les forces productrices sociales. Ce but est consciemment à l'esprit des dirigeants chinois, ce qui explique le succès ». Il a ajouté : « En Chine, il y a une vision historique longue, et dans un certain nombre de domaines, lorsqu'il y a eu une histoire, il y aura une grande réussite, comme le 14e Plan quinquennal et le "Made-in-China 2025". Il y a quelque chose de très important évidemment adapté aux caractéristiques actuelles du socialisme en Chine. Donc c'est toute une histoire qui prouve que la Chine a suivi une voie de développement adapté à sa réalité nationale, mais aussi un développement chinois qui constitue une opportunité pour le reste du monde ».

Jacques Cheminade a toujours des attentes positives au sujet de l'initiative « la Ceinture et la Route ». Il a déclaré : « Faire bénéficier les peuples riverains de l'initiative "la Ceinture et la Route", parce qu'aujourd'hui le seul projet de civilisation à l'échelle du monde, c'est l'initiative "la Ceinture et la Route". C'est la grande initiative gagnant-gagnant, inclusive qui crée une cohésion de coopérations normales ».

Le PCC est sur le chemin de la bonne direction

Il a été mentionné dans le discours de Xi Jinping que « nous apprendrons activement toutes les réalisations bénéfiques de la civilisation humaine, et toutes les suggestions utiles sont les bienvenues, ainsi que les critiques bien intentionnées, mais nous n'accepterons jamais les prédications des soi-disant "maîtres enseignants" », et « le peuple chinois ne permettra jamais à des forces étrangères de l'intimider, de l'opprimer ou de l'asservir. Quiconque voudra le faire sera sûrement confronté à un bain de sang devant la Grande Muraille d'acier construite par plus de 1,4 milliard de Chinois ».

Sur cette détermination, Christine Bierre a déclaré : « Je crois que le Président Xi Jinping fait peut-être référence à ce qu'on appelle en France des "donneurs de leçons". Ce sont des hypocrites qui ne font pas eux-mêmes ce qu'ils prêchent et ne cherchent qu'à soumettre les gens à leur pouvoir arbitraire. Je crois que le message du Président Xi à l'égard de ceux qui veulent une guerre froide, voire une vraie guerre contre la Chine, est très clair : le peuple chinois est soudé, uni, et ceux qui s'en prendraient à la Chine risqueraient des conséquences terribles pour eux, mais aussi pour le monde. »

Christine Bierre a rajouté : « Les politiques énoncées par le Président Xi Jinping dans son discours, ainsi qu'une concentration sur l'intérêt du peuple, permettront aux PCC d'assurer la bonne direction ».

Aujourd'hui, le PCC s'engage à amener le peuple chinois sur la voie pour atteindre l'objectif du second centenaire. Face à la situation internationale, Jacques Cheminade a déclaré : « Aujourd'hui, la conception dominante sur la scène internationale est à la fois financière et géopolitique, qui n'est pas une conception d'amitié et de soutien mutuel. »

Selon lui, « il faut que les principaux pays du monde se réunissent pour remettre en place un système économique et financier international gagnant-gagnant. La Russie, la Chine, l'Inde et les États-Unis doivent travailler ensemble. On ne peut pas être anti-américain, anti-chinois ou anti-russe, ou même anti-anglais. Il faut lutter contre les oligarchies financières qui penseraient à l'avantage des désaccords entre les peuples. Les principaux pays du monde ont la responsabilité de créer une stabilité dans le monde. Nous espérons beaucoup que la Chine jouera son rôle de la paix qui nous semble essentiel pour le bien commun et pour les générations futures ». 

(Rédacteurs :Ying Xie, Yishuang Liu)
source : http://french.peopledaily.com.cn/Horizon/n3/2021/0730/c31362-9878668.html

Tag(s) : #Communiste#Chine#PCC

Dans CUBA

CUBA : NOS MARTYRS SONT TOUJOURS DEBOUT A CHAQUE HEURE DE DANGER

Le 31/07/2021

30 Juillet 2021

Nos martyrs sont debout à chaque heure de danger (+Vidéo)
30 juillet 2021
Eduardo Palomares Calderón
Granma
L'affection avec laquelle Cuba se souvient de Frank País a fait de lui "l'inoubliable".

Photo : Granma
Photo : Granma
Si pour Fidel, il était "le plus précieux, le plus utile, le plus extraordinaire de nos combattants", et si Raúl le définissait comme "courageux jusqu'à la témérité et (...) le genre d'homme qui pénètre profondément et définitivement dans le cœur du peuple", l'affection avec laquelle Cuba se souvient de Frank País fait de lui "l'inoubliable".

Il avait à peine 18 ans le 26 juillet 1953 lorsque, réveillé par les tirs de l'attentat de Moncada, il a su que sa voie serait aussi de lutter contre la tyrannie de Batista. C'est dans cet esprit, la raison de son existence, qu'il est entré dans l'immortalité à peine quatre ans plus tard, après avoir été assassiné dans les rues de Santiago le mardi 30 juillet, il y a 64 ans jour pour jour.

Les pages d'un profond dévouement, d'un sens élevé des responsabilités et d'un leadership incontestable, seraient le soulèvement du 30 novembre 1956, qui à l'appui du débarquement du Granma a fait apparaître l'uniforme vert olive à Santiago de Cuba, et l'organisation de l'envoi d'armes et d'hommes à l'armée rebelle naissante.

La prison n'a pas entamé sa détermination : "le jour où il n'y aura plus qu'un seul Cubain qui croira en cette révolution, ce Cubain sera moi", a-t-il déclaré, malgré la persécution féroce du régime, responsable de sa mort.

On dit que les coups de feu du crime lâche ont provoqué un pressentiment tragique dans chaque coin de la ville, qui s'est ensuite transformé en une douleur aiguë, plus terrible dans les poitrines de ses camarades de lutte, de sa petite amie, de la mère qui, pour contrôler le sang généreux, a bouché, un par un, les 36 trous dans le corps de son fils bien-aimé.

La foule qui a accompagné, au milieu des slogans révolutionnaires, son enterrement et celui de son camarade tombé au champ d'honneur, Raúl Pujol, a montré que Frank País restait vivant dans la mémoire des honnêtes gens de son peuple.

Symbole du meilleur de sa génération, la date de sa mort marque le Jour des Martyrs de la Révolution, à la tête desquels Frank, toujours debout, impétueux et mobilisateur, à chaque heure de danger pour la patrie.

source : https://www.pcc.cu/noticias/nuestros-martires-en-pie-en-cada-hora-de-peligro-video

Tag(s) : #Cuba