LE PENTAGONE SE RETIRE DE L'AFGHANISTAN POUR S'IMPLANTER AU TADJIKISTAN

Le Pentagone se retire de l’Afghanistan pour s’implanter au Tadjikistan

 
US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Le général américain Kenneth McKenzie, commandant du CentCom, rencontre le président tadjik Emomali Rahmon, le 22 octobre 2020. ©president.tj

En Afghanistan, les Américains ont finalement fait la paix avec le groupe qu’ils voulaient combattre au cours de deux décennies. L’Asie centrale sera-t-elle la prochaine destination des GI’s ?

Nombreux sont les experts et analystes pour qui la présence des États-Unis en Afghanistan ne leur a apporté qu’un échec cuisant, pour autant, Washington n’est toujours pas prêt à renoncer à ses projets en Afghanistan.

Selon les sources concordantes auprès du ministère tadjik des Affaires étrangères, le général McKenzie aurait remis au président Rahmon un plan secret du Pentagone pour établir une coopération avec le Tadjikistan. Les mêmes sources réaffirment que le plan du Pentagone prévoit le déploiement de forces américaines sur une base militaire dans le nord du Tadjikistan et par la suite, l’affaiblissement de la présence militaire de la Chine et de la Russie au Tadjikistan et la lutte contre les groupes terroristes en Asie centrale.

« Lors de cette rencontre, le président a promis au général américain de présenter à Washington, d’ici une vingtaine de jours, une délégation militaire et sécuritaire pour discuter des détails du plan du Pentagone afin que les deux parties puissent signer un accord officiel », ont rapporté les sources qui, ayant requis, l’anonymat, ont ajouté que ces négociations auraient lieu au Qatar, en présence de responsables du Pentagone et du Tadjikistan. 

Par ailleurs, certaines sources ont fait part d’une rencontre entre Yatimov et le général Austin Scott Miller, commandant des forces américaines et de l’OTAN en Afghanistan, lors de laquelle les responsables du Pentagone se seraient opposés au plan du coup d’État de Yatimov pour renverser Emomali Rahmon.

Lire aussi: Lutte antiterroriste : Russie et Tadjikistan entament des exercices conjoints près de l’Afghanistan

Il paraît que la visite éclair du général McKenzie au Tadjikistan, à peine quelques jours après l’annonce de la victoire définitive de Rahmon aux élections présidentielles, vise à imposer au président le cadre des coopérations américano-tadjikes au cours de son nouveau mandat. 
Tous ces rapports pourraient confirmer la décision des Américains de débarquer dans un coin sûr en Asie centrale, un meilleur endroit que l’Afghanistan. 

https://french.presstv.com/Detail/2020/10/29/637523/Afghanistan-Tadjikistan-Russie-Etats-Unis-McKenzie

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire