BURKINA FASO : LA CRISE HUMANITAIRE ATTEINT DES PROPORTIONS DRAMATIQUES

Un camp de réfugiés au Birkina Faso

Au Burkina Faso, la crise humanitaire atteint des proportions dramatiques

© AFP 2020 OLYMPIA DE MAISMONT

AFRIQUE

URL courte

Par 

920

S'abonner

Le nombre de déplacés internes au Burkina Faso a désormais dépassé le seuil alarmant d’un million. Un chiffre énorme au regard de la population du pays estimée à 20 millions de personnes, mais qui pourrait encore croître dans un contexte sécuritaire qui demeure toujours plus préoccupant.

Depuis 2015, le Burkina Faso est sous le feu de groupes djihadistes venus pour la plupart du Mali. Ceux-ci ont vraisemblablement décidé, à compter de 2017, de «réorienter» leurs actions dans ce pays voisin où ils ont trouvé un terreau propice, face à une armée burkinabè qui manque de ressources et qui n’a pas la maîtrise de son territoire.

 

 

Panthéon des martyrs à Ouagadougou

© SPUTNIK . ROLAND KLOHI

L'attaque d'une église au Burkina, «symbole de la haine et de l'aveuglement religieux»

Sur les treize régions que compte le le pays, six –le Sahel, le Nord, l’Est, le Centre-Nord, le Centre-Est et la Boucle du Mouhoun– sont particulièrement touchées par les attaques terroristes qui ont fait plus de 1.800 morts (civils et militaires) en 2019.

 

Selon Acled (Armed Conflict Location & Event Data Project), une ONG de collecte et d’analyse de données sur les violences armées et politiques, de janvier à août 2020, les exactions contre les civils ont fait 823 morts, soit près de la moitié des 1.791 victimes déjà enregistrées. De son côté, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA) a recensé, au cours des sept premiers mois de 2020, 1.217 incidents sécuritaires, dont 19 dirigés contre les acteurs humanitaires.

Toutes ces attaques, mais aussi les menaces d’offensives, occasionnent des déplacements massifs de populations. Au 17 août 2020, le Conseil national de secours d’urgence et de réhabilitation (Conasur, structure publique à vocation sociale et humanitaire) estime à 1.013.234 (dont 450.000 nouveaux pour la seule année 2020) le nombre de déplacés contre 50.000 en décembre 2018. Cela correspond à 5% de la population totale du Burkina Faso, ou encore une personne sur 20. Et les régions du Centre-Nord et du Sahel en accueillent les trois quarts.

Le HCR, l’agence des Nations unies pour les réfugiés, estime que moins de 20% des besoins en abris de ces personnes déplacées sont actuellement couverts.

Un agent d’une ONG humanitaire locale opérant dans la région du Centre-Nord témoigne sous couvert d’anonymat au micro de Sputnik:

«Nous intervenons dans une zone où l’État est parfois absent. Chaque jour ou presque, nous voyons arriver des dizaines de personnes en détresse qui ont fui le confort de leurs villages à la suite d’offensives armées ou de menaces d’attaques, en laissant tout derrière eux. Ces gens dans le dénuement le plus total ont besoin d’assistance pour survivre. Et les moyens d’ONG comme la nôtre sont très loin de suffire», déclare-t-il.
https://fr.sputniknews.com/afrique/202008211044292757-au-burkina-faso-la-crise-humanitaire-atteint-des-proportions-dramatiques/

 

 
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire