CAMEROUN : L’OCCIDENT SE TIENT A CARREAUX !

tourtaux-jacques Par Le 31/08/2021 0

Dans Afrique

Cameroun: l'Occident se tient à carreau !

Ces dernières années, le voile sur les réelles activités des fameuses ONG occidentales en Afrique se retire. De plus en plus de gouvernements africains n’hésitent plus à surveiller de très près les activités des ONG dans leur pays. La Centrafrique, la Guinée équatoriale, le Burundi, le Nigeria, l’Ouganda, l’Éthiopie, le Cameroun sont entre autres des exemples de pays dans lesquels, les ONG occidentales ont du mal à effectuer leur mission dans les pays africains. Avant de décrire en gros leurs activités en Afrique, penchons-nous sur le cas du Cameroun que les médias mainstream mettent en avant actuellement.

Les ONG qui travaillent sur les droits de l'homme sont particulièrement visées. Le Réseau des défenseurs des droits humains en Afrique centrale fait part de son inquiétude pour les associations camerounaises avant tout. Ces structures étrangères ont désormais un mois, jusqu'à fin septembre, pour se conformer aux nouvelles directives. À savoir fournir un dossier complet : l'acte d'autorisation d'exercer, la liste complète des personnels, le programme d'activité annuel, mais aussi les contrats de travail des personnels locaux.

Pour le ministre de l'administration territoriale, Paul Atanga Nji, certaines ONG étrangères ne respectent pas la loi : « Quand nous constatons que l'ONG travaille en marge de nos lois, nous faisons ce qu'on appelle un rappel à l'ordre. C'est ce qui se passe aujourd'hui. Il y a un fichier des ONG. Quand je constate qu'il y en a, par exemple, une trentaine ou une quarantaine et qu'à la fin de chaque année, nous avons des rapports sur 2, 3, 4, 5 ou 6, nous pensons qu'il y a un problème. Il y en a qui font de bonnes choses, il y en a qui font de très mauvaises choses. Donc c'était un rappel à l'ordre nécessaire. Notre logique, c'est d'abord la sensibilisation, l'éducation, ensuite on va passer à l'étape répressive en leur disant qu'on va publier un communiqué en disant que telle, telle, telle n'ont pas le droit d'exercer au Cameroun, et elles vont plier bagage et on ne va plus parler de ces ONG-là. Nous leur avons envoyé un communiqué. Vous les connaissez, elles vous font des rapports sur le Cameroun, sur l'état des droits de l'homme, sur ceci ou cela. Le moment est venu de savoir si ces gens ont le droit de travailler ici. Nous devons être regardants sur cette question-là. »

Maintenant, les médias mainstream tournent également cette démarche pour viser les ONG camerounaises.

Pour rappel, les ONG ont une fonction assez floue sur le continent africain. Tout d’abord, du point de vue d’une personne qui vit en occident, les ONG s’occupent d’Africains affamés, et la même photo d’un petit enfant africain avec une mouche sur la joue orne les nombreuses campagnes de pub qu’elles lancent afin de récolter des fonds. De plus, ces grosses industries font également circuler des photos concernant des puits qu’elles creuseraient dans le fin fond d’un pays d’Afrique. Ces puits seraient construits une fois tous les dix ans. Mais, en Afrique, il est vrai qu’on peut voir souvent les travailleurs humanitaires faire une sorte de stage dans un pays africain, et s’occuper d’un certain nombre de personnes. En dehors de ça, vu les sommes d’argent que ces ONG détiennent, le strict minimum est fait.

Mais ce qui est assez étonnant, c’est que comme les multinationales, les ONG ne sont jamais touchées par des attaques terroristes ou encore de groupe armé. Par contre, une fois de temps en temps, on constate quand même dans les médias mainstream, que des travailleurs humanitaires sont kidnappés ou tués. Dans le Moyen-Orient, il s’est avéré à plusieurs reprises que les espions occidentaux endossaient la casquette de travailleur humanitaire. Et plus encore, et l’Afrique en est également une victime, ces humanitaires concoctaient des rapports et faisaient des interviews dans les médias et la seule action qu’ils pouvaient faire c’était de discréditer le gouvernement, l’armée nationale et d’instaurer des divisions ethniques ou encore religieuses.

Tant d’ingérence dans les affaires internes des pays africains, c’est une chose, par contre, ces ONG sont également dangereuses. De plus en plus de gouvernements africains découvrent, avec stupeur, que ces ONG ont également des liens avec les terroristes et les groupes armés et qu’elles contribuent au réapprovisionnement de ces groupes qui ont pour seul but de déstabiliser les pays d’Afrique.

Bref, ces activités ne ressemblent pas vraiment à des activités humanitaires.

Donc, il est compréhensible et même légitime que Yaoundé demande des comptes à ces ONG et surtout, qu’il leur demande de respecter la loi camerounaise.

Yaoundé a mis fin aux activités de l’ONG MSF dans l’Extrême nord du Cameroun pour ses liens avec les groupes armés qui déstabilisent la région. Ce qui fait partie de l’opération de sécurisation du pays. Yaoundé œuvre avec l’aide de la population camerounaise de protéger le pays et de faire disparaître le terrorisme sur le territoire camerounais. D’ailleurs, Yaoundé continue d’établir des alliances intra-africaines pour remédier à ce problème. Le Cameroun et le Nigéria se sont engagés dans une coopération active contre les terroristes et les séparatistes.

Les deux pays qui partagent 2000 km de frontières font face aux exactions de Boko Haram, de Daech et à celles des séparatistes du Biafra nigérian et des régions anglophones camerounaises. La collaboration transfrontalière portera sur le volet sécuritaire et sur le développement économique des populations vulnérables.

Ce qui fait que le combat est là, aussi bien sur le front contre les groupes terroristes qui sont à la solde occidentale, mais également sur le front de ceux qui soutiennent, qui réapprovisionnent et qui armes les terroristes.

Le Cameroun n’a pas besoin de l’Occident pour résoudre ses problèmes, même si les problèmes viennent justement des États occidentaux. L’union des populations, des gouvernements, des armées nationales, et les alliances interafricaines, c’est le remède au néocolonialisme.

http://french.presstv.ir/Detail/2021/08/30/665485/Cameroun--l-Occident-se-tient-%C3%A0-carreau

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire