GOLFE DE GUINEE : L’ALLIANCE OCCIDENTALE CONTRE L’ALLIANCE AFRICAINE!

Golfe de Guinée: l'alliance occidentale contre l'alliance africaine !

L’arrivée de l’Iran ou de la Russie dans le golfe d’Aden et plus au sud dans l’océan Indien à hauteur de Madagascar, a permis de briser une certaine tentative franco-américaine de prendre le monopole des eaux. L’arrivée du bloc de l’Est a donc permis non seulement de minimiser la piraterie maritime, mais en plus de constater qu’au plus les forces navales occidentales quittaient les lieux, et au plus la piraterie diminuait également.

Donc, la tentative d’un monopole des eaux aux alentours de la Corne de l’Afrique fut un échec, et la politique anticolonialiste du Mozambique et de Madagascar a également empêché la colonisation de ces eaux territoriales et a poussé l’axe occidental à se rabattre vers le golfe de Guinée.

Maintenant, la piraterie a considérablement augmenté dans le golfe de Guinée depuis l’arrivée des forces navales occidentales. D’ailleurs, les navires les plus touchés par la piraterie sont souvent des navires chinois, turcs ou russes. Les navires ou les nombreuses plateformes pétrolières occidentaux ne sont jamais la proie de la piraterie maritime.

Actuellement, le golfe de Guinée apparaît dans les médias comme étant la région la plus dangereuse du monde pour la navigation commerciale.

Dès 2013, des initiatives ont été prises par les États riverains pour tenter de le juguler, avec par exemple l’achat de patrouilleurs, l’harmonisation des règles de poursuite ou encore le partage de renseignements. Et cela a montré que non seulement les États riverains sont tout à fait capables de régler seul et sans une pseudo aide des États occidentaux. Le problème de la piraterie maritime qui comme avec le terrorisme de Daech sur terre, apparaît une fois que les occidentaux cherchent non seulement à piller à très long terme les ressources naturelles des pays riverains, mais également à occuper cet emplacement stratégique pour entre autres saper la route au commerce chinois et russe, mais également le corridor anti-sanction que l’Iran et plusieurs États africains ont mis en place.

Il est également important de rappeler que la piraterie n’est pas entièrement téléguidée par l’Occident. Il y a bien sûr, des groupes de résistants qui se battent contre la présence occidentale.

L’exploitation pétrolière dans la région a suscité du mécontentement au sein des populations locales, qui ne profitaient pas de la manne que les pays africains de la côte génèrent.

En mars dernier, l’armateur danois Maesrk a réclamé la mise sur pied d’une opération navale dans le golfe de Guinée afin d’y lutter contre la résistance africaine dans cette région. Plus tard, Copenhague a également défendu une telle approche, jusqu’à aller à donner l’exemple en annonçant le déploiement dans la région, d’ici la fin de cette année, d’une frégate qui se rajoutera donc aux nombreux navires européens et américains dans le golfe de Guinée.

Ce 18 mai, soit deux mois après l’appel lancé par Maersk, près d’une centaine de compagnies maritimes ont signé une déclaration plaidant en faveur de la création d’une « coalition » internationale pour envahir le golfe de Guinée.

« Si le nombre d’attaques reste inchangé par rapport à 2020, la violence, la portée et la sophistication de celles-ci ont augmenté”, est-il souligné dans cette déclaration. Et donc d’en appeler « toutes les parties prenantes à s’unir dans une coalition pour mettre fin aux menaces dans la région. Pourtant, il n’y a pas si longtemps que cela, le Cameroun et la Guinée équatoriale se sont alliés et ont repoussé ensemble plusieurs attaques venant de pirates qui sont à la solde de l’Occident. Et des alliances dans le genre se multiplient parmi les pays du continent africain surtout entre les États riverains qui veulent empêcher la colonisation des eaux de la région.

Nous savons qu’avec la multiplication des forces navales occidentales dans la région, la piraterie ne fera qu’augmenter et se renforcer comme on a peut le constater dans le Sahel et dans d’autres régions de l’Afrique et la Corne de l’Afrique et le golfe d’Aden en est également un exemple.

L’Occident se prépare visiblement à se battre contre les pays riverains, mais également contre la présence des pays du bloc de l’Est comme la Chine, la Russie ou l’Iran.
Jusqu’à présent, les tentatives de monopole ont toutes été vouées à l’échec et ce n’est pas avec la montée des alliances intra-africaines et les alliances entre le continent africain et le bloc de l’Est, que l’Occident arrivera à prendre le monopole de quoi que ce soit !

https://french.presstv.com/Detail/2021/05/21/657146/Golfe-de-Guin%C3%A9e--l-alliance-occidentale-contre-l-alliance-africaine--

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire