L'ARMEE EGYPTIENNE FRAPPEE. SEPT DE SES SOLDATS TUES

  • Par
  • Le 14/10/2020
  • Commentaires (0)
  • Dans Afrique

Manœuvre conjointe avec la Russie, Sissi puni?

 
 

Des explosions d’origine inconnue se produisent fréquemment contre les patrouilles et les quartiers généraux de l'armée égyptienne au Sinaï. ©AP

Sept soldats égyptiens ont été tués mardi soir par une explosion sur un site militaire de l’armée égyptienne dans le gouvernorat du nord-ouest du Sinaï.

Des sources médicales militaires du nord du Sinaï ont déclaré au journaliste du site The New Arab qu’une explosion dont l’origine reste inconnue s’est produite à l’intérieur d’une base de l’armée égyptienne dans l'ouest du gouvernorat du Sinaï, faisant des morts et des blessés. Les mêmes sources ont ajouté que sept soldats avaient été tués et au moins quatre autres ont été blessés.

Des sources tribales et des témoins oculaires ont déclaré au journaliste du site The New Arab qu’une énorme explosion a secoué cette base de l’armée égyptienne près du lac Al-Bardawil.

Ces sources ont ajouté que l’explosion, dont la source n'était pas connue, avait causé des dommages à la base et causé des pertes humaines et matérielles. Des ambulances se sont précipitées sur les lieux et ont commencé à transporter les morts et les blessés.  

Cet incident s’est produit alors que la Russie et l’Égypte se préparent pour la première fois pour mener une opération navale conjointe en mer Noire. Est-ce que c’est la coopération russo-égyptienne qui a été visée au Sinaï ? Voilà la question que se posent certains analystes.

La Russie et l’Égypte se préparent à des exercices conjoints en mer Noire en une collaboration navale jusque-là inédite dans la région, a annoncé le ministère russe de la Défense dans un communiqué. Cette opération, baptisée «Pont de l’Amitié 2020», a pour but de favoriser la coopération militaire entre les deux marines, dans «l’intérêt de la sécurité et la stabilité en mer».

Plusieurs tâches seront effectuées au cours de l’opération, en vue de mieux «protéger les routes maritimes de diverses menaces». Les exercices mettront notamment l’accent sur le réapprovisionnement en mer, les communications et les «actions d’inspection contre les navires suspects». Des tirs d’artillerie sont également prévus. Les forces égyptiennes arriveront en mer Noire via les détroits du Bosphore et des Dardanelles.

Par ailleurs, le porte-parole du président turc a déclaré ce mercredi que le gouvernement d’Ankara serait prêt à coopérer avec Le Caire au niveau régional. Lors d’une conférence de presse et en réponse à une question concernant un éventuel rétablissement des liens entre la Turquie et l'Égypte, Ibrahim Kalin a déclaré : « Si l’Égypte révèle une volonté d’agir avec un agenda positif sur les questions régionales, la Turquie ne la laissera pas sans réponse. »

M. Kalin a ajouté que la Turquie considérait l’Égypte comme un acteur important de la région et du monde arabe, mais qu’Ankara n’oublierait pas le coup d’État en Égypte qui a permis au président Abdel Fattah al-Sissi de prendre le pouvoir au Caire.

Auparavant, le journal turc Hürriyet avait révélé la tenue des négociations entre les représentants des services de renseignement turcs et égyptiens au sujet des événements de la Méditerranée orientale, en soulignant que les Émirats arabes unis essayaient d’entraver la coopération turco-égyptienne dans ce domaine.

 
https://french.presstv.com/Detail/2020/10/14/636393/Qui-vise-la-coop%C3%A9ration%C2%A0-entre-l%E2%80%99%C3%89gypte-et-la-Russie?
 
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire