L’ENQUÊTE OUVERTE EN BELGIQUE SUR L'ASSASSINAT DE PATRICE LUMUMBA EST TOUJOURS EN COURS

Bruxelles, 2 juillet (Prensa Latina) Le procureur fédéral belge Frédéric Van Leeuw a confirmé hier qu’une enquête est toujours en cours sur l’assassinat en 1961 du leader indépendantiste congolais Patrice Lumumba, acte considéré comme un crime de guerre.

Nous sommes en train de dresser le bilan des poursuites qui pourraient être engagées. Nous avons qualifié les faits de crime de guerre, ce qui a été confirmé par la Cour d’appel de Bruxelles, empêchant qu´il y ait prescription, a-t-il indiqué lors de déclarations à la chaîne de télévision francophone LN24.

Selon le fonctionnaire, deux personnes soupçonnées d’avoir participé à l´assassinat du premier ministre sont toujours en vie.

En décembre 2012, la justice belge a annoncé le début de l’enquête à la demande de la famille de Lumumba, conformément à la loi sur la compétence universelle, qui autorise la poursuite des personnes soupçonnées de crimes de guerre, de crimes contre l’humanité ou de génocide, si les plaignants ou les accusés ont un lien avec la Belgique, a-t-il rappelé.

L’assassinat du dirigeant politique de 35 ans le 17 janvier 1961, six mois à peine après l’indépendance de l’actuelle République Démocratique du Congo (RDC), a ouvert la voie au pillage des ressources par les transnationales, à la corruption et aux conflits.

Pour Van Leeuw, l’enquête revêt une importance symbolique, à partir d’épisodes dont la Belgique ne peut être fière.

Nous avons avancé, par exemple nous avons trouvé une dent de Lumumba entre les mains de la famille d’une des personnes responsables de la disparition de son corps et de ceux des politiciens qui ont été exécutés avec lui, a-t-il précisé.

Le procureur fédéral a averti que cette découverte confirme la mentalité des criminels.

Lumumba a prononcé un discours historique le 30 juin 1960, lorsque lors de la cérémonie officielle de naissance de la RDC, et en présence du roi Baudouin de Belgique, il a condamné le racisme des colonisateurs.

La Belgique a reconnu sa responsabilité morale dans l’assassinat du leader, tandis que des documents déclassifiés par les États-Unis ont confirmé un rôle de la CIA dans le crime.

peo/mem/wmr

source : http://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=884430:lenquete-ouverte-en-belgique-sur-lassassinat-de-patrice-lumumba-est-toujours-en-cours&opcion=pl-ver-noticia&catid=59&Itemid=101

Tag(s) : #Lumumba#Zaire


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire