LA LIBERATION DE L'ANGOLA : LA MEMOIRE VIVANTE DE CUBA

 

Cuba a contribué de manière décisive à la libération de l'Angola. Photo : Archives de Granma

À propos de ce geste héroïque, le Commandant en chef de la Révolution cubaine signala : « Nous remplissons un devoir internationaliste élémentaire en aidant le peuple angolais », et le livre La Bataille de Cabinda, avec une préface du général d'armée Raul Castro Ruz, Premier secrétaire du Comité central du Parti communiste de Cuba, a été présenté hier.

La victoire du peuple angolais dans sa lutte pour la libération nationale courait un grave danger. Les accords d'Alvor du 15 janvier 1975 fixaient le 11 novembre de cette année-là comme la date de la proclamation de l'indépendance, mais les ennemis de l’Angola avaient tout mis en œuvre pour faire avorter le processus de décolonisation.

Des secteurs du pouvoir dans la métropole portugaise, résolus à ne pas perdre leur plus riche possession en Afrique ; le régime zaïrois de Mobutu ; l'Afrique du Sud, plusieurs gouvernements de la région et des puissances occidentales, s’étaient joints au complot dirigé par Henry Kissinger depuis Washington, et que la CIA allait mettre en place.

Des groupes nationaux et des gouvernements étrangers s’attaquaient au Mouvement populaire pour la libération de l'Angola, la seule force légitime pour l'indépendance, l'unité et la prospérité de son peuple. Pour les Cubains, formés à une profonde vocation internationaliste, il n'y avait qu'une seule voie : ne pas laisser le peuple angolais seul. Avec Fidel et Raul en tête, la direction du pays dépêcha les premières troupes régulières pour combattre en Angola : l'Opération Carlota voyait le jour le 5 novembre 1975, une opération qui honorait et honore encore l'esclave rebelle et Lucumi, qui, dans la sucrerie de Triumvirat, à Matanzas, fut l'un des chefs de la rébellion d'esclaves et nous a légué sa soif d'émancipation.

À propos de cet geste héroïque, le Commandant en chef de la Révolution cubaine signala : « Nous remplissons un devoir internationaliste élémentaire en aidant le peuple angolais », et le livre La Bataille de Cabinda, avec une préface du général d'armée Raul Castro Ruz, Premier secrétaire du Comité central du Parti communiste de Cuba, a été présenté hier.

« La prévision, la préparation conséquente, l'héroïsme dans les actions militaires et la parfaite direction de la bataille de Cabinda, ont abouti à la victoire historique décrite dans cet ouvrage. Grâce à elle, le slogan patriotique du MPLA est devenu réalité : "De Cabinda à Cunene, un peuple, une nation" », a écrit Raul à propos de cet ouvrage du général de corps d'armée Ramon Espinosa Martin, vice-ministre des Forces armées révolutionnaires (FAR). À la Salle universelle des FAR, le président de la Casa de las Americas, Abel Prieto, a décrit cette édition élargie comme un hommage à Fidel et aux milliers de héros qui ont accompli cette mission héroïque de solidarité, et l'a qualifiée d’ouvrage d'une énorme valeur historique.

source : http://fr.granma.cu/cuba/2020-11-03/la-liberation-de-langola-la-memoire-vivante-de-cuba

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire