LA NAMIBIE SERA TOUJOURS AUX COTES DE CUBA

tourtaux-jacques Par Le 01/04/2021 0

Dans Afrique

1 Avril 2021

Le peuple cubain et tous les guides du Parti communiste doivent être fiers que leur sacrifice et leur engagement à toute épreuve en faveur de la paix aient créé des liens indestructibles avec les peuples épris de paix du monde entier, a déclaré l'ancien président Hifikepunye Pohamba à Granma

Auteur:  | informacion@granmai.cu

31 mars 2021 10:03:08

 

Fidel Castro et Sam Nujoma lors de la signature du protocole entre Cuba et la Namibie. Photo : Orlando Cardona

Éloignées géographiquement, mais unies par des liens éternels, l'amitié entre Cuba et la Namibie s'est forgée dans la lutte contre le racisme et le colonialisme. Le sang et la sueur de Cubains et de Namibiens ont arrosé le sol africain lors de l’héroïque bataille contre le régime de l'apartheid.

Une profonde amitié a uni les leaders historiques des deux peuples, Fidel Castro Ruz et Sam Nujoma, qui a dit à l’occasion : « La Namibie ne serait pas la même sans les Cubains. La déroute de l'apartheid lui a ouvert les portes de la liberté. »

Le commandant et ancien président de ce pays, Hifikepunye Pohamba, a donné ses impressions sur ces liens étroits au quotidien Granma.

– Vous avez fréquemment exprimé votre gratitude pour la contribution de Cuba à la liberté dont jouit aujourd'hui votre pays, tout comme vous avez confirmé la profonde admiration, le respect et l'affection que vous portez à Fidel Castro, leader de la Révolution, et aux Cubains qui ont combattu coude à coude avec les combattants d'Angola et de Namibie pour obtenir la libération de leur patrie. À la lumière des années qui se sont écoulées, comment évaluez-vous le rôle joué par les combattants cubains dans la libération de la Namibie ?

–Le rôle des combattants cubains a changé le destin, non seulement de la Namibie en tant que pays, de l'Afrique, mais aussi du monde entier. Les communautés internationales, par l'intermédiaire des Nations unies, ont déclaré que le régime de l'apartheid était un crime contre l'humanité. En conséquence, pour le système colonial blanc sud-africain il était immoral et indigne de maintenir le régime de l'apartheid. C’est pourquoi nous éprouvons une profonde admiration, un grand respect et une grande affection pour Fidel Castro et le peuple cubain.

-Parmi les dernières batailles pour l'indépendance, il y eut celles de Cuito Cuanavale et l'offensive vers la frontière entre l'Angola et la Namibie. Quel a été le plus grand succès de cette stratégie militaire ? Quels éléments ont-ils conditionné l'unité, et quel rôle la Swapo a-t-elle joué dans cet objectif ?

-Le plus grand succès de l'offensive de Cuito Cuanavale a commencé avec la participation du camarade Fidel Castro à l'offensive, et l'envoi de plusieurs combattants expérimentés et de chars, d’avions et d’artillerie, parmi les plus modernes, répondant à une demande de son camarade angolais Eduardo Dos Santos, afin d’écraser l'ennemi en 1987. Les combattants de l'Armée de libération nationale namibienne (PLAN) et de l'aile militaire de la SWAPO ont également joué un rôle essentiel dans la défaite de l'offensive ennemie à Cuito Cuanavale, car cette offensive montrait l'ambition sud-africaine de déstabiliser l'Angola. En outre, la Swapo était consciente qu'avec l'aide de nos frères cubains et angolais, il était important d’asséner à l'ennemi une humiliation écrasante à Cuito Cuanavale, afin d'envoyer le message que notre unité était forte, non seulement pour renverser l'apartheid à Windhoek, mais aussi à Pretoria, si nécessaire.

–« “La coopération avec Cuba a commencé avant que nous ayons obtenu notre indépendance”, avez-vous déclaré lors de votre visite sur l'Île en 2014. Quel est l'état de la coopération entre les deux pays aujourd'hui ?

-La coopération entre les deux pays est née dans des moments critiques, de lutte pour la vie, contre la mort. C'est pourquoi elle transcende les générations et constitue un aspect que notre peuple sait valoriser. La coopération se poursuit même dans les circonstances du blocus, mais les deux pays pourraient faire beaucoup plus si le blocus contre Cuba était levé.

–Les nouvelles générations de Cubains et de Namibiens se sont engagées à respecter l'histoire qui les unit. À votre avis, que faut-il privilégier pour maintenir ces liens d'amitié ?

-Afin de parvenir à un engagement total envers l'histoire et l'héritage des deux pays, celui-ci doit être conçu d'un État à l'autre, d'un Parti à l'autre, ainsi qu'avec l'interaction humaine à travers l'éducation, l'échange de connaissances et à travers d'autres aspects tels que la coopération entre groupes d'étudiants.

-Quelle est la position de la Namibie par rapport au blocus des États-Unis contre Cuba, intensifié précisément en des temps où la solidarité et l'humanisme le plus élémentaire dans les relations internationales devraient prévaloir dans le contexte de la pandémie de coronavirus ?

-La Namibie sera toujours du côté du peuple cubain et contre le blocus, et garde l’espoir que les peuples du monde mettront de côté leurs différences en ces temps difficiles de pandémie de coronavirus. J'exhorte la communauté scientifique cubaine et celle du monde entier à travailler avec détermination et acharnement afin d’apporter sa contribution à l'humanité en ces temps de pandémie mondiale.

-Vous avez visité Cuba à plusieurs reprises, qu'est-ce qui vous a le plus frappé dans le parcours de la Révolution ?

-J’ai pu constater que le Parti de la Révolution a fait de grands progrès dans de nombreux domaines, notamment dans l'éducation, la santé, l'agriculture, la conservation et le développement humain en général, malgré le blocus des États-Unis.

-L’Organisation des peuples de l’Afrique australe a plus de 60 ans. Si vous deviez évaluer le rôle qu'elle a joué dans l'histoire, que ne manqueriez-vous pas de mentionner, quel est le rôle actuel de la SWAPO dans la société namibienne, comment évaluez-vous les relations avec le Parti communiste de Cuba ?

-Il est important de mentionner que l'unité est une force, et la connaissance de notre histoire est un fil conducteur fort, ainsi que l'héritage de nos combattants qui ont sacrifié leur vie durant les moments difficiles de notre lutte. Le peuple cubain et tous les guides du Parti communiste doivent être fiers que leur sacrifice et leur engagement inébranlable en faveur de la paix aient créé des liens indestructibles avec les peuples épris de paix du monde entier, et plus particulièrement avec le peuple de Namibie et les pays d'Afrique australe.

-À la lumière de l'actualité, quels sont les plus grands défis auxquels l'humanité est confrontée et quelle place y occupent la Namibie et Cuba ?

-Le monde est confronté à des calamités d'une ampleur inimaginable, et les peuples doivent rester unis pour échanger leurs connaissances et leurs expériences, sans pour autant saper les forces de chaque pays. La bataille de Cuito Cuanavale, considérée comme la plus importante depuis la Seconde Guerre mondiale, a été gagnée grâce à l'unité de peuples déterminés. Aujourd’hui plus que jamais, les peuples doivent marcher ensemble pour assurer la survie de l'humanité, et à l’heure actuelle il s'agit de survivre au coronavirus.

source : http://fr.granma.cu/cuba/2021-03-31/la-namibie-sera-toujours-aux-cotes-de-cuba

Tag(s) : #Cuba#Namibie

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire