MALI : ECHEC ET MAT POUR LE TANDEM BARKHANE/MACRON?

MALI : ECHEC ET MAT POUR LE TANDEM BARKHANE/MACRON?

La Résistance malienne ne baisse pas les bras : bien que l’enthousiasme pro-russe soit bien appréciable au Mali puisque tout pousse à dire que le Mali pourrait emboîter le pas à la RCA et à mettre à la porte la force d’occupation avec l’aide de Moscou, mais force est de constater que certains médias russes se trompent littéralement et se font, sans le vouloir, le porte-voix des médias de l’occupation.

Il en est de même de cet article de Sputnik ou un prétendu expert dit : « Tous les espoirs sont tournés vers cette nouvelle coalition à construire. Sur le plan sécuritaire, il n’y a guère de changement sur le terrain, les terroristes se rapprochent de plus en plus de la capitale. Le 29 mai, le poste de contrôle de Bougouni, dans le sud du pays, a été attaqué (le bilan provisoire est de cinq morts). Les Maliens sont livrés à eux-mêmes ».

Eh bien non, les Maliens ne sont pas abandonnés ! Les Maliens ont neutralisé et neutralisent toujours les complots, les plans B de la force d’occupation et Barkhane et sont sur le point de mettre à la porte Barkhane. Et comment ?

Rien qu’en se référant à cette phrase de M. Macron quand il a dit il y a quelques jours dans son interview avec le JDD : «Je ne resterai pas aux côtés d’un pays où il n’y a plus de légitimité démocratique, ni de transition.»

En effet, Emmanuel Macron a réitéré dimanche 30 mai son souhait de retirer la force Barkhane, si le pays sahélien allait «dans le sens» d'un islamisme radical.

En fait, cet islamisme radical renvoie directement aux succès extraordinaires de la société malienne, à impliquer le processus de réconciliation, à aider l’armée malienne à réintégrer une grande partie des Maliens armés, qui était tombés dans le piège des services secrets français et occidentaux et en coopérant avec les terroristes et les agences crées de ses mêmes services portant atteintes aux intérêts nationaux maliens.

Et bien, cet islamisme radical qui gêne Macron, ce sont ces villages entiers où les ex-miliciens armés ont renoué avec la société civile sous l’auspice du fait religieux qui est un si grand facteur de cohésion sociale au Mali.

Dicko ou pas, ces ex-terroristes ne servent plus Barkhane. Ils ne tuent plus pour l’armée d’occupation, ils n’attaquent, ni ne pillent les villages dans le nord, dans le centre pour que la forces d’occupation ait le prétexte nécessaire à dresser ses bases, à faire remonter les Peuls contre les Dogons… bref à justifier leur présence sur place.

Macron a raison d’être en colère parce qu’au Mali, il est totalement dans l’impasse. D’où ce second coup d’Etat de pacotille qui a tenté de changer la place des pillons dans l’espoir de pouvoir contrer cette défaite totale et que l’Occident, par CEDEAO interposé, a légalisé et a tenté de faire succéder au pouvoir étatique malien.

Mais cette junte dirigée par Gaita, une créature de la CIA et de la DSGE, réussira-t-elle à ouvrir la voie à un démembrement du Mali via un changement de la Constitution et déjà l’Occident se comporte comme si la charte de transition était à même de remplacer la Constitution.

Une chose est sûre : les Maliens sont bien plus intelligents et ingénieux pour faire échec à ce nouveau plan B désespéré de la France.

https://french.presstv.com/Detail/2021/06/03/658163/Mali-echec-et-mat-pour-Barkhane-

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire