MALI : IL EST TEMPS QUE LE TANDEM BARKHANE/MACRON SE RETIRE DU PAYS PARCE QU’EN AFRIQUE DE L’OUEST C’EST LE VENT DU PATRIOTISME QUI SOUFFLE

Mali : Barkhane vers la porte de sortie

C’est culotté de la part d’une Barkhane qui a bombardé il y a une dizaine de jours deux villages maliens à coup de Mirage 2000 et comme le dit de façon de la plus éhontée le quotidien Libération avec trois bombes, de chercher à mettre en cause encore et encore l’armée malienne dans cette affaire du décès de trois « djihadistes ». 

Selon une information du RFI les trois jeunes seraient “décédés suite à leur arrestation”. “De quoi sont morts trois présumés djihadistes arrêtés par l’armée malienne le 13 janvier dernier non loin de la localité malienne de Boulikessi, dans le nord? Plusieurs versions circulent sur le sort de ces hommes interpellés lors d’une opération ‘anti-terroriste’. Face aux inquiétudes soulevées par des habitants de Kobou, localité où les personnes accusées de ‘terrorisme’ ont été arrêtées, une enquête a été ouverte par l’armée pour déterminer les conditions exactes de leurs décès survenus lors de leur transfèrement vers une localité du centre du Mali”.

En rapportant ces décès, RFI cherche évidemment et de façon indirecte à accuser les Maliens d’avoir produit eux-mêmes des “djihadistes” et partant justifier le crime de guerre qu’est le bombardement des civils maliens non loin des frontières avec le Burkina. Une frappe qui rappelons-le n’est pas une première, mais que la France a fait médiatiser ne serait-ce que pour intimider une population malienne qui, en cette année 2021, semble avoir épuisé totalement tous ses moyens pacifiques face à l’occupation et être déterminée à la mettre à la porte manu militari.

Tout le monde sait que le massacre des villageois a été l’écho de la frayeur et de la rage d’une force Barkhane qui en 8 ans d’occupation n’a jamais lésiné sur rien pour faire passer les populations entières du nord au sud au Mali tout comme son armée sous la coupe d’un terrorisme takfiriste parfaitement obscure qu’on sait être le produit des services secrets occidentaux. Cette Barkhane dont la cheffe n’a pas honte d’en défendre les crimes ne cache d’ailleurs pas qu’elle protège Daech au détriment d’Al-Qaïda. Elle n’a pas honte non plus d’agir comme si le Mali n’avait pas d’État ni armée ni gouvernement. Mais c’est que la Force d’occupation est terrorisée face à ce qui est une grande surprise. Ces trois dernières semaines ont été marquées par la mort de 5 soldats français tandis que six autres étaient blessés. Au Mali et au bout de huit ans d’occupation, la Minusca et autres outils de l’Empire n’ont plus le vent en poupe, les Maliens ayant assez de voir le sang africain couler pour les objectifs impérialistes France/US/OTAN. Du coup, Opex360 se ridiculise quand il cherche dans son récent article à justifier l’échec de toute la machine de guerre française en affirmant que les brouilleurs de Barkhane n’arrivent pas à détecter des engins improvisés à presser, mais qu’ils le font quand il s’agit d’engin implanté.

Mais messieurs les généraux français, il est temps que vous vous retiriez du Mali non pas pour laisser la place aux Américains ou aux Israéliens, mais tout bonnement parce qu’en Afrique de l’Ouest c’est le vent de patriotisme qui souffle.

https://french.presstv.com/Detail/2021/01/17/643214/Mali:-Barkhane-vers-la-porte-de-sortie

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire