MALI : LA FRANCE CONTINUE D'ETRE POUSSEE VERS LA SORTIE

Au Mali, la France continue d’être poussée vers la sortie !

Les Maliens ne lâchent pas le combat contre la présence française. En effet, la population est bien consciente que toutes initiatives politiques ne serviraient à rien tant que la France tente d’avoir la main sur le pays et ses institutions. C’est pourquoi, un mouvement de protestation prend forme et annonce descendre massivement dans les rues le 20 janvier pour demander une fois de plus le départ de Barkhane et dénoncer la politique française au Mali.

Pour ce faire, ils affirment que le peuple malien se propose une lutte sans relâche contre la politique africaine de la France, c’est-à-dire la présence militaire française sur le territoire malien, l’occupation des 2/3 du territoire malien par des groupes armés à la solde de la France, l’ingérence de la France dans les affaires intérieures du Mali, le mécanisme du franc CFA, etc.

Par conséquent, le mouvement lance un appel à l’endroit de tous « les dignes » fils du Mali pour une sortie massive le 20 janvier 2021 pour « chasser la France du territoire du Mali ». Ils justifient la date 20 janvier par le fait que cette date est très importante dans l’histoire du Mali. Elle marque le jour de la demande du départ des troupes françaises du Mali par le père de l’indépendance, Modibo Keïta. Ils estiment que seul le peuple malien peut demander le départ de la France.

De façon continuelle et efficace, le mouvement prévoit des actions sur le plan national et international, ainsi que dans toutes les régions accessibles jusqu’à la libération totale du Mali de l’occupation française.

Le mouvement dit « Yèrèwolo debout sur les remparts », a fait signer une pétition par plus de huit millions de Maliens pour demander une coopération militaire avec entre autres la Russie mais surtout avec ceux qui acceptent un partenariat gagnant-gagnant. Car effectivement, le plus grand coup que peut donner le Mali à la France, c'est de lui montrer que le Mali n'a absolument pas besoin de la France pour se développer. En rappel, depuis les indépendances des pays africains, l'Occident a toujours, jusqu'au jour d'aujourd'hui, fait croire non seulement à l'Afrique mais même au monde entier, que l'Afrique ne peut absolument pas se développer sans l'aide des néo-colons ! Ce qui est bien sûr faux, et les populations africaines se rendent de plus en plus compte que ce qui freine le développement du continent c'est justement la présence occidentale. 

D'ailleurs, à chaque fois qu'un pays africain, ou une région veut se développer, les premiers à mettre des bâtons dans les roues de ce pays cible c'est bien l'Occident.

L’effet domino en partance de la Centrafrique arrive au Mali. La population est consciente que la présence d’occupation militaire est nuisible aux intérêts du peuple malien. C’est pourquoi pour la énième fois, les Maliens montrent qu’ils ne veulent plus tomber dans les pièges politiques que veut leur tendre la France afin d’occuper inutilement les esprits, et surtout, afin de se faire un peu oublié par les Maliens. Mais c’est encore un échec ! Le pillage des ressources naturelles du pays, l’accrochage au FCFA, le démembrement du pays, l’occupation de militaire étrangère, bref, le pays est sous sanction depuis très longtemps, et c’est la population qui en paye le prix. Il est temps que cela cesse, et les maliens sont bien décidés à aller jusqu’au bout pour préserver l’intégrité et la souveraineté du grand Mali qui est perpétuellement remis en question par l’Occident !

https://french.presstv.com/Detail/2020/12/21/641197/Mali:-la-France-continue-d%E2%80%99%C3%AAtre-pouss%C3%A9-vers-la-sortie%C2%A0!

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire