MALI : LE GENERAL PUTSCHISTE N'DAW, L'AVOCAT DU DIABLE MACRON ?

Mali : N’Daw, l’avocat du diable ?

« Je voudrais renouveler la gratitude de notre pays envers la communauté internationale dont les armées sont à nos côtés et dont les soldats risquent leur vie pour la libération de notre pays. La question du maintien ou non de Barkhane nous semble beaucoup moins importante que celle concernant le comblement du vide qu’un départ prématuré créerait. L’exigence de son départ ne devrait pas précéder les débats sur les différentes possibilités de son remplacement ; et c’est en premier lieu aux Maliens qu’il revient de tenir ces débats. La réalité est que ceux qui exigent le départ immédiat de Barkhane semblent ne pas connaître la réalité des théâtres d’opérations, et l’extrême complexité de la crise malienne. Ils ne semblent pas non plus s’apercevoir que les forces armées maliennes (FAMa) ne sont pas immédiatement aptes à assurer la relève. »

C’est l’extrait du discours-choc du chef de la junte militaire propulsé au sommet du pouvoir sur les ruines de la présidence IBK en août 2020, et ce, au terme d’une mascarade pilotée en coulisse par la force Barkhane.

Le général N’Daw qui a accompli il y a deux semaines une visite à l’Élysée où il a reçu l’ordre de supplier la force Barkhane en public pour qu’elle reste et continue à épauler les terroristes au Sahel, à conduire davantage de raids aériens contre la population, à permettre aux entreprises occidentales de piller la richesse nationale malienne et à replonge le pays dans la misère et surtout à vampiriser les institutions étatiques en prélude à l’entrée en vigueur de l’accord d’Alger qui veut l’implosion du grand Mali, n’explique pas au peuple malien quelle est l’identité de cet ennemi contre qui lui et Barkhane veulent se battre.

Le général putschiste cherche en effet à défigurer une réalité qui n’échappe plus à aucun Malien, cet ennemi djihadiste c’est le masque derrière lequel se retranche Barkhane qui l’a créé de toutes pièces, qui le soutien qu’il l’arme et le finance dans le strict objectif de servir ses propres plans, de déstabiliser le Sahel à savoir le Mali, le Burkina, le Niger, le Tchad et d’en faire une grande base pour les forces occidentales.

Aussi, quand le général renouvelle sa gratitude envers une force d’occupation qui a tué il y a moins d’un mois à Bounti des dizaines de femmes d’enfants et d’hommes maliens, le peuple malien ne peut voir en lui qu’un agent français dont la mission consiste à faire prolonger l’occupation militaire du pays et à la faire en cherchant à démoraliser l’armée malienne qui juste à la fin du mandat d’IBK avait repris la main sur l’ensemble du territoire malien.

Aux dernières nouvelles à Kidal et toujours à l’instigation de Barkhane, les groupes rebelles touaregs séparatistes sont sur le point de créer des cellules armées sous prétexte d’avoir à assurer la sécurité, au centre Bakhane continue à fomenter des attaques contre l’armée malienne et tout ceci le général N’Daw en fait endosser la faute à l’armée malienne comme le ferait un traître.

Car après tout, ce général est commandant en chef de cette force malienne qui, quoi qu’il soit à réussi à mettre au pas les forces d’occupation.

L’appel du général N’Daw ressemble plutôt à un dernier recours lancé par la France par la voix de la junte à la veille d’un sommet fatidique du G5.

C’est dans ce sommet du dernier espoir que la France compte d’une manière et d’une autre sauve sa présence en Afrique de l’Ouest et N’Daw est devenu malgré lui ou peut-être consciemment l’avocat du diable…

Ce genre de manège on en voit des exemples au Moyen-Orient en Irak par exemple où une population entière ne veut plus de l’armée américaine à l’origine des crimes les plus barbares commis pendant plus de 16 ans et où les terroristes de Daech servent de prétexte à cette même armée de prolonger sa présence.

Parmi les responsables irakiens, il y a certain qui prétexte Daech pour exiger le maintien des troupes d’occupation en Irak et ils ont bien l’air de N’Daw irakiens.

https://french.presstv.com/Detail/2021/02/07/644734/Mali-N-Daw,-l-avocat-du-diable

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

Tourtaux
Jacques Tourtaux
Ce général est un traître comme la plupart de tous les généraux putschistes. Des félons.

Ajouter un commentaire