MALI : NOUVEAU FALSE FLAG DU TANDEM MACRON/BARKHANE ?!

tourtaux-jacques Par Le 17/09/2021 0

Dans Afrique

 Mali: un chef de Daech mort ou déplacé ?

Au Mali, grâce aux actes de la France, nous comprenons mieux l’expression « vouloir c'est pouvoir ».

Après près d’une décennie de scénario fallacieux que nous font gober les troupes d’occupation occidentale avec leur bannière de lutte contre le terrorisme, quand Barkhane le veut, elle apporte des résultats. Lors de l’annonce de Macron d’un pseudo retrait de Barkhane du Sahel, les soldats français ont effectué plusieurs opérations et tué pas mal de « terroristes ». Sans compter bien évidemment les dommages collatéraux.

Actuellement, Barkhane nous annonce une nouvelle des plus étonnantes, tout de suite après la fanfaronnade d’une imminente signature entre Bamako et la société privée russe Wagner. Le chef du groupe Daech au Grand Sahara aurait été tué par une frappe de Barkhane.

Voici l’info de RFI :

« Adnan Abou Walid al-Sahraoui a été tué par une frappe de Barkhane, il y a quelques semaines, selon le président français. L'annonce a été publiée sobrement sur le compte Twitter d'Emmanuel Macron un peu avant 1h du matin, ce jeudi 16 septembre 2021. Adnan Abou Walid al-Sahraoui et le groupe terroriste de Daech au Grand Sahara avaient été désignés comme ennemi numéro un lors du sommet du G5 Sahel de Pau en janvier 2020.

En juillet dernier, deux autres cadres du groupe terroriste avaient déjà été tués et des documents saisis. C’est quasiment dans la même zone que Adnan Abou Walid al-Sahraoui a donc à son tour été abattu fin août. Il venait semble-t-il de quitter les environs de la ville malienne de Ménaka pour la frontière nigérienne. »

Pour la parenthèse, cette opération rappelle toutefois celle effectuée dans laquelle Barkhane avait abattu Amadou Koufa en 2019, avant de réapparaître dans une vidéo un mois plus tard. Le même coup de pub avait été fait, tous les médias mainstream s’étaient emparés de la nouvelle. Donc le fameux chef de Daech au Grand Sahara est-il réellement mort ou a-t-il été déployé dans une autre zone, comme l’annonçait déjà le patron de la DGSE ?

Dans les médias mainstream, comme à leur habitude, la nouvelle est divisée en quatre partie dans les médias mainstream, à savoir, les félicitations des officiels de l’oligarchie française pour cette opération, ensuite, les médias amènent cette info au sommet (un succès majeur), ensuite ils mettent en avant la dangerosité du groupe terroriste et pour finir, ils parlent de la réduction de la présence militaires française au Sahel. Et ce, tout de suite après l’annonce d’un accord probable avec la société russe.

Serait-ce encore une manière de tenter de montrer que Barkhane est encore efficace ?

Une chose est sûr, c’est que si le patron de la DGSE avait déclaré en février avoir filmé une réunion de chefs terroristes discutant d’un « projet d’expansion vers les pays du golfe de Guinée », et citait le Bénin et la Côte d’Ivoire, où ce groupe aurait déjà disséminé des hommes.

Donc, les français n’ont aucune difficulté à les trouver. Pourquoi il n’y avait pas eu de frappe aérienne à ce moment-là ? À la place, ce sont les civils du village du Bounti et tant d’autres civils maliens qui doivent subir les frappes aériennes de la France.

La mort de ce chef terroriste, veut également dire un nouveau chef, une nouvelle stratégie et de nouveaux moyens pour créer encore plus de déstabilisation.

Un Mali avec des maliens morts ou déplacés ailleurs, c’est visiblement l’un des projets des occidentaux.

Concernant les russes, Zoom Afrique reste un peu perplexe, non pas parce qu’on est contre l’arrivée des russes, mais c’est surtout qu’à plusieurs reprises il y a eu de nombreuses rumeurs concernant des accords militaires avec la Russie. D’ailleurs, il y a déjà eu des accords militaires signés entre Bamako et Moscou sous l’ère de l’ancien président Ibrahim Boubackar Keita. Alors que se passe-t-il réellement ? Pourquoi est-ce si lent pour que les choses se mettent en place ? Ce qui nous laisse à penser de nouveau que la France a encore une très forte emprise sur Bamako au point de ne pas laisser de répit aux dirigeants. Par contre, l’emprise de Paris sur la population malienne a disparu, et ceci est un point positif, qui montre encore une fois que le Mali est entre les mains des maliens et de personne d’autre.

http://french.presstv.ir/Detail/2021/09/17/666722/Mali--nouveau-falseflag-de-Barkhane-

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire