MALI : NOUVELLE DÉFAITE DE MACRON ALIAS BARKHANE

Zoom Afrique du 14 février 2020

Fri Feb 14, 2020 2:41PM

Mali: nouvelle défaite de Barkhane...

00:0016:21HD

SHARETwitterEmbed

CLOSED CAPTIONSNo subtitles

QUALITYAuto480p (244k)480p (444k)720p (844k)1080p (2244k)

Mali: nouvelle défaite de Barkhane...

Regardez et téléchargez cette vidéo sur Urmedium.com 

 

1.Mali: nouvelle défaite de Barkhane 

Lundi, le président Ibrahim Boubacar Keita annonçait l’existence d’un dialogue avec Amadou Koufa, le chef de la Katiba Macina et Iyad Ag Ghali qui dirige le GSIM. Comment la France réagit-elle à cette annonce sachant qu’Ag Ghali est depuis plusieurs années sa cible numéro Un ? Sollicité, le Quai d’Orsay ne condamne pas l’initiative malienne.

Selon RFI, Paris ne s’offusque pas de voir Bamako engager un dialogue avec ces deux chefs terroristes. Dans un communiqué, le Quai d’Orsay estime en effet que les « initiatives » prises par le président malien s’inscrivant dans le cadre « des recommandations du dialogue national inclusif ».

Et le ministère français des Affaires étrangères de juger que « l’action collective au Sahel est multidimensionnelle » et qu’ « au-delà de l'aspect sécuritaire, l’accent doit être mis sur les questions de stabilisation, de développement et de réconciliation ».

Mais dans son communiqué, le Quai d’Orsay prend bien soin de préciser que la France combat « les groupes armés terroristes au Sahel à la demande des États de la région et notamment du Mali ». Sous-entendu : si Bamako négocie avec ces deux chefs terroristes, ce n’est pas le cas de Paris.

RFI dit que la France n'a rien contre le dialogue IBK/terroristes...est-ce étonnant?

La France ne peut avoir quoi que ce soit contre le dialogue d'IBK avec ses propres agents car au Mali, tout le monde sait que les terroristes sont une création des services secrets franco-occidentaux et que partant de là, Paris ne peut s'y opposer. Ceci étant, Paris ne devra pas trop s'en réjouir. Car ce dialogue vient d’être déclenché sur fond du retour de l'armée à Kidal et c'est donc un second coup asséné à la force d'occupation qui dit être investie de l’éternelle mission de lutte contre le terrorisme. Si IBK parvient à neutraliser voire à désarmer les terroristes, Barkane que l'armée malienne tend à remplacer n'aura plus aucune raison d’être. Le Mali vient d’ouvrir la voie de sa libération.

http://french.presstv.com/Detail/2020/02/14/618640/Mali-nouvelle-dfaite-de-Barkhane


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire