SOUDAN : LE COUP ANTI-RUSSE SIGNE BIDEN

tourtaux-jacques Par Le 25/05/2021 0

Dans Afrique

Soudan: les limites sur la présence militaire de la Russie

Monday, 24 May 2021 5:20 PM  [ Last Update: Tuesday, 25 May 2021 3:29 AM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

La suspension des accords militaires entre le Soudan et la Russie sur l'installation des bases aériennes et navales. (Illustration)

Un groupe de conseillers militaires et de diplomates américains sont arrivés au Soudan, ce qui risque de rompre les accords militaires entre Khartoum et Moscou qui ont été suspendus.

Il y a quelques semaines, les autorités soudanaises ont suspendu l'accord conclu entre la Russie et le Soudan sur la construction des installations militaires russes dans ce pays africain; selon un certain nombre de données, les deux parties ont complètement rompu l'accord existant, d’après Avia.pro.

La décision risque de donner lieu à de sévères restrictions contre la présence militaire russe en mettant fin à la construction d’une base aérienne militaire et d’une base navale, mais aussi au déploiement de systèmes de défense aérienne, aux missiles tactiques et à d’autres armes.

Des sources soudanaises ont déclaré que Khartoum avait proposé à Moscou un autre accord qui prévoyait de limiter la présence militaire russe à la base de Flamingo sans véhicules militaires lourds ni batteries de missiles, a jouté Avia.pro.

Il s’agit plutôt d’une coopération dans le cadre de la maintenance et du soutien technique; la base sera donc civile pour fournir des services logistiques aux navires et non les équipements militaires.

Soudan-Sud: un pur

Soudan-Sud: un pur

Le Soudan du Sud, cet Etat créé de toute pièce par un axe néocolonial sans cesse en quête de faire imploser les pays africains 

Cependant, le vice-ministre de la Défense, Alexander Fomin, à la tête d’une délégation militaire russe a récemment eu des entretiens à Khartoum au cours desquels il a insisté pour le maintien de l’accord qui, signé à la fin du mandat de l'ancien président Omar el-Béchir, prévoyait la création d'un centre d'approvisionnement de la flotte russe au Soudan.

Auparavant, les médias soudanais, citant un haut responsable du pays, avaient rapporté que l'armée russe avait reçu l'ordre de charger le matériel militaire et les armes livrés auparavant au pays à bord du navire Ivan Khurs et de le sortir du Soudan.

Début mai, South Front avait interrogé si les USA avaient réussi par Soudan interposé à pousser la Russie vers la porte, affirmant que l'armée américaine est arrivée au Soudan au milieu des informations faisant état d'une interdiction à la Russie de construire sa base navale.

« Le Soudan avait déchiré un accord précédemment conclu avec la Russie pour permettre la construction d'une base navale russe dans la ville de Port Soudan. La partie russe a indiqué qu'elle n'avait pas reçu les notifications pertinentes, mais le Soudan a promis de commenter officiellement l'apparition de ces informations. C'est dans ce contexte qu'un groupe de conseillers militaires et de diplomates américains est arrivé au Soudan, ce qui confirme évidemment les données selon lesquelles une base navale russe au Soudan n'apparaîtra pas, du moins dans un proche avenir », a affirmé le site russe, Girodivite. 

«C'est à Port Soudan, une ville soudanaise surplombant la mer Rouge, qu'un autre affrontement aura lieu entre les États-Unis et la Russie sur la présence militaro-politique et économique des deux superpuissances sur le continent africain », a averti la publication russe.

Le coup-éclair Poutine/Ansarallah?

Le coup-éclair Poutine/Ansarallah?

https://french.presstv.com/Detail/2021/05/24/657377/Soudan-Russie-presence-militaire

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire