TCHAD : LE PUTSCH DU COLONIALISTE MACRON ECHOUE

tourtaux-jacques Par Le 20/05/2021 0

Dans Afrique

Le Coup d’État échoue au Tchad 

Le problème avec les think tank néocolonialistes si actifs en ce début du XXIe siècle en Afrique tout comme au Moyen-Orient est qu’ils ne tiennent compte ni du temps ni de grandes évolutions que connaissent les nations africaines, moyen-orientales, maghrébines, quitte à rester confinés dans leurs théories datées bidons et à tirer des plans sur les comètes.

Ainsi va de ce scénario particulièrement grotesque de la France et Cie au Tchad où ces derniers ont éliminé de la manière la plus éhontée qui soit un « vrai faux ami », du nom d’Idliss Deby, à l’aide des agents et des officiers spéciaux de DSGE et de la CIA et du Mossad alors même que ce dernier venait à être réélu, en dépit des réticences de ses alliés occidentaux qui après 7 ans d’occupation du Sahel par Barkhane interposé, d’implantation des dizaines de bases militaires, ont fini par comprendre que l’arme du terrorisme qu’ils ont créé de toute pièce ne fonctionnent plus et que les populations ouest-africaines, leurs armées et mêmes leurs États ne veulent plus d’eux. Puis Deby symbolisait l’unité africaine de l’époque de Kadhadi, avec une armée unie, une monnaie anti coloniale unie capable de faire face militairement et économiquement à un Occident en faillite. Le plan de son assassinant Macron et Cie l’ont concocté en 2020 dès qu’il a quitté le G5 Sahel, signant organiquement son arrêt de mort, car cette armée tchadienne que feu Deby a accepté d’en envoyer 1200 effectifs au Sahel quelques semaines avant le coup d’État est l’une des meilleures, un exemple même et que si « les opérations genre “Colère de Bohama” se mettent à se multiplier, que les “djihadistes” soient élimés par les armées africains à quoi bon ces violeurs, ces pilleurs et ces saboteurs de Barkhane. Ceci étant le coup trop œdipien de tuer le père et de le remplacer par le fils, et ce, sous les apparences d’une rébellion puis de dire à ses agents de se calmer pour mettre en place une transition bidon dont l’objectif consiste à mercenaires in fine l’armée tchadienne et à compléter l’emprise sur le lac Tchad a été trop terre à terre, trop mesquin pour tromper qui que ce soit. Même le président congolais n’a pas pu ne pas le reconnaître quand on lui a posé la question de savoir si Deby a été oui ou non victime d’un putsch. Pour la première fois depuis le putsch français au Tchad les Tchadiens sont descendus dans la rue. Sputnik dit : “Ce mercredi, une marche pacifique se tient à N’Djamena, la capitale tchadienne, contre le Conseil militaire de transition (СMT) et l’ingérence de la France. Les Tchadiens marchent chaque semaine depuis le début de la transition politique pour exprimer leur désaccord.

La manifestation pacifique de ce mercredi 19 mai se tient dans le cadre de la série de marches organisées chaque semaine par la coordination de la Coalition ‘Wakit Tamma’ (‘L’heure est arrivée’). Les participants dénoncent l’ingérence de la France dans les affaires intérieures du Tchad après la mort du Président Idriss Déby et exigent une vraie transition politique en vue d’élections transparentes.”

Évidemment il y a trop de traces des ONG souvent manipulées par les Occidentaux pour qu’on croie à un mouvement spontané. N’empêche que ce mouvement un peu comme le M5 malien est le signe d’un malaise colonialiste : les Africains sont désormais trop avertis pour que les vieilles recettes colonialistes du siècle passé marchent instamment sous peu un coup à la centrafricaine risque de tomber sur la tête des tireurs de ficelles des putschistes.

https://french.presstv.com/Detail/2021/05/20/657044/Zoom-Afrique-du-20-mai-2021

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire